Les secrets du sexe féminin – Les grandes lignes

Les secrets du sexe féminin – Les grandes lignes

Petit cours d’anatomie

Aujourd’hui, on va parler abricot, moule, fente, cramouille, chatte, shneck ou plus simplement du sexe féminin.

En effet, il est indispensable de bien connaitre le sexe féminin pour bien s’en occuper que ce soit le tien ou celui de ta partenaire. Le sexe féminin est très mystérieux, car il est, comme les icebergs, la partie visible n’est pas la plus importante, et ses secrets sont tous cachés dans ses replis.

 

La partie externe du sexe féminin

 

Vulve en représentation 3D

Donc lorsque l’on découvre une femme, la première et presque la seule chose que l’on perçoit c’est une belle toison à l’entre-jambes (nous reparlerons des poils une autre fois). Celle-ci marque la vulve qui commence quelques centimètres au-dessus du bas du tronc et s’étend jusqu’à la limite de l’anus.
 

La vulve

La vulve comporte tous les éléments externes du sexe féminin. En la regardant de face c’est une fente longitudinale délimitée par les grandes lèvres bordent et protège la vulve. Il existe toutes les formes de grandes lèvres, ainsi que toutes les tailles. Elles sont parfois longues, ou larges ou bien encore plus galbées. La nature est bien faite, elle a fait de la diversité. On peut aussi parfois remarquer parce que cela se remarque un peu plus que les grandes lèvres peuvent être dysmorphiques, c’est à dire que la partie droite peut-être différente de la partie gauche. En réalité c’est toujours le cas, mais les différences sont plus ou moins visibles.
 

Au sein de la vulve

En écartant les grandes lèvres se trouve à l’intérieur les petites lèvres qui enveloppent en partant du haut le capuchon du clitoris, le clitoris, l’orifice urinaire et l’entrée du vagin. Les petites lèvres terminent leur courses en passant par le noyau fibreux central du périnée jusqu’à l’avant de l’anus. Comme pour les grandes lèvres, les petites lèvres peuvent être de taille et de couleurs très variées. Pour la taille, il est très fréquent qu’elles ne soient pas du tout symétriques. Quant à la couleur, elle peut varier du rose très pale au brun foncé. Leur longueur peut aussi varier, elles peuvent même parfois dépasser des grandes lèvres de plusieurs centimètres. Surtout il n’y a jamais à culpabiliser sur la morphologie de ta vulve. Elle est normale et fonctionnelle et chacune a sa particularité, c’est aussi ce qui fait le charme et la surprise à ton ou ta partenaire quand il la découvre.

Contrairement au sexe masculin, le sexe féminin est entièrement différencié. Chacun de ses composants a sa propre utilité. De haut en bas, le clitoris, protégé par son capuchon, est le seul organe uniquement dédié au plaisir. Il permet à la femme de prendre du plaisir, avec ou sans pénétration. Le gland du clitoris est, à l’image du sexe de la femme, la petite partie émergée d’un organe important dont les bras passent autour du vagin. Le méat urinaire est l’orifice dédié à l’évacuation de l’urine. C’est un petit trou entre le clitoris et l’entrée du vagin. Il est très facile de passer à côté sans le percevoir. Sous cet orifice, vient alors le vagin, qui est une sorte de conduit aplati quand il n’est pas utilisé. Il relie la vulve à l’utérus. À partir de l’entrée du vagin, le reste des organes sont tous internes et totalement invisibles.

 

La partie interne du sexe féminin

Le vagin sert donc à recevoir le pénis du compagnon et sa semence qui permettra peut-être la fécondation. Le fond du vagin est relié à l’utérus par l’entrée de celui-ci. Nommé col de l’utérus, il est semblable à une sorte de petit “donut” et ouvre sur la cavité utérine qui ne sert qu’à recevoir l’ovule et les spermatozoïdes pour fécondation et faire grandir le bébé. Au sommet de l’utérus, de part et d’autre, partent les trompes de Fallope qui se prolongent jusqu’aux ovaires (un de chaque côté) et servent à conduire l’ovule vers l’utérus en vue de la fécondation.

 

L’ovaire est une réserve que la fille a dès sa naissance. Ces ovules seront libérés à partir de la puberté à raison d’une libération toutes les 4 semaines. La femme est donc féconde très régulièrement au cours de sa vie. Il est donc très probable de tomber enceinte lors d’un rapport lorsqu’aucune précaution n’est prise.

 

Conclusion

Comme tu as pu le constater chez la femme, chaque chose est à sa place et chacune a une utilité séparée et spécifique. Il est donc indispensable de bien connaitre sa géographie pour amener sa partenaire au plaisir maximal et ainsi la satisfaire pleinement. C’est aussi important pour toi qui possèdes un sexe féminin de bien te connaitre, et découvrir les secrets de ton anatomie pour pouvoir décupler les plaisirs que tu seras capable de recevoir.

 

Vidéo

Partager l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
adipiscing leo. lectus velit, ut Praesent felis facilisis ut

​Tu es libre de recevoir gratuitement "Les 7 péchés capitaux qui nuisent à ton couple"