Le clitoris ce bel inconnu

Le clitoris ce bel inconnu

Quizz : Qu’est ce qui est petit, très réactif et qui est un trésor pour les femmes ?

…Tic tac tic tac….

Bravo ! Il s’agit du clitoris.

Nous allons entrer dans les détails de l’anatomie de cet organe magique nommé le clitoris. A la fin de cet article, je t’expliquerai comment t’occuper d’un clitoris et ainsi apprendre à donner beaucoup de plaisir à tes partenaires.

1/ Le clitoris, le plus bel organe de la création

Le clitoris existe aussi chez les dauphins

Une bonne anomalie de l’évolution ?

Le clitoris est une des plus belles anomalies de la nature. En effet, chaque organe a un rôle qui permet à l’individu et à l’espèce de perdurer dans le temps. C’est le cas de nos mains préhensiles qui nous ont permis de confectionner des outils ou de notre foie, véritable usine de filtration de notre corps. Pourtant chez la femme, le clitoris n’a cependant aucun rôle dans l’acte de reproduction. Il n’est nullement indispensable à la femme de devoir prendre un quelconque plaisir pour être fécondée ou pour produire ses ovules. De plus à cause de sa localisation le clitoris ne participe qu’indirectement au plaisir durant la pénétration. En effet, c’est sa partie interne qui permet ce plaisir.

Un organe rare dans la création

Pourtant l’évolution a doté la femme d’un organe dédié uniquement au plaisir, sans aucune autre fonction connue à ce jour. La femme et la femelle dauphin semblent être les seules créatures de la nature à partager cet organe uniquement dédié au plaisir. D’ailleurs, les dauphins, comme les humains ont une sexualité active même en dehors des périodes de chaleur.

Une découverte bien trop tardive

Même si la science s’évertue à représenter le corps humain depuis des siècles, la description exacte de l’organe n’a été faite qu’en 1998 par la Dr Helen O’Connell de l’université de Melbourne ! Autant dire tout de suite que les nombreux médecins masculins n’avaient jamais vraiment cherché à s’intéresser à cet organe. En avaient-ils peur ?

clitoris seul et complet avec légende

2/ Anatomie du clitoris

Le clitoris complet au sein du sexe féminin

Un p’tit nerveux

Pour tenter de répondre à cette question, étudions donc en détail l’anatomie du clitoris. Ainsi, celui-ci est situé au sein de la vulve. Je te recommande de prendre connaissance de cet article sur le sexe féminin pour mieux le localiser. Il est dissimulé sous un capuchon qui le protège. Pourquoi a-t-il besoin d’être protégé ? Tout simplement, ce petit organe dont la taille moyenne est de 8 mm est bourré de terminaisons nerveuses. Certains glands de clitoris font un peu plus d’un millimètre, alors que d’autres peuvent atteindre les 2 cm. La taille aurait une incidence directe du plaisir ressenti pendant le rapport sexuel du fait de contacts accrus.

C’est en fait l’organe sensible avec le plus grand nombre de terminaisons nerveuses au millimètre carré. Avec ses 8000 terminaisons nerveuses, et par rapport à sa taille, on peut très facilement comprendre qu’il est sensible, très sensible. Par comparaison, le bout d’un doigt ne contient qu’environ 3000 terminaisons nerveuses. Ainsi, par cette sensibilité, il peut te donner signe de sa présence lors de certains contacts ou pressions, par exemple en croisant les jambes. Parfois, il se rappelle a toi sans raison, manifestant juste sa présence à ta conscience.

Comme un iceberg, il cache bien son jeu

clitoris entier avec la vulve en transparence avec légende

Le petit bouton sur la vulve de la femme n’est pourtant qu’une infime portion de l’organe. En effet, l’organe complet a une forme générale de Y inversé avec une double arche. La première arche inversée présente des racines qui s’étendent à l’intérieur du corps de part et d’autre de la vulve. Ces deux parties sont nommées les racines ou piliers. Ensuite, la seconde arche qui est située à l’intérieur des racines et qui « enjambe » l’urètre et le vagin est constituée de deux corps plus volumineux que l’on appelle, les bulbes.

