Comment survivre à une rupture amoureuse à tout âge ?

Comment survivre à une rupture amoureuse à tout âge ?

La rupture amoureuse est un phénomène de plus en plus fréquent en France puisqu’environ 1 couple sur 3 vit une séparation douloureuse. En effet, l’espérance de vie augmente d’une part et d’autre part la société de consommation t’a appris à très vite passer à autre chose. Cela déteint sur les relations entre personnes. Ainsi, le couple aujourd’hui connait un début, mais bien souvent aussi une fin. Contrairement au passé où l’on s’unissait pour la vie, celle-ci étant plus courte, aujourd’hui, l’espérance de vie permet de connaitre plusieurs fois l’amour, mais aussi de devoir vivre plusieurs ruptures. Tu as donc une grande probabilité de traverser au cours de ton existence au moins une rupture.

Même si ce site est fait pour trouver et conserver une belle harmonie en couple et dans ta sexualité, il est tout de même bon de savoir comment s’en sortir après une rupture. Quand tu prends ta voiture, tu n’espères pas crever un pneu. Pourtant, il y a tout ce qu’il faut au cas où pour pouvoir repartir. Là c’est pareil, je vais donc t’indiquer dans cet article, comment réussir à survivre à une rupture.

Mais avant de commencer, je voulais t’indiquer une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle c’est que les conseils sont valables à n’importe quel âge, et que la jeunesse ou la vieillesse n’empêche plus aujourd’hui de se mettre en couple. La mauvaise nouvelle est qu’il est difficile de s’endurcir et que chaque séparation sera toujours aussi difficile à gérer que toutes les autres et cela à n’importe quel âge. D’ailleurs, les personnes qui ont des animaux de compagnie le savent bien lorsque leur compagnon vient à mourir, on ne s’habitue jamais. Avant de te donner les solutions à mettre en œuvre pour réussir à surmonter, je te propose de comprendre ce qui se passe dans le corps lors d’une rupture.

Quels effets vont être produits par la rupture amoureuse ?

survivre à une rupture

Des émotions

La rupture du couple est un moment violent qui va te faire endurer de la tristesse, de la colère, peut-être des angoisses ou de la culpabilité. Ces réactions sont tout aussi légitimes, qu’importantes et nécessaires. Tu dois les accepter et accueillir cette souffrance pour réussir ensuite à t’en séparer.

Une production hormonale en berne qui induit le manque

L’amour déclenche dans le cerveau la même production hormonale (dopamine et ocytocine) que la prise de drogue, sans toutefois avoir les effets secondaires des drogues. Le corps et le cerveau prennent durant la relation, l’habitude de recevoir ces hormones et deviennent dépendants. Mais la rupture va stopper cette sécrétion. Cela va ensuite engendrer un manque pour le cerveau et pour le corps. Cela va provoquer douleurs et mal-être.

En outre, la rupture sentimentale active dans le cerveau les mêmes régions que lors de douleurs corporelles. Le manque se fait aussi sentir par la disparition des stimulations, des caresses, de la communication et des échanges, mais également de la sexualité.

Le vilain sentiment d’échec

Cette rupture va te faire culpabiliser. À moins que tu ne sois à l’origine de celle-ci, il y a de fortes chances que tu te questionnes fortement sur ta responsabilité. De là nait le sentiment d’échec. Tu vas te sentir incapable de faire durer une relation. Tu penses que c’est de ta faute si cela ne fonctionne pas. Toutefois, tu dois intégrer que tu n’as pas à tout prendre sur tes épaules et que ce sentiment d’échec n’est pas le tien, ou en tout cas pas entièrement.

Vient ensuite la déception

Après le sentiment d’échec se développe la déception, celle de la relation entière. Tu as l’impression d’un retour à l’état de départ avant cette relation, mais en ayant la sensation d’avoir perdu un temps précieux. Ce qui est bien sûr faux, mais à ce moment-là tu n’arrives pas à rationaliser. Il t’est aussi impossible de te projeter, ce qui accroit ta déception, car tu as l’impression d’être bloqué(e) sur cette rupture.

Des sentiments encore trop présents

Bien souvent si tu es celui ou celle qui a été quitté(e), il est fort probable que tes sentiments pour ton ex-partenaire soient encore bien présents. Plus les sentiments persistants sont forts et plus la rupture est douloureuse et risque d’être longue.

Combien de temps faut-il pour faire son deuil de la relation ?

calendrier

Disparité entre les hommes et les femmes

Il semble que l’homme et la femme ne réagissent pas de la même façon à une rupture. D’après deux études l’une américaine et l’autre anglaise, les femmes sont plus fortement touchées au moment de la rupture, mais ce sont les hommes qui mettent le plus de temps à s’en remettre.

Les femmes en ressortent souvent plus fortes, ce qui n’est pas toujours le cas des hommes qui conservent longtemps une cicatrice de cette blessure.

1 partout la balle au centre

Il est inutile de se battre pour savoir qui a tort ou qui a raison dans les différends qui ont conduit à la rupture. Cela ne fait que retarder l’échéance en aggravant les récriminations de chacun. Et puis de toute façon dans un couple chacun aura forcément une part de responsabilité.

3 mois… et plus si affinité

Il faut 3 mois en moyenne pour s’en remettre. C’est bien sûr très disparate suivant chaque personnalité. Certains individus avec un très fort caractère peuvent pratiquement passer à autre chose du jour au lendemain quand d’autres vont mettre plus de temps à faire le deuil de leur relation. Cela peut même aller jusqu’à 18 mois dans le cas des divorces. Le mariage semble avoir tendance à causer un état nostalgique chez les époux.

