Pourquoi la femme doit-elle jouir avant l’homme ?

Pourquoi la femme doit-elle jouir avant l’homme ?

Aujourd’hui, je t’explique pourquoi quand tu es un homme il est primordial que ta femme réussisse à jouir avant toi !

Tout d’abord, je vais pour une fois parler plutôt des couples hétérosexuels dans lesquels un homme et une femme sont impliqués. Ensuite, je vais t’expliquer le phénomène de l’orgasme pour comprendre son fonctionnement et ses conséquences. Dans un second temps, nous verrons pourquoi il faut permettre à ta compagne de prendre son pied avant le tien.

Fonctionnement de l’orgasme

fonctionnement de l'orgasme

L’atteinte de l’orgasme que ce soit chez l’homme ou chez la femme est généralement découpée en 4 sections. La phase d’excitation démarre le bal. Après la phase d’excitation arrive la phase du plateau. Et puis d’un coup, tout s’accélère avec l’orgasme. Chez l’individu de sexe masculin, celui-ci est accompagné de l’éjaculation la plupart du temps. La dernière étape s’appelle la phase de résolution ou encore réfractaire. Je te propose de décrire ces 4 états.

Phase d’excitation

La phase d’excitation va ouvrir la voie à un potentiel orgasme. Elle peut s’initier de plusieurs façons.

  • Cela peut provenir d’une hormone du corps, qui va stimuler le cerveau pour lui donner l’envie d’une phase amoureuse. Les hormones sexuelles sont les principales responsables, mais cela peut aussi être la dopamine qui peut générer des envies. Le cortex cérébral va donc entrer en action pour tenter d’initier une relation sexuelle, voir inciter à la masturbation s’il n’y a pas de partenaire disponible.
  • Un stimulus extérieur arrive exciter le cerveau. Dans ce premier cas, je vais parler de stimuli visuels, auditifs, gustatifs ou encore olfactifs. Ces stimuli activent le cerveau qui va associer les stimuli reçus à des souvenirs comme un parfum, des images, ou des sons qui renvoient à des concepts sexuels déjà rencontrés. Ton esprit peut alors démarrer un début de relation si notre conscience l’autorise.
  • Un stimulus provenant des récepteurs de la peau vient réveiller le cerveau. Généralement, c’est donc en réaction à une interaction avec un autre individu et une partie de son corps comme la main, la peau ou la bouche. C’est donc une réaction à une stimulation. Ici, le cerveau a encore son libre arbitre. Il peut refuser cette relation qu’on lui propose, ou bien l’accepter. Certains touchers sont acceptables et invitent à aller plus loin, pour d’autres, ce n’est ni le moment ni le lieu. Pour finir, certains contacts sont malvenus et demandent plutôt une réaction de fuite.

Cette phase d’excitation croît rapidement. Le corps va sécréter un flux d’hormones pour préparer l’individu à une relation potentielle. L’excitation va monter dans le corps en réaction aux stimulations directes que va recevoir le corps. Que ce soit par des caresses, des baisers, des mots, des sons, des idées, etc. Tout est susceptible de faire monter le désir et la tension sexuelle. Le désir et l’excitation vont augmenter ensemble jusqu’à atteindre la phase suivante, celle du plateau.

excitation homme et femme

Phase de plateau

Dans la phase de plateau, l’excitation reste importante, mais elle ne va plus beaucoup progresser, malgré les stimuli permanents qui peuvent continuer à arriver. Cette phase peut durer un temps relativement long. Cela va surtout dépendre de l’envie de chacun pour aller plus loin. Elle peut arriver pendant les préliminaires, ou bien lors de la pénétration. C’est une phase charnière. La durée de cette étape est différente suivant les individus, personne n’est identique. Elle prépare soit à l’orgasme, soit à une phase de décroissance de l’excitation. Dans ce dernier cas, il n’y aura bien évidemment pas d’orgasme.

plateau homme et femme

Orgasme

À un moment donné, pendant la phase de plateau, tout va s’accélérer. Cela peut provenir d’une pensée consciente ou non, ou bien par l’excitation d’une zone sexuelle sensible. En quelques secondes, l’excitation est à son comble, jusqu’à atteindre à un point de non-retour. Il peut être agréable de stopper la stimulation pendant la montée juste avant d’atteindre le point de non-retour. Même si cela reste frustrant sur le moment, en reprenant l’activité, cela permet de monter d’un cran le niveau d’excitabilité et peut ainsi donner un orgasme plus puissant.