Et en plus il bouge !

Simulation du clitoris et de la vulve au repos avant pénétration
Simulation du clitoris et de la vulve au repos avant pénétration

Il est important de comprendre que le clitoris est un organe qui se déplace. Et oui, le clitoris se déplace durant le rapport sexuel, en tout cas lors de la pénétration du vagin ou de la contraction du périnée. Non seulement il se déplace, mais à l’instar du pénis chez l’homme, il va se gonfler de sang et grossir sensiblement pour enserrer le vagin avec les bulbes. Cette érection du clitoris va fortement le sensibiliser. Ce point de contact au niveau des branches du Y et du vagin va définir la zone qui avait jusqu’à présent été appelée « point G ». Il n’y a donc pas vraiment de point précis. C’est plutôt une zone excitable reliée à l’organe clitoris. Pour son côté la partie visible, le gland du clitoris va légèrement grossir et durcir.

Simulation du clitoris et de la vulve pendant la pénétration
Simulation du clitoris et de la vulve pendant la pénétration

Comme tu peux le voir sur ce schéma ci-dessus et en le comparant à la version « au repos », tu constateras plusieurs changements. D’une part, le clitoris dans son intégralité s’est gonflé de sang. Ensuite, le gland du clitoris est légèrement descendu pour se rapprocher de l’orifice vaginal. Les arches se sont contractées pour venir au plus près du vagin. C’est cette zone qui sera particulièrement sensible lors de la pénétration.

Encore, encore et encore

Contrairement au pénis chez l’homme qui après l’orgasme a une phase réfractaire plutôt longue souvent de plusieurs dizaines de minutes et augmentant avec l’âge, pour le clitoris c’est différent. Chez la femme, la phase de détente est courte, de quelques secondes à quelques minutes seulement, ce qui lui permet d’avoir très facilement plusieurs orgasmes successifs. Si tu es un homme cela doit te laisser rêveur.

Je te recommande cette vidéo.

Tu peux donc comprendre que cet organe est aussi intéressant que particulier. Après avoir compris comment il fonctionne physiquement, je vais te donner quelques conseils pour bien t’en occuper.

3/ Comment bien s’occuper du clitoris ?

bien jardiner

Les doigts

Cela peut paraitre le plus simple, mais en réalité c’est la methode la plus difficile de s’occuper d’un clitoris. La difficulté est d’amener jusqu’à l’orgasme, parce que toutes les femmes n’ont pas la même sensibilité au niveau de leur clitoris. Pour certaines, la sensibilité rend désagréable le toucher direct du clitoris. Il est alors nécessaire de le masser depuis l’extérieur, par-dessus ou sur le côté du capuchon. Parfois, certaines femmes préfèrent avoir un tissu entre tes doigts et son clitoris. La culotte peut facilement jouer le rôle d’intermédiaire dans ces cas-là.

Dans tous les cas, le massage se fait en délicatesse en commençant toujours en douceur. Éventuellement tu pourras par la suite augmenter petit à petit la pression, mais ce n’est pas systématique. Il faut t’adapter aux réactions de ta partenaire. Celle-ci peut aussi t’indiquer si cela ne lui convient pas afin que tu puisses corriger ton geste.

Tu peux utiliser un, deux, trois ou quatre doigts suivant la zone que tu souhaites sensibiliser. Les mouvements circulaires, ou de haut en bas, de droit à gauche sont tous possibles. Chacune aura sa préférence. Quoi qu’il en soit, il est extrêmement important d’être attentif aux réactions de ta partenaire. Elle peut donner des signes de douleur, d’agacement, de plaisir, d’excitation, et ce jusqu’à l’orgasme.

Surtout dès que tu as trouvé la bonne méthode et que ta partenaire répond favorablement à tes stimulations, n’en change plus ! Sinon, tu risques de lui faire perdre le fil vers son orgasme et elle va passer à coté celui-ci. Certaines femmes ont ensuite du mal à revenir dans la course.

