Sodomie – Comment réussir sa première fois ?

Sodomie – Comment réussir sa première fois ?

…Et les fois suivante

Je te propose dans cet article de rentrer dans le dur, si je puis dire. Je vais en effet te dévoiler tout ce qu’il faut savoir et faire pour réussir une première sodomie. Nous allons parler technique, sensation, positions et communication.

Bien communiquer est PRIMORDIAL pour une sodomie réussie

communiquer

Avant toute chose, il est utile de dialoguer avec ton ou ta partenaire sur ce que tu acceptes ou souhaites. Vous devez être parfaitement en phase sur la sodomie et connaitre la position précise de chacun. Si l’un des deux partenaires a des réticences, il ne faut pas le ou la brusquer et encore moins la ou le prendre par surprise. Le sexe anal est une pratique particulière et tout le monde n’est pas forcement à l’aise avec. Si tu n’en as jamais parlé, alors il ne faut pas tenter d’initier une sodomie, que tu sois pénétré(e) ou pénétrant(e). Et quand bien même si les deux partenaires ont envie, il convient tout de même de prendre les précautions qui vont suivre.

Le lieu de l’action

Chambre à coucher

Si c’est une première fois, il est préférable de trouver un lieu calme et agréable. La sodomie est suffisamment délicate à réaliser qu’il sera nécessaire d’éviter tout stress. Il est dommage d’être pressé(e) par l’heure qui s’écoule trop vite ou de savoir que quelqu’un pourrait venir interrompre ta session. Il est important d’être le plus détendu possible, donc il faut éviter d’apporter un stress supplémentaire en choisissant un lieu inapproprié.

Se protéger lors d’une sodomie

préservatifs masculins

Je recommande fortement de porter un préservatif. La raison est simple, le colon est beaucoup plus fragile que le vagin. Les risques de saignements sont bien plus importants. La pénétration va provoquer des lésions microscopiques, même si tu ne les vois pas, elles sont pourtant présentes. Les potentialités de transmission d’une IST sont donc fortement augmentées.

L’autre avantage du préservatif est qu’il est simplement possible de le retirer facilement et rapidement lors du retrait. Tu peux donc poursuivre le rapport sexuel avec ton pénis sur les autres parties du corps (main, bouche, vagin) sans avoir à interrompre le rapport pour réaliser une toilette en règle.

En effet, on ne passe jamais de l’anus au vagin ou à la bouche, j’ai bien dit « JAMAIS ». Si tu souhaites ensuite entrer dans le vagin ou la bouche, il faudra changer de préservatif (d’où l’intérêt de celui-ci) ! Sinon, c’est lavage en règle au savon OBLIGATOIRE.

Commencer en douceur

douceur

Il faut ensuite commencer doucement par des caresses sur tout le corps. Chacun des partenaires doit être le plus détendu possible et surtout nullement pressé d’entrer en action. Ensuite, tu peux commencer en massant gentiment le pourtour de l’anus en effectuant des mouvements circulaires. Petit à petit en ayant bien lubrifié la zone anale et ton doigt, tu pourras commencer à pénétrer l’anus en un très léger mouvement circulaire.

Lors de l’insertion de ton doigt dans ton ou ta partenaire, il te faudra continuer de communiquer pour t’assurer qu’il ou elle est toujours d’accord pour poursuivre. Si ce n’est pas le cas, tu ne devras pas insister et tu stopperas ce que tu faisais et vous passerez à autre chose.

S’entrainer en solo ou à deux à la sodomie

Tu peux si tu le souhaites t’entrainer seul(e) à la pénétration anale en utilisant un jouet sexuel prévu à cet effet. Il doit toujours avoir une base large pour ne pas aller se perdre dans les profondeurs de ton rectum. Il doit être petit et progressif. Tu trouveras des objets spécifiques avec des boules qui grossissent à chaque niveau du jouet sexuel.

