Interview de Lola la reine de la pôle Dance

You are currently viewing Interview de Lola la reine de la pôle Dance

La semaine passée j’écrivais un article sur la danse, si tu l’as manqué je t’invite à le voir en cliquant ici.  Pour faire suite, j’ai eu l’opportunité d’interviewer une danseuse. Mais pas n’importe quelle danseuse puisqu’elle pratique la pôle dance. Cette charmante demoiselle se distingue sur plusieurs points, d’abord avec la pratique de la pôle danse. Tu en conviendras, ce n’est pas très répandu. Ensuite, elle tient aussi un blog dans lequel elle évoque des sujets personnels qui lui tiennent à cœur. Son blog est intitulé « Journal particulier d’une pôle girl ». Il donne tout de suite le ton. Je t’invite à le visiter, les articles sont aussi amusants qu’intéressants.

Pour regarder cette interview sur YouTube, clique ci-dessous.

Sommaire

Toujours est-il que Lola, oui, c’est son prénom a accepté mon interview sous condition. C’est une jeune fille pleine d’énergie. Elle ne souhaitait cependant pas montrer son visage ni utiliser sa voix dans la version vidéo. J’ai donc dû prendre son rôle pour répondre aux questions posées.

Pour commencer, j’invite Lola reine de la pôle dance à entrer sur la piste. Donc, je te remercie Lola, d’avoir pris le temps de considérer ma demande et d’avoir répondu à mes questions parfois indiscrètes.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, peux-tu te présenter brièvement ?

En quatre mots clés :

  • Blogueuse, pour partager mes expériences
  • Poleuse par passion
  • Exploratrice de pays pour m’émerveiller et me régaler de nouvelles saveurs
  • Coquine parce que c’est ‘trop’ bon (et mon moi profond) ?

Tu fais donc de la pole dance. Est-ce la première discipline sportive que tu pratiques réellement ?

Oui, de mon plein gré et par choix totalement libre ! Le sport n’a jamais été ma tasse de thé, si l’on exclut bien entendu cet autre, en chambre, très célèbre, que j’ai découvert auparavant.

Quand je te disais qu’elle était pleine d’esprit ! Mais alors pratiquais-tu la danse avant de commencer la pole dance ?

Non.

Pourquoi avoir choisi la pole dance ? Qu’est-ce qui t’a attiré ?

Lola plumeti pole dance

C’est un coup de cœur après avoir vu une démonstration en salon érotique. J’ai tout de suite eu envie d’en faire, pour le côté sensuel et sensationnel. La pole dance apporte une dimension supplémentaire à la danse en raison de son côté acrobatique. On se contorsionne dans des poses inédites créant de nouvelles façons de mettre en valeur son corps et sa sensualité.

J’imagine que tu en connais toutes les origines, peux-tu nous en dire plus ?

La discipline aurait pris naissance dans des cirques, au Canada, dans les années 20. Pour distraire les spectateurs, de jeunes femmes en tenues légères dansaient en utilisant la barre centrale servant à soutenir le chapiteau.

lap dance

Peu à peu, cette danse s’est associée au strip-tease et a rejoint les bars. Ces établissements sont devenus très populaires dans les années 70-80 et la pole dance s’est démocratisée à partir des années 90 avec l’apparition des premiers cours.

Cette activité est un mixte entre la danse et l’acrobatie, qu’est ce qui te semble le plus important à tes yeux ?

pole dance femme grand ecart

Il est vrai qu’il est difficile de maintenir un rendu artistique tant les deux sont étroitement liés. En général, lorsqu’on utilise son corps pour faire passer une émotion, la force doit être au service de l’élégance. Mais le plus important pour moi est de trouver son style, sexy ou non, plutôt dansé ou alors acrobatique tant que chacun respecte la pratique de l’autre.

La danse a un côté sensuel fort, la pole danse va plus loin en ajoutant un côté sexuel. Est-ce que cela t’a plutôt attiré ou retenu au départ ?

Si une danseuse étoile exécute sa chorégraphie à l’opéra elle peut atteindre le sensuel, mais si elle le fait dans un cabaret, avec une tenue plus légère, elle sera très surement dans un registre plus sexuel.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Découvre comment j’ai surmonté ma peur à travers ces 3 histoires présentant 3 premières fois

En Pole, la peau est souvent notre seule accroche, donc moins le corps est vêtu, plus nous sommes en ‘sécurité’. Si l’on combine à cela les positions de GR(S) c’est le combo qui, hélas, fait que beaucoup associent encore peu habillé et grand écart avec sexe.

pole dance sexy

Alors je ne vais pas le nier j’ai forcement été séduite de prime abord par ce côté ultra sexy, car c’est dans ma nature. Mais depuis que je pratique ce n’est plus ma seule motivation, car j’ai pris conscience de la dimension sportive, de la performance et du bien être apporté par cette discipline.

