Trois personnages qui nous habitent tous

Trois personnages qui nous habitent tous

3 personnages et 3 rĂ´les avec lesquels jongler en permanance

Tu pensais ĂŞtre unique ? Et bien non, tu n’es pas unique, car en toi il y a (au moins) trois personnes. Chacune de ces personnes a un rĂ´le bien prĂ©cis, et lorsqu’elles se mĂ©langent ou que l’une prend plus de place que les autres alors c’est Ă  ce moment-lĂ  que les problèmes surviennent.

 

 

Ces personnages qui vont influer sur notre personnalité

  • La nature et la sociĂ©tĂ© t’ont imposĂ©(e) un de ces personnages en te dotant d’un corps et en te donnant une identitĂ©. Tu as donc hĂ©ritĂ© de mensurations dont tu dois te dĂ©pĂŞtrer parfois. Tu as Ă©galement reçu une identitĂ© sociale. Ainsi la couleur de ta peau, celle de tes yeux ou cheveux, ta corpulence t’ont Ă©tĂ© imposĂ©es par les règles de la gĂ©nĂ©tique, comme hĂ©ritage, sans en avoir le moindre contrĂ´le. Ensuite, la sociĂ©tĂ© t’a imposĂ© un prĂ©nom, un nom, une classe socioculturelle que tu n’as pas non plus choisie. Cette première enveloppe t’est imposĂ©e, et il va falloir faire avec. Mais elle te dĂ©finit comme personne individuelle et unique.
  • Ensuite, il y a la personne que tu vois dans le miroir. Cette personne que tu sembles apercevoir dans le regard de tes proches, de tes amis et mĂŞme de tes ennemis. C’est la personne que tu penses ĂŞtre comme Ă©tant toi. Mais souvent, elle subit le prisme dĂ©formant de ta conscience. Il n’est pas rare de se trouver plus gros qu’on ne l’est, de se croire plus bĂŞte qu’en rĂ©alitĂ© ou bien encore de se penser totalement insignifiant. Cette personne lĂ , est celle qui va te faire le plus souffrir, car elle est directement exposĂ©e Ă  ta propre critique, qui toujours est la plus acerbe.
  • Vient enfin la personne que les autres perçoivent. Très souvent en dĂ©phasage avec la personne vue prĂ©cĂ©demment dont tu penses qu’elle est « toi », la personnalitĂ© perçue par ton entourage te fait rarement Ă©cho. « Oui, les autres pensent ça ou ça sur moi, mais ils se trompent totalement ». Pourtant Ă  bien y rĂ©flĂ©chir, les personnes extĂ©rieures te jugent sur tes actes, sur tes dires. Peut-on dire qu’ils soient donc toujours dans l’erreur ? C’est aussi comme cela que ton/ta partenaire va te voir, tout en considĂ©rant aussi le premier personnage, celui donnĂ© par la nature et ton Ă©tat civil.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Films X et pornographie, l’influence sur la sexualitĂ©

 

 

 

Le savant mélange pour compliquer le tout

Ces trois personnages qui pourtant ne font qu’une et même personne TOI, te représentent au fil du temps. Tu passes de l’un à l’autre sans t’en rendre compte la plupart du temps. Hop, je suis grand, je peux cueillir cette belle cerise qui me fait de l’œil,. Je profite de mes atouts lors d’un entretien d’embauche, alors qu’au fond de moi, je sais que je ne serais pas à la hauteur pour le poste. Pourtant le recruteur n’a pas l’air de penser ainsi, car il hoche la tête avec un sourire à chacune de mes réponses à ses questions. Tu vois, sans t’en apercevoir, tu passes sans cesse de l’un à l’autre de ses personnages.

 

 

Mais ce serait trop simple si tu n’avais pas aussi 3 rĂ´les diffĂ©rents

Il existe aussi 3 rôles importants que l’on a au sein du couple dont il faut user au bon moment, en ayant une parfaite césure entre chaque rôle chacun ayant son moment à lui.

  • Le premier rĂ´le est celui de papa ou maman, lorsque tu es parent ou bien en passe de le devenir. C’est un rĂ´le protecteur, plein d’amour et d’affections, dans lequel tu vas passer après les ĂŞtres que tu chĂ©ris. La relation parent – enfant est alors exclusive, et rien d’autre ne va compter. Lorsque l’on a plusieurs enfants, une relation spĂ©cifique s’opère avec chacun d’eux, mais c’est toujours dans un duo qu’elle se joue.
  • Le second rĂ´le est le rĂ´le social de la personne que je suis au sein du couple, vis-Ă -vis de l’extĂ©rieur. Mon Ă©tat d’amis, d’employĂ©, de passant, etc. C’est dans ce rĂ´le que je dĂ©cide ou non de tenir la main de mon ou ma partenaire lorsque l’on se promène. Le rĂ´le que l’on endosse alors va alors faire exister le couple vers l’extĂ©rieur. La vision que l’on donne Ă  voir. Celui que les amis, la famille perçoivent. C’est un rĂ´le important oĂą chaque partenaire doit se sentir Ă  l’aise avec la position prise par l’autre dans le couple.
  • Et pour finir, il y a le rĂ´le d’amant ou d’amante, qui va s’exprimer de façon privative, en duo. J’imagine que tu as tout de suite en tĂŞte une scène de lit, mais ce n’est pas le seul moment oĂą ce rĂ´le doit ĂŞtre endossĂ©. Il l’est par exemple parfois simplement en passant la main sur celle de ton ou ta partenaire, c’est plus l’intention qui va compter. Que ressens-tu avec ce geste. Il ne devrait plus y avoir que le couple. Tout le reste s’efface et disparait Ă  tes yeux, ne reste plus alors que ton ou ta partenaire.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Le secret de la sĂ©duction - Ce que les experts ne te disent jamais

 

L’origine des problèmes

Ces 3 personnages et ces 3 rĂ´les vont au cours de ta vie, Ă©voluer avec toi. Souvent, les choses se dĂ©règlent et gĂ©nèrent des problèmes lorsque l’équilibre est rompu. L’exemple le plus connu est celui de la jeune mère qui n’a plus d’yeux que pour son jeune enfant. Elle endosse alors son rĂ´le de maman Ă  100 % du temps, oubliant d’être un couple vis-Ă -vis du monde et d’une amante vis-Ă -vis de son ou sa partenaire. Étant ainsi centrĂ©e sur son personnage N°2 (le soi interne) et sur son rĂ´le de maman, sa libido est alors en chute libre. Son partenaire est aux abois ne sachant plus que faire, et ses relations vont petit Ă  petit se rĂ©duire. Ce n’est bien sĂ»r qu’un exemple, il y en a une multitude d’autres. Si tu veux apporter ton expĂ©rience, je t’invite Ă  laisser un message dans les commentaires ci-dessous.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.