Par contre, si tu stoppes l’excitation juste au moment d’atteindre celui-ci, tu vas déclencher une frustration énorme, car tu vas réellement gâcher l’orgasme de ta partenaire. Je ne conseille pas cette expérience très souvent ressentie négativement.

Après le point de non-retour, l’excitation atteint son sommet et déclenche la jouissance qui va ébranler tout le corps. Le rythme cardiaque était alors à son plus haut niveau, souvent les muscles se crispent (notamment dans les membres), des râles peuvent ou non se faire entendre. Parfois, c’est l’inverse, l’orgasme coupe la respiration et les sons émis.

La zone excitée devient alors trop sensible et se refuse à l’excitation. Cela peut même donner l’impression de douleur ou de décharges électriques. Chez l’homme, il y a éjaculation du sperme. Après à la phase orgasmique, survient ensuite la phase de résolution ou réfractaire.

orgasme homme et femme

Phase de résolution ou réfractaire

Durant cette phase, les effets sont inversés. Le rythme cardiaque va doucement s’abaisser, les muscles vont se détendre, et l’envie de sexe disparait. La tension sexuelle diminue également plus ou moins rapidement.

Chez l’homme, le pénis va perdre progressivement son érection. L’excitation chute brutalement chez lui. Elle repart aussi vite qu’elle était arrivée. Il ne faut généralement pas t’étonner qu’il ait du mal à remettre le couvert ou qu’il s’endorme immédiatement. Il faudra ensuite un certain temps pour qu’il puisse de nouveau y avoir une période de stimulation. Physiologiquement parlant, cela s’explique par une vidange forte des testicules (qui reste cependant partielle), une baisse du taux de testostérone et une moindre nécessité de renouveler l’éjaculation.

Chez la femme, pendant la phase de résolution, sa tension va décroître doucement. En général, il est possible après quelques instants/minutes seulement de relancer l’excitation vers une prochaine jouissance. À l’extrême, il n’y a pas vraiment de limites orgasmiques chez la femme. Ce sera son état général d’épuisement (ou le tien) qui marquera la fin du match. En effet, l’orgasme va monopoliser le corps, le cœur et une bonne partie des muscles ce qui engendre de la fatigue. Même sans reprise de l’excitation, la décroissance sera lente. Tu comprends maintenant pourquoi les femmes détestent quand monsieur, une fois son affaire terminée, la laisse en plan, alors qu’elle est encore en attente d’une fin de relation douce, mais présente.

résolution homme et femme

Différence entre homme et femme à propos de la montée orgasmique

Homme-femme différences

Il y a une forte similitude lors de la phase d’excitation chez les deux sexes, même si ce ne sont pas des stimuli similaires qui agissent chez chacun. L’homme est souvent plus visuel et direct, quand la femme est souvent plus dans le contact et la lenteur. Cela se ressent sur la rapidité de croissance de la courbe, mais dans les deux cas, cette croissance est relativement similaire.

excitation homme et femme

Tu peux noter une première différence entre les individus dans la phase de plateau. Cette phase est généralement bien plus longue chez les femmes que chez les hommes. C’est un premier décalage dans cette course à l’orgasme et une désynchronisation de l’élan qui conduit à la jouissance.

plateau homme et femme

C’est cette étape qui va différencier les hommes précoces. Chez les éjaculateurs précoces, le passage par l’étape du plateau est quasi inexistant. Il passe alors de la phase d’excitation à la phase orgasmique presque directement. Cela induit un rapport ultra court. C’est donc sur la transition vers le plateau qu’il faut travailler quand on souhaite résoudre ce problème. Je t’invite à relire l’article à ce sujet.