jouet sexuel spécial plaisir anal pour pratiquer la sodomie

Tu peux également utiliser ce que l’on nomme couramment un plug anal qui sera souvent très confortable du fait de sa taille. Il n’y aura aucune raison d’avoir peur de le perdre grâce à sa base large et à la zone fine permettant à l’anus de se refermer autour. Quoi qu’il en soit, tu dois utiliser du lubrifiant pour les mettre en place.

plug anal pour pratique de la sodomie

Tu pourras aussi les utiliser dans les prémisses de la relation, afin de commencer à doucement dilater l’anus. En effet, l’anus a principalement pour fonction de rester fermé contrairement au vagin qui s’ouvre naturellement. Tu devras le préparer doucement à la pénétration. Tu vas ressentir une sensation inhabituelle. L’anus est plus habitué à contenir et faire sortir, plutôt que de laisser entrer.

Si ton partenaire est un homme hétérosexuel, tu peux aussi avoir envie de lui stimuler l’anus avec tes doigts ou un objet. De la même façon, cela devra se faire en douceur après avoir communiqué. Parfois, les hommes hétéros ne sont pas très ouverts ni d’esprit ni de l’anus si je puis dire. Pourtant, c’est une autre source de plaisir à découvrir et à faire découvrir.

Lubrifier, lubrifier et lubrifier encore

Lubrifiant

Contrairement au vagin qui comporte des glandes qui vont le lubrifier plus ou moins, l’anus et le rectum n’en comportent pas du tout. Sans lubrifiant, cela va multiplier encore plus les lésions microscopiques de la paroi du rectum. Cela peut s’infecter bien plus facilement qu’ailleurs, à cause des bactéries présentes naturellement dans le colon. Donc pour s’éviter des problèmes, on lubrifie, encore et encore. Il n’y en aura jamais assez.

Le mieux est d’utiliser un lubrifiant spécifiquement adapté. Il peut cependant être utile de vérifier qu’il n’y aura pas d’allergie avec le lubrifiant choisi. Tu peux essayer d’en mettre une noisette dans le creux du coude et d’attendre quelques heures. Il ne doit pas y avoir de rougeur. Si c’est le cas, c’est qu’une allergie va se déclarer en cas d’utilisation plus intense. Dans ces cas, en tester un autre jusqu’à trouver le bon.

Entrer doucement en action pour débuter la sodomie

sodomie

Après avoir chauffé la zone, puis inséré peut-être un doigt ou deux, si tout le monde est d’accord pour continuer tu peux commencer à tenter la pénétration. Il est important à ce stade d’avoir clairement communiqué vos intentions, au pénétrant ou à la pénétrante et au pénétré ou à la pénétrée. Chacun doit être totalement prêt et doit avoir une idée précise de ce qui va se passer. On ne prend pas l’anus par surprise. Jamais !

Continuer encore et toujours pendant toute la pénétration à vous chauffer, par des caresses, des baisers, des mots etc. pour être le plus détendu possible et éviter les maux.

Il faut savoir que tu vas te retrouver devant un sphincter, c’est-à-dire un muscle circulaire. Côté extérieur, l’anus va avoir tendance à pousser la matière vers l’extérieur. Du côté intérieur du sphincter, celui-ci va avoir tendance à aspirer ce qui le travers vers l’intérieur. Tu comprends maintenant pourquoi il est nécessaire d’avoir un jouet sexuel avec un fond large pour ne pas perdre celui-ci dans le rectum. Cela nécessiterait une visite aux urgences. Généralement, cela fait beaucoup rire les internes qui t’examinent. Ils ont tous en mémoire, une anecdote à propos d’une personne qui se serait assise sur son téléphone ou autre par « inadvertance ».

Tu vas donc devoir lutter contre ce sphincter, que tu sois pénétré(e) ou pénétrant. L’anus est un muscle très puissant. Il faut donc faire attention à ne pas le forcer vivement, cela sera très douloureux pour la personne pénétrée. Il est donc nécessaire de prendre son temps, d’y aller très doucement. Une bonne technique est de laisser le ou la pénétré(e) gérer l’insertion. Le pénétrant se contente alors de rester immobile.

Si le ou la pénétré(e) n’arrive pas à se détendre suffisamment, il sera très difficile, voir impossible de pratiquer à la pénétration.