Lola a souhaité préciser un peu pour éviter toute ambigüité les propos suivants :

La communauté des pole dancers est une communauté extrêmement bienveillante, on y trouve toujours conseils et encouragement. Il y a cependant un sujet qui fait toujours débat, c’est le lien entre strip-tease et pole dance.

La pole dance est de manière générale surtout pratiquée par des femmes. Parmi elles, certaines ne veulent pas que ce sport soit associé au strip-tease et militent pour changer cette image. C’est un point de vue que je peux comprendre, car en effet, cela demande force, souplesse et surtout des heures d’entraînement comme tout sport.

À l’inverse d’autres assument pleinement leur côté sexy. On abouti parfois à des situations aberrantes où une pole danseuse qui fait des acrobaties va vouloir à tout prix se différencier de la lap danseuse qui ne ferait que se déhancher lascivement autour du poteau.

Pour ma part, je trouve que tout le monde a sa place quelque soit son style, je ne vois pas l’intérêt de se crêper le chignon ! Je tenais à ce que tu sois informé de ce fait, car associer la pole dance à la sexualité ne plaira pas forcément à tout le monde ! Par contre, tout le monde sera d’accord sur les bien faits que cela apporte au niveau du corps (être plus l’aise, avoir une meilleure posture…).

Cela permet également d’avoir plus de confiance en soi ce qui est sans nul doute important au niveau de la sexualité.

Revenons à notre questionnaire. Dans quelle tenue pratique-t-on la pole dance ?

lettre J 2

De manière générale, la pole dance se pratique avec une brassière et une culotte. Cette tenue sobre, minimaliste n’entrave pas les différents mouvements et est nécessaire pour pouvoir utiliser la moindre partie de notre peau pour bien adhérer à la barre lorsqu’elle est en métal (recouverte de chrome par exemple*). Après libre à chacun de créer des costumes, d’accessoiriser suivant les besoins, ou de loger ses pieds dans des talons vertigineux.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Replay du live Tout sur la thérapie avec psychologue.net

(*) Il existe aussi des Poles recouvertes de powder coated, ou de silicone.

Depuis que tu pratiques, qu’est-ce qui a changé dans ton physique, dans ton comportement, dans les relations avec les autres ?

Énormément de choses !

Du point de vue de mon physique, c’est la découverte incroyable, j’ai des muscles et avec je me sens bien ! J’ai maintenant plus de force, d’endurance et de souplesse au quotidien, même si la route est encore longue.

Je sais cependant que si j’ai un problème dans la rue je pourrais toujours grimper sur un poteau pour me mettre à l’abri ?.

J’ai aussi bien plus confiance en moi, cette force intérieure fait que j’ai moins d’appréhension vis-à-vis des autres, notamment à parler à des inconnus, tout en restant encore très timide.

T’es tu déjà produite sur scène dans un club ou un bar branché ? Si oui, peux-tu nous en dire un peu plus ? Quel était ton état d’esprit avant, pendant et après ?

Oui, j’ai eu beaucoup de chance de l’avoir fait. Me produire sur scène, c’est un peu la motivation ultime, comme quand on se prépare pour le spectacle de fin d’année. C’est l’occasion de montrer ce que j’ai appris durant de longues heures d’entraînement !

Avant le ‘spectacle’ , je ressens de l’excitation, mais surtout beaucoup de stress. Je me demande pourquoi je m’impose cela ! Même si je ne me produis que pour le plaisir (je ne suis jamais rémunérée), je tiens à être à la hauteur. C’est qu’il y a des lieux plus adaptés que d’autres aux acrobaties, la qualité de la barre et l’espace autour de celle-ci pouvant varier.

Une fois sur scène, les premières secondes passées j’entre dans ma bulle. Je suis concentrée sur ce que je devais faire, je pense aux mouvements à exécuter, parfois aux vêtements à ôter et à varier les enchaînements. Bref, c’est le côté technique qui prend le relais.

exhibition pole dance

Après, ce n’est que du bonheur. Je retourne dans la chambre d’hôtel, des bleus plein les genoux, mais fière de moi, avec l’envie d’en apprendre encore plus et l’espoir de recommencer ce petit exploit.

Qu’est-ce que cela t’apporte de te savoir regardée, et même mangée du regard par les spectateurs ?

C’est une satisfaction de mon ego exhibitionniste ! Pour faire simple, regardez-moi, j’existe, et tant mieux si ce soir vous pensez à moi en rentrant chez vous ! ?

Par bonheur, mon homme ne ressent ni jalousie, ni n’en tire un plaisir déviant, ce qui me permet d’avoir ce moment pour moi seule et de m’accomplir pleinement en toute tranquillité pour notre couple.