Le deuil est terminé lorsqu’on est enfin capable de repenser à son ex sans douleur ou remord. Cependant avant d’en arriver là, il a fallu gérer la douleur de la rupture. Voici donc les meilleurs conseils pour réussir à passer le plus vite à autre chose.

Comment éviter de tourner en boucle sur sa rupture et gérer le manque

gérer le manque de la rupture

1.       Ne pas suivre ses faits et gestes

Tu ne dois surtout pas suivre sa vie à travers les réseaux sociaux (stalking). Il ne faudra pas non plus prendre des nouvelles auprès d’amis communs. Tout ce que tu entendras à propos de ton ex ne fera que donner un nouveau coup de couteau dans ta blessure déjà béante. C’est une souffrance vraiment inutile.

2.       Vider son sac

Je te conseille fortement d’écrire ce que tu ressens et vis dans un journal que tu garderas pour toi, ou bien dans une lettre que tu décideras d’envoyer ou non à ton ex. Tu devras dans ces écrits y rappeler, les bons moments, mais aussi ceux qui t’ont peiné, ce que tu aimais, ou ce que tu détestais chez l’autre. Tu devras être honnête. Il est rare qu’il n’y ait que du positif. Alors, prends le temps de bien réfléchir. Ensuite, commence à lister ce qui te manquait et tu pourras continuer sur ce que tu vas rechercher dorénavant. Si c’est une lettre que tu comptes lui envoyer, il est impératif que ce soit une lettre qui ne demande pas de réponse.

3.       Couper les ponts au plus vite

C’est un des meilleurs conseils que je vais te donner. Plus vite, tu couperas les ponts (ghosting), au moins jusqu’à ce que le deuil soit passé, et plus vite tu arriveras à repartir sur autre chose. Plus tu prendras de la distance et plus le sevrage addictif se passera rapidement. La douleur de la rupture restera présente, mais sur un temps plus court.

T’éloigner te permettra de ne pas y penser en permanence. C’est vrai, c’est plus simple à écrire qu’à faire. Il est illusoire de chercher à se réconcilier. Si la relation a échoué une fois, il est quasi certain qu’elle échouera une seconde fois.

4.       Faire du ménage autour de soi

Commence par mettre dans un carton les objets et souvenirs qui font référence à la relation et garde-le fermé et loin de ta vue. Il te faut aussi changer tes habitudes. Tu éviteras les endroits où vous vous retrouviez par exemple. Pour finir, tu feras le tri dans tes amis. Il est vraiment rare de pouvoir garder des amis communs. Tu devras leur expliquer pourquoi tu ne souhaites plus les revoir, ils devraient comprendre facilement.

5.       Se changer les idées

Il est grand temps de quitter ton lit et de sortir. Plus ton cerveau sera sollicité et moins il aura le temps de penser à cette rupture. C’est vrai, au début cela te semblera artificiel, mais très vite, cela te permettra de passer à autre chose. Donc c’est le moment de reprendre tes passions que tu avais mises de côté et de t’y consacrer.

C’est aussi la bonne période pour recontacter les ami(e)s perdu(e)s de vue.

Sort de chez toi, prend l’air, marche, cours, vol…

Toute activité sera de toute façon bien mieux que de rester à se morfondre devant la TV à s’empiffrer de cochonneries qui feraient fumer l’app Yuka !

6.       Prendre du recul pour avancer

Dès que possible, je te suggère de prendre du recul sur ta relation en te demandant pourquoi cela n’a pas fonctionné. Qu’est-ce qui a conduit à la rupture ? Qu’est-ce que tu aurais pu améliorer pour ne pas en arriver là ?

Il est important de se remettre en question, car dans un couple, tu as toujours une part de responsabilité dans la séparation, même si ce n’est pas toi qui l’as provoqué directement. Il faut aussi admettre que certainement, tu risques de ne pas avoir de réponse à certaines questions que tu te poses.

Cela te permettra de ne pas retomber dans les mêmes travers lorsque tu auras fini ton deuil et que tu recommenceras à avancer.

Comme l’adage dit « ce qui ne tue pas rend plus fort » et je t’assure, on peut sortir non seulement bien en vie d’une rupture, mais aussi bien plus confiant qu’en débutant la relation. En effet, c’est une partie de ton histoire. Cela t’a fait acquérir de l’expérience. Tu as donc évolué. Et puis je finirai sur cette image. J’imagine qu’il t’arrive de partir en vacances. Pourtant tu sais pertinemment que ces vacances vont être trop courtes et qu’il y aura une fin. Pourtant tu profites de chaque jour pendant ces congés. En plus, cela ne t’empêche pas une fois que les vacances sont finies de penser aux prochaines. Dans la relation amoureuse, c’est exactement pareil.

Je t’invite à m’indiquer dans les commentaires quelle a été la durée la plus longue et la plus courte de tes chagrins d’amour.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cet article a 2 commentaires

  1. Lola Plumeti

    Se changer les idées et aussi s’entourer des bonnes personnes, pourquoi pas celles de sa famille, des personnes compréhensives qui savent être à l’écoute sans forcément poser de questions ou jouer les petits curieux ! 😉 XX

    1. Harmonie Des Corps

      Merci Lola pour ce témoignage.
      C’est lorsque la famille est bienveillante, il est bien sur agréable de se faire entourer ainsi. J’ai plutôt mentionné les amis, car on choisit ses amis, donc on est toujours capable de ne garder que ceux qui nous font avancer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.