Friendzone, Pourquoi est-ce un mauvais prétexte ?

Friendzone, Pourquoi est-ce un mauvais prétexte ?

Friendzone, souvent le prétexte utiliser pour justifier une relation qui n’a pas eu lieu. Connais-tu ce mot ? Ce terme, que l’on pourrait traduire par le cercle de l’amitié en français, est un non-sens, un prétexte que tu te donnes. Je t’explique cela dans la seconde partie.

Je vais commencer par t’expliquer au cas où tu ne serais pas totalement au fait le concept de la friendzone. Ensuite je t’expliquerai pourquoi c’est une invention qui ne sert que de prétexte.

Définition de la friendzone

friendzone

Qu’est ce que la friendzone

Ce terme anglo-saxon définit l’action d’une personne, homme ou femme, qui va te considérer comme faisant partie de ses amis. Attention, je ne dis pas que la relation est nécessairement réciproque à ce moment-là. En effet, tu peux avoir des sentiments totalement différents pour cette personne. Il est en effet possible que tu ne la considérer pas comme une amie, mais plutôt comme une future conquête.

Ta mauvaise stratégie

Et donc pour te faire connaitre et apprécier de cette cible que ton cœur a envisagée, il va falloir te faire connaitre d’elle. C’est une bonne idée. Tu vas donc approcher cette personne. Un dialogue débute et tu devrais commencer à te faire apprécier. Tu dois donc te présenter physiquement devant ta cible, pour te montrer. Seulement bien souvent, ton attitude et tes propos vont bien souvent induire ta cible dans l’erreur. Si tu ne sexualises pas dès le départ la relation, ta cible va se tromper sur tes intentions.

En effet, si tu donnes des signes qui vont faire croire à ta cible, que c’est uniquement un lien d’amitié que tu souhaites nouer, il va être difficile d’avancer. Or ce n’est pas ce que tu veux, mais ton attitude risque de montrer le contraire. De ce fait, ta cible va penser à toi comme un ou une ami(e). Et donc même si elle aurait pu avoir un début de sentiment amoureux, tu l’auras directement conduit à te reconnaitre en tant qu’ami(e) et tu ne lui enverras pas les bons signes pour aller plus loin.

Le résultat catastrophique de cette mauvaise stratégie

La relation d’amitié a ses avantages, mais aussi beaucoup d’inconvénients, notamment si tu arrives à devenir très proche. Souvent, tu découvres que tu es bien trop proche quand ta cible commence à te parler des personnes avec lesquelles elle envisage de sortir. C’est encore pire si ta cible te parle de ses diverses rencontres et plus il y aura de détail et pire ce sera pour toi. À ce moment-là, tu es totalement hors du spectre des personnes que ta cible pourra envisager.

Tu n’oseras plus sortir de la situation dans laquelle tu t’es toi-même enfermé. La raison est simple, tu auras peur de perdre ta situation que tu considères comme confortable et privilégiée. Tu es avec ta cible, souvent, tu es peut-être devenue son confident ou sa confidente. Cependant, sa bouche ne se mêlera pas à la tienne dans un baiser fougueux et la relation n’ira pas plus loin.

Qu’aurais-tu du faire alors ? Et pourquoi est-ce uniquement un prétexte que tu t’inventes pour t’éviter un risque ?

Pourquoi la friendzone est donc un mauvais prétexte ?

prétexte

Comme je viens de l’écrire, ne pas entrer dans la friendzone est donc prendre un risque. En effet, c’est souvent quitte ou double. Il y a une possibilité que ta démarche se solde par un échec. Cependant, il y a quand même deux genres de situations à considérer.

Ton physique est plutôt à ton avantage.

Si tu penses que ton physique est un bon avantage pour réussir à emballer ta future cible, alors tu n’as pas trop de questions à te poser. Tu n’as alors qu’une chose à faire, quel que soit ton état d’esprit, il te faut alors prendre ton courage à deux mains et oser aborder ton crush. Tu peux directement présenter ta proposition, sans trop avoir besoin d’avoir une technique d’approche plus subtile. Il te suffit de trouver une ouverture pour induire un début de dialogue. Tu devras ensuite très vite sexualiser la conversation en montrant que tu es intéressé(e) par une relation amoureuse avec la personne ciblée.

Il est vrai qu’avoir un physique avenant ou très avenant est une bénédiction pour initier les relations. Pour que la relation amoureuse dure par la suite, malheureusement le physique ne suffira pas à lui seul. C’est cependant un sérieux atout dont tu as tout intérêt à te servir pour oser aborder.