Cette pratique tu as telle apporté une notoriété que tu n’avais pas dans ton entourage ?

Pas vraiment  ?,  car je ne partage cette pratique qu’avec un nombre très restreint de personne de mon entourage, famille ou amis proches. Même si je suis heureuse d’avoir fait connaître la pole dance à d’autres personnes.

Tu as aussi un blog , dans lequel tu ne parles pas que de pole dance. Pourquoi et Qu’est-ce qui te fait écrire ?

Mon blog est une source de motivation et un espace de liberté (que je ne retrouve pas ailleurs?). Écrire, c’est plonger dans ma bulle, laisser parler ma créativité et surtout pouvoir exprimer la plupart des idées sexy qui peuvent me passer par la tête !

J’ai donc beaucoup de plaisir à partager mes expériences dans mes articles, en leur incorporant quelques jeux de mots coquins qui seraient plutôt difficiles à placer dans une conversation !

Dans ta vie sentimentale, est-ce que la pole dance a changé quelque chose ?

Je dirais que cela a apporté plus de fantaisie et de complicité dans notre couple ! Avec mon homme, nous passons du temps ensemble pour analyser et mettre en place de nouvelles figures ou encore nous occuper des photos, de la prise de vues au montage final.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Pourquoi ai-je rejoint la plateforme psychologue.net ?

On a aussi l’occasion de se retrouver dans des lieux un peu particuliers que l’on n’aurait pas pensé fréquenter tels que certains salons, clubs ou bars, notamment côté coulisses. Et je ne parle pas du rituel obligatoire qu’est la recherche de poteaux en vacances, ça développe la patience et l’harmonie.

Comment te définirais-tu sur le plan sexuel ?

Dans la vie de tous les jours, je suis quelqu’un de très timide, mais j’ai toujours été attirée par tout ce qui est sexy, voire sexuel. Je suis loin d’avoir multiplié les partenaires. Avec mon homme, nous avons construit une relation de confiance qui nous permet d’explorer nos envies.

Une chose est sûre, je trouve plus de plaisir que lui à regarder un film X  ?.

En parles-tu facilement ?

Un peu plus maintenant en petit comité ou derrière mon écran, je suis loin de faire des conférences ! Étant plus jeune j’avais tendance à rougir facilement malgré mon attrait pour la chose.

La pole dance a-t-elle changé quelque chose vis-à-vis de ta sexualité (sensualité, dynamisme, imagination, etc.) ?

De l’endurance lors des rapports, mais sinon, je ne pense pas. Plus de souplesse, ça compte ?  ?

Ressens-tu plus de plaisir (ou des orgasmes plus intenses) depuis que tu pratiques la pole dance ?

Non rien à signaler de ce côté-là !

Cette interview fait suite à un article sur la relation supposée entre la danse et la sexualité. Quel est ton avis sur des liens éventuels entre ses deux activités ?

Pour moi, le lien principal entre la danse et la sexualité réside dans l’acceptation de soi et de son corps. Pour profiter pleinement des deux, on doit être capable de se montrer sans honte et se laisser aller. Se laisser aller à accepter de ne pas être parfait(e), se tromper, et se retrouver dans des postures pas forcément toujours très avantageuses.

Il faut pourtant bien avouer que la danse sculpte le corps, apprend des positions, des attitudes, qui permettent tout de même une mise en valeur pouvant servir lors de préliminaires, de jeux.

Il existe aussi, je pense, un lien très fort entre deux personnes en couple qui pratiquent la danse. Danser ou faire l’amour c’est établir une complicité entre deux êtres, on se comprend, les gestes s’accordent comme par magie sans avoir nul besoin de parler.

As-tu déjà eu des partenaires qui étaient d’excellents danseurs ou au contraire de piètres performeurs ? Et as-tu trouvé une relation de causalité entre leur aptitude de danse et leur sexualité ?

Je n’ai que l’expérience de ma relation actuelle pour pouvoir tenter de répondre.

Par les temps qui courent où le dance floor des boîtes se vide au profit des rassemblements électro (mais là aussi on y est et on dan’c’e). Souvent des personnes nous abordent pour nous demander si nous avons pris des cours ou pour nous dire que nous sommes de bons danseurs.

Chez nous, nous entamons un autre style de danse en faisant preuve d’autant de créativité, de délires, et de douceur que sur la piste, pour aller jusqu’au feu d’artifice. Dans la danse, dans le sexe, mon impression plaide pour l’égalité des aptitudes.


Encore merci Lola reine de la pôle dance pour m’avoir permis cet interview. J’espère que tu auras si ce n’est découvert cette pratique sportive, appris beaucoup.

Si tu as des questions à poser à Lola, je t’invite à le faire dans les commentaires, elle y répondra surement avec un grand plaisir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.