Les résultats sur la masturbation féminine sont en cours de traitement. Ils sont corrects, mais néanmoins pour le moment pas encore tout à fait complets.

Pour pouvoir participer à cette enquête et faire avancer l’étude, il suffit de posséder une vulve, de répondre de façon honnête et consciencieuse et de cliquer ici.

Je rappelle que cette enquête n’a aucune substance scientifique par le fait qu’elle ne fait pas appel à un panel représentatif de la population féminine francophone, mais tout simplement au bon vouloir des participantes. Ce questionnaire étant uniquement en ligne, cela privilégie donc les personnes ayant accès à internet (ordinateur, tablette ou téléphone). C’est donc à prendre en compte pour lire convenablement les résultats.

L’âge moyen des femmes ayant répondu à l’enquête est de 21 ans.

Nombre total de participantes : 505 au 01/08/2019

Question 1 : Pratiques-tu la masturbation ?

 

  La masturbation est, tu peux immédiatement le remarquer, devenue une pratique majoritaire chez les personnes ayant répondu à l’enquête. La masturbation permet à chacune de mieux connaitre son propre corps et expérimenter son propre plaisir.

Les questions suivantes impliquent celles qui ont répondu oui, à la première question

Question 2 : À quel âge as-tu commencé ?

 

  Les 3/4 des pratiquantes ont découvert la masturbation entre 10 et 18 ans. 16 % de femmes découvrent la masturbation avant 10 ans. Seuls 20 % des femmes découvrent les capacités de l’autosatisfaction que leur offre leur corps après 18 ans. La découverte de la masturbation varie beaucoup. Parfois par pur hasard, parfois lors de discussion entre copines, en faisant des recherches sur internet (vidéo ou forum), ou bien, il arrive aussi que ce soit pendant les phases de découverte de son propre corps. Dans quelques cas, c’est un amant bien intentionné qui leur a fait découvrir leur clitoris.

À quel âge as-tu pris conscience de ce qu’était la masturbation ?

 

  Pour presque toutes les femmes, le sens de la masturbation n’a pas de secret pour elles (et c’est tant mieux) avant l’âge adulte. Peu d’entre elles gardent un souvenir précis de leur premier orgasme (où, quand, comment).

À quelle fréquence en moyenne ?

 

  Pour presque la moitié des femmes ayant répondu, la fréquence est donc d’un peu plus d’une fois par semaine, mais pas tous les jours. Elles ne sont que 15 % à avoir une pratique au moins quotidienne. 11 % ne pratiquent qu’une fois par mois ou moins souvent. Et pour 1/4, c’est un peu moins d’une fois par semaine.

À quelle période de la journée pratiques-tu ? (Plusieurs réponses possibles)

   

   La période la plus plébiscitée semble naturellement celle du moment de se coucher. Le lit est, semble-t-il, un bon endroit pour passer du temps tranquille avec soi. Globalement, on voit que le soir et la nuit inspirent beaucoup d’entre vous plus que le reste de la journée. La nuit serait donc plus inspirante pour se masturber ?

Qu’est ce qui peut déclencher ton envie masturbatoire ? (réponses multiples)

 

  Principalement une pensée, mais cela peut aussi être une image ou un film, ou un besoin plus physique plus simplement.

Pendant l’acte masturbatoire, qu’est ce qui t’excite ou t’incite ? (plusieurs choix possibles)

 

  L’imagination a encore une petite longueur d’avance, mais il semble que la pornographie très facilement accessible rend l’effort mental moins prégnant.

Qu’est ce que m’apporte la masturbation ? (plusieurs réponses possibles)

 

  Plaisir et relaxation sont les principaux bénéfices de la masturbation féminine. Elle apporte aussi du bonheur et finalement apaise en aidant à s’endormir.

Dans quelle posture ? (plusieurs réponses possibles)

 

  Dans l’ensemble, 4 femmes sur 5 pratiquent la masturbation en étant couchées sur le dos. 3 sur 10 se masturbent aussi en étant allongées sur le ventre. Les autres positions étant beaucoup moins pratiquées.

Qu’utilises-tu pour arriver à tes fins ? (plusieurs réponses possibles)

 

  Les doigts et les mains, loin devant. On note quand même des factures d’eau peut-être importante chez certaines adeptes de la masturbation sous jet d’eau.

Utilises-tu un lubrifiant pour te masturber ? (plusieurs réponses possibles)

 

  Du naturel, rien que du naturel. Il faut préciser que beaucoup de femmes qui indiquent utiliser un lubrifiant du commerce déclarent aussi utiliser un jouet sexuel. Ce qui notons le favorise le plaisir pris avec celui-ci.

Où pratiques-tu généralement ? (plusieurs réponses possibles)

 

  Le lit n’est pas une surprise, c’est un petit lieu confortable et bien à soi. Plus étonnant, on trouve la voiture, pendant les embouteillages peut-être ? Il parait que la masturbation sur le lieu de travail n’est pas si rare que cela, encore faut-il réussir à être inspirée.

As tu déjà pratiqué la masturbation en présence de quelqu’un ?

 

  Une tendance à pratiquer de façon cachée, mais aussi à l’exhibitionnisme en pratiquant la masturbation en présence d’une personne. Cependant, il n’est pas précisé dans le questionnaire si cela avait lieu pendant une relation sexuelle pour réussir à prendre du plaisir, ou bien si c’était purement de l’exhibition.

T’es-tu déjà faite surprendre en train de te masturber ?

Arrives-tu systématiquement à l’orgasme ?

 

  Il est intéressant de remarque que les caresses masturbatoires n’ont pas toutes vocations à conduire systématiquement à l’orgasme. Seulement une femme sur deux ne se masturbe que pour l’orgasme.

Quand tu arrives à l’orgasme, combien en as-tu ?

 

  Il est intéressant à noter qu’il n’y ait que peu de femmes qui sont systématiquement multi-orgasmiques. Plus de la moitié n’ont qu’un seul orgasme par séance.

Pendant la masturbation, insères-tu quelque chose dans ton vagin ?

Combien te faut-il de temps pour arriver à l’orgasme en moyenne ?

 

  Ce résultat est très intéressant, puisqu’il met en lumière que plus de la moitié des femmes ayant répondu ont besoin de plus de 5 minutes pour arriver à l’orgasme. Or la durée moyenne du coït est de 5 minutes. Autant dire que pour la plupart des femmes, c’est bien trop court pour arriver à jouir pendant l’acte. (J’en parle en détail dans cet article dédié aux préliminaires)

As-tu déjà culpabilisé de pratiquer la masturbation ?

 

  Il n’y a rien d’étonnant dans ce résultat. La pression sur les femmes est énorme quant à leur sexualité. Trop longtemps tabou, la masturbation féminine a été également très réprimée dans un passé encore proche. Quant à la libération de la parole, cela ne commence qu’à devenir plus visible (article sur la masturbation et la culpabilité en cliquant ici).

Concernant le plaisir, arrives-tu à atteindre l’orgasme autrement que par la masturbation ? (plusieurs réponses possibles)

 

  Le cunnilingus et les caresses restent des valeurs sûres quand elles sont bien appliquées pour faire parvenir à l’orgasme votre partenaire féminin. Retrouve un article complet sur le clitoris en cliquant ici.

Fermer le menu
quis, vulputate, tempus Praesent Sed velit, felis Donec libero at