Je m’exhibe sur Twitter – l’interview de Justinecoquine

You are currently viewing Je m’exhibe sur Twitter – l’interview de Justinecoquine
https://twitter.com/JustineCoquine6

Alors que de jour en jour les espaces de liberté fondent comme neige au soleil, il y a encore un réseau social qui résiste au puritanisme américain. Je veux parler ici de Twitter. Bien évidemment, il existe aussi toujours quelques autres réseaux à l’image de Reddit qui restent toujours très permissifs. Ainsi, j’ai souhaité faire l’interview d’une twitteuse que tu retrouveras sur le compte « Justine coquine » et qui utilise ce réseau pour se dévoiler dans un parcours plutôt singulier.

Pour regarder cet article sur YouTube, clique ci-dessous

Les questions
 [hide]

Peux-tu te présenter aux lecteurs de cet article ?

Je m’appelle Justine, la petite trentaine. Curieuse, très curieuse, et un brin exhibitionniste. Attirée depuis toujours par les mots et les belles photos, fascinée par l’univers de la soumission…

J’ai décidé de « sauter le pas » récemment et de me lancer sur Twitter avec un compte qui parle justement de tout cela : @JustineCoquine6. De belles histoires vécues ou simples fantasmes, agrémentés de photos, toutes garanties réelles et sans retouches.

https://twitter.com/JustineCoquine6

Que fais-tu dans la vie ?

Je suis cadre sup’ et je n’en dirai pas plus. 

Dans quelle région vis-tu ?

Parisienne forever !

À quel âge as-tu fait ton baptême avec la sexualité ?

 11 ans pour mon premier orgasme. J’ai su alors que le plaisir aurait une grande importance dans ma vie !

Comme je l’explique souvent, il n’y a pas d’âge idéal pour débuter dans la sexualité, cela doit arriver sans se forcer et presque naturellement, en suivant l’appel de ses désirs et de son corps.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Découvre comment j’ai surmonté ma peur à travers ces 3 histoires présentant 3 premières fois

Depuis quand es-tu présente sur Twitter ?

Depuis 2 mois environ ! 

Tu es donc une petite nouvelle dans la twittosphère, qu’est-ce qui a motivé ta décision de t’y inscrire ?

L’envie d’être vue et lue par le plus grand nombre. 

Pas uniquement vue et lue d’ailleurs, mais aussi la recherche d’interactions qui viennent ensuite nourrir mon imaginaire.

 Je te rejoins totalement, je l’explique souvent, mais nourrir son imaginaire et ses fantasmes permet d’avoir une vie intime passionnante.

Qu’est-ce qui t’a poussé à te dévoiler ainsi ?

https://twitter.com/JustineCoquine6

J’ai toujours aimé l’exhibitionnisme. Je pratique aussi le nudisme à mes moments perdus.

Tu ne montres jamais ton visage, est-ce par timidité, par respect pour ton entourage, pour te protéger dans ta vie professionnelle ?

Ne pas monter mon visage fait aussi partie du « jeu » en fait, du mystère. 

Sans visage, je peux être n’importe qui… Je suis peut-être cette collègue dont le bruit des talons aiguille suffit à vous rendre fou ; ou alors cette jolie voisine à l’air un peu timide, mais que vous entendez souvent crier de plaisir le soir à travers les murs qui vous séparent…

Qui sait ?

Qu’en a pensé ton partenaire lorsque tu lui as fait part de ton souhait ?

L’idée est venue, comme souvent, de nous deux en fait. 

Il était plus qu’enthousiaste, notamment à l’idée de devoir prendre les photos…

Qui de vous deux décide du contenu ?

https://twitter.com/JustineCoquine6

On décide à deux. 

Je dois admettre qu’il a une imagination débordante, mais nous nous complétons bien à chaque fois et nous apportons notre touche aux idées de l’autre pour un contenu toujours meilleur, en tout cas nous l’espérons !

C’est ainsi encore plus gratifiant pour chacun de s’amuser ainsi ensemble. Cela permet de maintenir une complicité indispensable au bien-être et au plaisir dans le couple.

T’es-tu imposé des limites ?