Bien sûr, la phase de résolution sera aussi une étape très différente entre les deux sexes. Les hommes stopperont presque à coup sûr l’activité sexuelle, alors que la femme est encore prête à continuer. Cela fait naître de la frustration chez chaque partenaire.

résolution homme et femme

Pourquoi est-il donc primordial de laisser jouir ta femme avant toi ?

La femme doit jouir avant l'homme

Après l’étude des différences entre l’orgasme masculin et féminin, tu dois mieux comprendre le fonctionnement général. Tu vas donc pouvoir essayer d’adapter ton attitude à celle de ta partenaire. Comme il est toujours plus facile d’allonger une phase plutôt que de la raccourcir, tu comprendras vite que c’est à l’homme de se mettre au rythme féminin.

Réussir à s’accorder

Cependant, ce n’est pas très facile. Cela nécessite de l’entrainement, c’est pourquoi l’orgasme simultané est un Graal très difficile à atteindre. Je ne dis pas que c’est impossible, car avec un peu de travail et d’habitude, l’homme est tout à fait capable d’avoir une phase de plateau tout aussi longue que celle de la femme. Et donc, cela peut permettre à chaque partenaire de jouir en même temps. Mais je le répète, cela demande beaucoup d’entrainement, une connaissance parfaite de son corps et une bonne communication pendant l’acte. Parfois, cela arrive de façon totalement fortuite.

C’est pour cela que je recommande pour les hommes qui ont en général un cycle plus court de se concentrer sur l’excitation de sa partenaire. Tu peux donc lui prodiguer des baisers, de plus en plus sensuels et chauds. Tu pourras passer aux caresses, tendres et douces. Le sexe oral est à ce moment parfait pour faire passer ta compagne de la phase de plateau à la phase orgasmique. Bien entendu, tu dois aussi parvenir à maintenir un niveau de stimulation suffisant sur ta propre personne. C’est pour cela qu’il est important de varier les plaisirs qui sont source d’excitation. Il faudra simplement veiller à ne pas aller trop loin. Ensuite, une fois que Madame aura eu un premier orgasme, tu pourras seulement commencer à penser à ton propre plaisir.

Apprendre la maitrise

Bien sûr, si tu sais un peu maitriser ta phase de plateau, il t’est possible de pratiquer une pénétration ou autre activité sur ta personne. En cas de montée trop importante de ton excitation, tu te dégageras, tu retourneras t’occuper de ta compagne.

Pour finir, tu l’auras donc compris, si tu jouis avant ta partenaire, la phase réfractaire ne t’incitera pas à continuer, tu risques même de trouver cela très difficile. Dans ce cas si ta femme n’a pas atteint le 7e ciel, elle restera sur sa faim. Tu passeras à ses yeux comme un piètre amant, et tu ne lui laisseras pas de souvenirs mémorables de vos relations sexuelles.

Avec ces explications et ces graphiques, tu visualises surement mieux la façon d’arriver à la jouissance ultime. Maintenant tu sais pourquoi tu dois te préoccuper de l’orgasme de ta partenaire avant le tien, car tu arriveras toujours à la rattraper à un moment donné. Sinon ta compagne risque de finir frustrée ou bien de se finir toute seule une fois que tu te seras endormi à ses côtés. Cela ne fera pas de toi un bon coup inoubliable.

Je souhaitais aussi préciser que nous avons ici parlé d’orgasmes et non de plaisir. Le plaisir et l’orgasme ne sont pas liés, j’ai déjà prévu de vous faire un article à ce sujet, mais je tenais à le signaler.

J’invite particulièrement les femmes à indiquer dans les commentaires leur ressenti et leurs frustrations. Et dis-moi s’il t’est déjà arrivé de te finir, car tu étais restée sur ta faim et que ton mec s’était endormi. Allez ! Lâche-toi !

Partager l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
id dictum elit. elementum quis, nunc eleifend