Du caca peut-il sortir pendant la sodomie ?

papier toilette

Alors je vais te rassurer, à part si tu as une envie de déféquer avant ton rapport, ton rectum sera vide de toute matière fécale, car elle est stockée plus haut dans le colon. Bien entendu si tu as la moindre envie de te rendre aux toilettes, il est alors préférable de renoncer à la sodomie. Le contact pénis et matière fécale n’est pas toujours le plus heureux.

Bien évidemment, on évite la sodomie juste après une gastro ou toute autre problématique médicale de cet ordre.

Pour avoir un rectum plus propre, il faut privilégier les repas à base de fibres végétales. Celles-ci vont nettoyer les intestins.

L’intérêt d’utiliser un préservatif, c’est que lors du retrait du pénis, il peut y avoir un peu de matière fécale qui restait. Même si cela reste anecdotique, c’est assez fréquent tout de même. Ainsi en retirant le préservatif à l’issue de la pénétration, tu pourras immédiatement le mettre à la poubelle, et il n’y aura pas de problème gênant pouvant survenir.

Pendant la pénétration

Pendant la pénétration

Quelles positions sont préférables ?

Et bien comme pour le sexe vaginal, que ce soit la levrette, le missionnaire ou encore les petites cuillères ou l’Andromaque, tout est possible. Chacun et chacune aura ses positions de prédilection. Garde en tête que tu n’es pas dans un film pornographique et que c’est bien le plaisir qu’il faut attendre et pas une position faite pour montrer à une hypothétique caméra.

Les sensations à attendre d’une sodomie

Le vagin exerce sur le pénis une pression plus ou moins forte suivant la musculature du périnée de madame. Cette pression est constante sur l’ensemble du pénis. Du côté de l’anus, c’est très différent, car la pression se fera essentiellement à la base au niveau du sphincter. Ce sont donc de nouvelles sensations à attendre de cette pratique. Il va de soi que comme le rectum est beaucoup plus fragile que le vagin, il faut y aller en douceur sans grands à-coups violents.

Pour la personne pénétrée, la sensation viendra principalement de la zone anale qui est très innervée. Si c’est un homme qui est le pénétré, cela va certainement stimuler fortement sa prostate. Il pourra ainsi avoir des orgasmes si la pénétration est habile. Chez la femme, c’est un peu moins prégnant sur les sensations en dehors de la zone de l’anus.

Bien souvent, il est assez rare d’avoir un plaisir fou la première fois. C’est en recommençant que petit à petit on apprend à aimer les sensations nouvelles procurées par l’excitation de la zone anale.

Après la pénétration anale

Après la pénétration

Retirer le préservatif et le jeter. Ne jamais passer de l’anus au vagin. C’est exactement pareil pour les doigts d’ailleurs.

L’avantage du préservatif est également d’éviter d’avoir à éjaculer dans l’anus de ton ou ta partenaire. Le sperme va ressortir, mais il aura entre temps ramassé toutes les impuretés qui auraient pu rester dans le rectum.

Pour le ou la pénétré(e), il va falloir que l’anus reprenne un peu de fermeté. Cela peut prendre quelques minutes avant qu’il ne se referme complètement. C’est tout à fait normal.

Je t’invite à participer à un sondage totalement anonyme sur la sodomie. Que tu pratiques la sodomie ou pas. Clique ici pour accéder au sondage. Les premiers résultats seront disponibles dès qu’il y aura eu suffisamment de participants et de participantes sur cette page.

Alors on reprend, pour une sodomie réussie, il faut beaucoup de communication, une poignée de préservatifs, beaucoup de lubrifiant. Il faudra préparer le terrain en douceur, et pénétrer lentement en laissant parfois reposer. Chacun des partenaires devra être parfaitement à l’aise et d’accord pour aller dans cette voie. Ensuite, il ne restera plus qu’à déguster doucement et tendrement, ensemble. C’est un vrai don de soi que l’on fait à son ou sa partenaire.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
consectetur diam id tristique felis suscipit ultricies quis,