Pas vraiment, même si je souhaite rester dans l’érotisme et ne jamais basculer dans le vulgaire. Je poste parfois des clichés un peu plus « hots », mais c’est rare et toujours pour une raison particulière.

Je ne fais pas de « cul pour le cul ».

Que préfères-tu montrer ?

https://twitter.com/JustineCoquine6

Je n’ai pas vraiment de préférence. J’ai cru comprendre que mes followers aimaient bien mes seins, mais moi je préfère ma cambrure !

Ce qui compte c’est surtout le contexte, l’environnement et « l’histoire » que va raconter la photo.

Il est vrai que les histoires qui accompagnent tes photos permettent justement à chacun d’alimenter leur propre univers fantasmatique. C’est ce qui m’avait interpellé quand j’ai découvert ton compte. C’est pour cela que j’ai souhaité réaliser également cette interview. 

Est-ce que se montrer ainsi sur les réseaux a exacerbé l’intensité de ta relation ?

Disons que notre relation était déjà TRÈS exacerbée ; nous sommes joueurs, très joueurs, et nous jouons souvent à nous provoquer et à aller au bout de nos provocations.

Ce compte Twitter est en quelque sorte un jeu de plus dans la longue liste de nos coquineries. 

Bien entendu, je ne vous cache pas que la plupart de nos séances photo se terminent de la plus agréable des manières…

Quand on peut joindre l’utile à l’agréable, c’est encore mieux et il ne faut pas s’en priver. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Rediffusion de la foire aux questions sur le couple avec psychologue.net

Est-ce que tu ressens de l’exaltation devant les retours (like, commentaires, etc.) ?

L’exhib, c’est aimer se montrer et donc aimer être vue, ou en tout cas courir ce risque. 

Donc oui, les retours sont exaltants, grisants ; ils font partie du jeu.

Comment vivez-vous votre couple ?

À 100 à l’heure !

Plus sérieusement, c’est une relation triple A : Ami, Amant, Amour.

Pratiques-tu l’exhibitionnisme en dehors d’internet ?

Plusieurs de mes posts répondent à cette question; oui, je faisais déjà de l’exhibitionnisme avant de me lancer sur Twitter, et je continue !

Plus que jamais d’ailleurs ! Un exemple ? Récemment, j’ai traversé Paris à vélo en mini-jupe et porte-jarretelles… J’ai égayé la soirée de beaucoup d’hommes, je pense…

https://twitter.com/JustineCoquine6

En effet, certains et certaines doivent en garder un bon souvenir. 

Dans l’intimité, comment te définirais-tu ?

Curieuse et passionnée 

Si aujourd’hui, tu pouvais parler à l’adolescente que tu étais, quel conseil lui donnerais-tu ?

Amuse-toi ! 

Tes proches sont-ils au courant de tes activités électroniques ?

Non, cela ne regarde que moi.

Quelle serait ta réaction si tu venais à être découverte ?

 Aucune ; j’ai toujours considéré que chacun faisait ce qu’il voulait de sa vie et j’ai la chance d’être entourée de gens qui pensent la même chose.

Et puis, comme on dit, on n’a qu’une vie, autant y aller à fond. 

Envisages-tu d’aller plus loin ?

J’explore en permanence, alors je ne me donne aucune limite. 

Je suis mon instinct et ma soif de découverte. 

Te sens-tu plutôt sensuelle ou plutôt bestiale ?

https://twitter.com/JustineCoquine6

Sensuelle, pouvant très vite devenir bestiale si l’on sait y faire…

Quelle est ta position fétiche ?

La levrette !

Position sexuelle dite de la Levrette

Quelle est celle qui te donne le moins de satisfaction ?

Aucune 

Au moins, c’est dit, tu es une gymnaste accomplie. 

Que préfères-tu, la phase des préliminaires ou celle de la pénétration ?

Ce que je préfèrerais, c’est qu’en 2023 on arrête de parler de « préliminaires » en les opposant à la « sacro-sainte pénétration ». 

La pénétration n’est qu’une manière, parmi des dizaines d’autres, de donner du plaisir à une femme ; et, pour beaucoup d’entre nous les femmes, c’est rarement la plus efficace et la plus jouissive…

Si beaucoup comprenaient cela, les couples gagneraient en épanouissement ! Et les hommes se mettraient moins la pression.