La langue

La pratique généralement la plus appréciée chez les femmes (mais pas toutes, certaines détestent) est le cunnilingus. En stimulant le clitoris de ta partenaire avec ta langue, tu as bien souvent moins de risque de la blesser qu’avec tes doigts. Cela pour plusieurs raisons. D’une part, la langue est douce et humide, mais en plus elle a moins de force par rapport à aux doigts.

Comme avec les doigts, l’application de la langue sur le clitoris doit se faire en douceur puis s’intensifier au fur et à mesure. Les mouvements de vas-et-vient, ou de rotation font merveille. Tu peux aussi te permettre quelques aspirations légères ! oui légères !

Pour la langue, il est possible d’utiliser le plat ou bien la pointe. Attention tu ne dois pas rendre la pointe de ta langue trop dure en la contractant. Sinon la caresse peut devenir désagréable.

Jouets sexuels

Il est bien sûr aussi possible d’utiliser des jouets sexuels pour caresser le clitoris. Qu’ils soient vibrants ou non. Lorsqu’ils ne sont pas vibrants, cela s’approche des caresses avec les doigts.

Lorsque les jouets sont vibrants, il suffit alors de les poser sur la zone du clitoris sans avoir vraiment besoin de les promener. Il faut bien avouer, tu risques de trouver cela très passif. Il existe aussi des jouets sexuels uniquement destinés à la stimulation clitoridienne qui ne vibrent pas, mais qui pulsent (ou aspirent) de l’air. Ils créent ainsi des ondes qui viennent sans contact stimuler non seulement la partie externe du clitoris, mais également une partie interne de celui-ci offrant généralement des orgasmes rapides.

Les hommes voient parfois d’un mauvais œil ces jouets sexuels, car cela leur donne l’impression d’être dépossédés de leur virilité. Le sextoy est long, dur et il ne débande pas. Tant qu’il a des piles, il est capable de donner du plaisir jusqu’à la satisfaction de ta partenaire. Cela ne doit cependant pas être vu ainsi. Ce ne sont pas des prothèses qui remplacent, mais des jouets qui animent et participent à la relation, comme un crème lors d’un massage ou la sauce tomate dans des spaghettis à la Bolognaise.

Pendant le coït

Comme je le décrivais plus haut, l’organe entier du clitoris va se déplacer au moment où la femme va contracter son périnée et pendant la pénétration. Cette action va sensibiliser la partie antérieure du vagin et faire légèrement descendre le clitoris. Il est donc facile de comprendre que les positions qui vont donner le plus de plaisirs aux femmes sont celles où le pénis va venir frotter la partie antérieure du vagin (devant). Il faut aussi prendre en compte le gland du clitoris, qui s’il entre en contact avec le partenaire va ajouter de belles sensations. Ainsi les positions comme celle du missionnaire, mais aussi la position d’Andromaque sont parfaites. Dans cette dernière position, la femme est sur le dessus et contrôle ainsi le mouvement, le rythme et la pénétration pour maximiser ton plaisir. Ton imagination sera la meilleure pour trouver la position qui te convient le mieux pour prendre un maximum de plaisir ou bien pour en donner le plus possible.

En synthèse

Te voilà maintenant bien armé(e) pour mieux comprendre le fonctionnement du clitoris. Si tu es une femme, connaitre ton anatomie va te permettre de mieux maitriser ton plaisir et de décupler celui-ci. Si tu es un homme, cet article t’a permis de mieux visualiser l’organe du plaisir féminin et ainsi arriver plus facilement à lui donner un plaisir intense.

Tu peux m’indiquer dans les commentaires, si tu savais que le clitoris était si volumineux et quelles sont les méthodes que tu préfères pour donner ou prendre du plaisir.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
facilisis elit. Aliquam vel, ut id, Lorem libero ut odio massa

​Tu es libre de recevoir gratuitement "Les 7 péchés capitaux qui nuisent à ton couple"