Ton physique ne t’aidera pas en étant direct

Mais tu peux penser (comme je l’ai toujours pensé de ma personne par exemple) que ton physique n’est pas ton principal avantage. Tu dois réussir autrement à rapidement accrocher l’attention de ta cible par d’autres moyens. Il va te falloir dans ton approche trouver une raison de montrer tes principaux atouts qui ne sont malheureusement pas immédiatement visibles. Il est donc nécessaire d’entreprendre une approche au long cours. Le risque de tomber dans la friendzone devient alors important. Il faudra rester vigilant.

Et donc, tu vas devoir tout faire pour revoir cette personne. Cependant contrairement à ce que j’expliquais au début de cet article, il ne faut pas se contenter de se revoir en amis. Tu dois te présenter en candidat potentiel pour une future relation. Les mots que tu vas employer doivent finalement être assez ambigus pour qu’ils ne soient ni du rentre-dedans grossier ni un dialogue purement amical et platonique.

Que faire ?

L’idée est plutôt de proposer de revoir ta cible dans d’autres circonstances. Il est en effet possible que ta cible ne soit pas seule, ou qu’elle ne soit pas disponible pour prendre un verre en terrasse ou toute autre raison. Quoi qu’il en soit, garde à l’esprit qu’il te faudra insister sans être insistant. Tu devras toujours subtilement sexualiser la conversation pour sous-entendre que tu es un candidat potentiel pour une relation amoureuse.

Pour finir, tu dois toujours terminer sur une prochaine action à réaliser ensemble (se revoir, s’appeler, boire un verre ensemble, etc.). Garder la main est très important.

La peur de l’engagement

La peur

Pas d’excuse à ta peur, la friendzone n’est pas un prétexte

Et donc, tu l’auras compris, c’est bien à toi de prendre les devants pour avancer dans une relation en devenir. Le prétexte de la friendzone est donc bien souvent l’excuse de ceux qui n’osent pas avancer. La peur les cloue à rester dans le petit confort que procure l’amitié, car c’est bien moins engageant que de tenter d’entrer dans une relation plus sérieuse. L’amitié devient juste une petite victoire sans grand intérêt pour l’avenir.

Mais en réalité qu’as-tu à perdre ? Mis à part un refus, tu ne risques rien d’autre. Cherches-tu à éviter le désagrément d’un rejet qui, tu peux me croire, est vite oublié ? Tu passeras ensuite rapidement à autre chose et tu finiras par trouver une nouvelle cible. Il est même possible, je l’ai déjà expérimenté, qu’une cible refuse dans un premier temps et revienne par la suite t’aborder par curiosité et finalement par envie.

La peur est partagée

Tu ne dois pas oublier que si tu ressens quelques craintes pour t’engager, ta cible va surement expérimenter exactement le même phénomène. La nouveauté fait bien souvent peur. Tu n’imagines pas ce que tu enclenches ni pour combien de temps et si cela sera profitable à long terme. Cette peur partagée est finalement le premier lien qui nait entre vous.

Donc, ne fais pas l’autruche en mettant l’effet friendzone en avant comme prétexte pour signifier que tu n’as pas osé te lancer. Même quand on est copains de longue date, il est possible un jour de déclarer sa flamme à l’autre. Les sentiments peuvent évoluer et ce n’est pas un drame. Peut-être que ce ne sera pas réciproque, mais vous serez fixés. En général, cela ne nuira même pas à votre relation d’amitié, vous partagerez juste un secret en plus. Et puis si au contraire, le rapport s’intensifie, alors vis-le passionnément.

Pour résumer, je vais donc te rappeler qu’il faut oser et aller de l’avant. Jamais un refus n’a tué quelqu’un. Si vraiment tu subis trop de râteaux, peut-être dois-tu te remettre en question par rapport aux cibles que tu vises et surtout vis-à-vis à l’image que tu donnes de toi. Dis-toi juste que personne n’est parfait, comme personne n’est imparfait. N’utilise plus la friendzone comme un prétexte. Ne te cherche plus d’excuses et avance.

Si tu penses être tombé un jour dans la friendzone, je te propose de réaliser ton auto-analyse de la situation. Tu pourras me dire dans les commentaires si ce n’était finalement pas à 100 % de ta faute comme je l’ai indiqué dans cet article.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
sem, elit. commodo lectus mattis ipsum Phasellus