Je suis entièrement d’accord avec toi. C’est d’ailleurs des propos que l’on retrouve sur mon article qui parle des préliminaires. 

Qu’est-ce qui te fait grimper au rideau à tout coup ?

La langue de mon cher et tendre. 

cunnilingus

Comme beaucoup de femmes en réalité, même si certaines n’osent pas le dire. 

Pour te satisfaire, combien te faut-il de relations sexuelles par semaine ?

Je ne me fixe pas de « quota », ce n’est pas une question de quantité. 

Après, je dois avouer que j’ai du mal à m’endormir si je n’ai pas joui et que j’ai un conjoint qui se préoccupe beaucoup de mon sommeil…

Bon, et quand il porte un petit pantalon moulant, j’ai du mal à le lui laisser trop longtemps…

Bon, et quand je porte une petite robe moulante, il a du mal à me la laisser trop longtemps…

Bref…

Il est vrai que l’orgasme apporte un bien-être et un apaisement du corps et de l’esprit qui rend ceux-ci propice à l’endormissement. Alors en plus si l’on y prend un grand plaisir, il ne faut pas s’en priver. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   "Je suis libertine !" - Interview de Laurence une pratiquante du libertinage

As-tu recours à la masturbation en solo ? T’est-elle nécessaire pour équilibrer ta vie sexuelle ?

Oui, mais ce n’est pas pour moi une question d’équilibrer quoi que ce soit. 

J’ai juste parfois envie, et quand Monsieur n’est pas là et bien je me satisfais moi-même, même si je préfère mille fois quand c’est lui. 

Se masturber, c’est prendre un temps pour soi, un moment avec son corps et son plaisir. C’est tout simplement apprendre à mieux se connaitre, et l’on en découvre tous les jours !

Comme je l’ai expliqué dans de nombreux articles, la masturbation est un très bon complément à la sexualité de couple et une bonne amie quand on est solo dans la vie

Arrives-tu à avoir plusieurs orgasmes à la suite ?

Oui !!!!

À ce moment de l’interview, la plupart des hommes vont être fortement jaloux. 

Est-ce que tes voisins se sont déjà plaints de tes ébats trop bruyants ?

Je dois avouer que oui… 

Disons que je suis très expressive dans le plaisir et qu’une certaine pratique a en plus tendance à me faire monter dans des aigus un peu extrêmes…

Je suis certain que parmi les internautes qui écoutent cet article, beaucoup se disent qu’ils ou elles aimeraient être tes voisins. 

Te vois-tu encore active sexuellement à 70 ans ?

Oh que oui ! Je ne vois pas pourquoi nous aurions une date de péremption sexuelle…

La sexualité des personnes âgées est un tabou, alors que je trouve cela génial d’être toujours actif ; faire l’amour, c’est profiter de la vie, de son corps, de ses sens ! C’est vivre tout simplement !

En effet, encore bien trop tabou de nos jours, pourtant tant que l’on peut, c’est aussi se dire que l’on vit pleinement notre existence, alors autant en profiter. 

As-tu quelque chose à ajouter ?

Je crois que le plus important c’est vraiment de s’écouter et de vivre ses envies pleinement ! 


Merci, Justine Coquine, pour cette interview. Je te propose donc de t’abonner dès maintenant à son fil Twitter pour suivre les périples érotiques de notre invitée. Je remercie aussi notre lectrice professionnelle ecoouterleslivres.com qui a accepté de prêter sa voix pour que je puisse réaliser l’enregistrement vidéo et le podcast.

Je t’invite à me dire dans les commentaires si tu serais capable comme Justine de te montrer partiellement ou non sur un réseau social.

Cet article a 2 commentaires

  1. Aurelie

    Merci pour cette interview. Fantastique. Femme libre et épanouïe… et en plus en couple, chose qui me paraît rare ! Bravo à Justine Coquine et merci à toi pour la découverte et le partage.

    1. Merci Aurélie, ce n’est en effet pas très courant, mais les mœurs se libèrent petit à petit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.