Résoudre le problème d’absence d’orgasme (1/2)

Résoudre le problème d’absence d’orgasme (1/2)

Problème de panne d’orgasme – 1ière partie

Le problème de l’absence d’orgasme

Ce soir, tu en as très envie. Tu brules de toucher son corps, de le sentir chaud contre le tien. Tu veux écouter son souffle qui s’accélère, sentir la tension monter. Ton étreinte prend des allures de lutte gréco-romaine. Tu sens que ton/ta partenaire est proche de prendre son pied. Soudain, tu assistes au déferlement de plaisir dans le corps de ton ou ta partenaire. Mais tu réalises que toi, tu en resteras là. Sans avoir réussi à prendre le moindre plaisir, frustré(e). Et pire que tout, cela risque de faire naître des ressentiments vis-à-vis de ton/ta partenaire qui a réussi à s’éclater.

La seconde fois où cette vérité peut t’éclater à la figure, c’est lorsque tu en parles avec tes copin(es). Ils/elles prennent visiblement un grand plaisir à te raconter leurs dernières nuits de folies. Ces nuits où leurs orgasmes ont été monstrueux (et pour ces dames, très souvent multiples). Et toi, qui restes muet(e) à te demander si un jour ton tour arrivera.

 

Que faire lorsque les relations restent souvent décevantes par l’absence d’orgasme ou que ceux-ci sont trop peu fréquents ?

 

Si tu n’as jamais connu l’état orgasmique, il est important d’essayer d’en déterminer l’origine afin de débloquer la situation. Ce problème doit trouver une solution pour te faire enfin atteindre ton premier orgasme.

 

1 – Se connaitre

Pour commencer, il est impératif d’avoir une maitrise parfaite de son corps. Tu dois connaitre parfaitement ton anatomie. Si tu es un garçon c’est plus simple, tout l’appareil génital ou presque, est externe et facilement accessible. Si tu es une fille, il est souvent plus simple d’appréhender son corps à l’aide d’un miroir. Réserve-toi un lieu tranquille où tu pourras à loisir prendre le temps de la découverte. L’exploration doit commencer par la découverte avec le regard. Ce que l’on perçoit de ton point de vue. Celui que tu peux voir depuis le miroir.

Utilise ensuite tes doigts (propres bien sûr) pour explorer tous tes recoins les plus secrets. Tu dois être capable alors de trouver tous tes organes.  Tu dois aussi pouvoir les nommer précisément. Je t’enjoins de regarder de nouveau les deux articles déjà parus consacrés aux organes sexuels masculins et féminins si tu as besoin d’aide.

Une fois cette première découverte faite et tous les organes identifiés, passe du temps avec ton corps à promener tes doigts sur chaque partie. Cela te permettra de ressentir différentes sensations vis-à-vis des endroits explorés. Certains seront peut être plus agréables que d’autres, plus ou moins sensibles aussi. Prête donc attention, et voit s’il t’est possible d’augmenter les sensations pour conduire au plaisir. Personne n’est exactement fait de la même façon, mais globalement, en s’attardant sur le gland (de la verge ou du clitoris), il est possible de faire naitre de belles sensations.

Si malgré cette découverte complète en prenant ton temps et en répétant l’opération plusieurs fois à plusieurs jours d’écart, le malaise perdure, passe au point 2.

 

2 – La technique

Une fois l’étape 1 faite sans grand succès, il est nécessaire d’aller plus loin, pour tenter de sensibiliser encore un peu plus ton corps. Pour atteindre l’orgasme, il y a deux éléments qui doivent travailler en même temps. D’un côté, il y a le corps, et de l’autre l’esprit.

Tes doigts ou ta main vont venir caresser doucement ton gland (clitoridien ou phallique). Je recommande vraiment de commencer par des travaux manuels et n’utiliser des objets que bien plus tard. Si tu es un garçon, réalises des mouvements de vas-et-vient. Si tu es une fille, plutôt avec de légers mouvements circulaires, autour du capuchon du clitoris. Et pour d’autres seulement en effleurant le clitoris, celui-ci étant extrêmement sensible. Pour les personnes possédant un clitoris, je recommande également d’utiliser un lubrifiant (en vente en pharmacie et en grande surface), afin de limiter les échauffements qui peuvent devenir douloureux. En s’attardant sur cette zone de ton corps, tu devrais prendre de plus en plus de plaisir. Tu devrais sentir monter en toi une sorte de vague.

Mais cela ne peut fonctionner que si le cerveau a le souhait d’aller vers ce plaisir attendu. Il est donc important de bannir toutes les pensées culpabilisantes à propos de la masturbation (thème du prochain article). Il faut se libérer, lâcher prise, et commencer à imaginer une scène plaisante et excitante pour entrer en phase avec le corps. C’est en réussissant ce lâcher-prise que l’alchimie pourra avoir lieu et permettra de faire monter le désir. Si l’excitation est au rendez-vous et peut-être après plusieurs essais, tu devrais arriver à prendre de plus en plus de plaisir pour aller jusqu’à l’orgasme.

Attention, l’orgasme peut faire peur, c’est parfois un blocage que l’on rencontre, inconscient bien souvent. Le cerveau a pu en effet se fermer en réponse à l’approche d’un orgasme. Il peut en effet croire que c’était une sensation trop forte pour lui et préfère court-circuiter l’orgasme. Il faut alors l’approcher doucement sans brusquerie.

 

3 – Les problèmes que tu peux rencontrer

Il existe aussi malheureusement, d’autres causes qui peuvent rendre l’orgasme difficile à atteindre, voir impossible, lorsqu’il y a eu des traumas sévères.

Pour le corps, les ravages dans les populations principalement africaines des pratiques barbares d’excision rendent les femmes aveugles à l’orgasme. Cette opération consiste à l’ablation du clitoris, organe qui aurait pu leur donner du plaisir. Non seulement l’opération est atroce pour les petites filles prépubères. Mais très souvent, elles risquent leur vie à cause d’infections postopératoires. De plus, le traumatisme de cette mutilation va les suivre jusqu’à la fin de leur existence. Il existe également des pathologies médicales qui privent de retour nerveux le gland (clitoridien ou phallique) qui ne peut donc pas être excité comme il devrait.

Du côté du cerveau, les violences sexuelles subies sont malheureusement aussi des traumatismes qui vont rendre très compliquée la prise de plaisir des victimes. On peut aussi évoquer des éducations trop strictes des parents vis-à-vis de leurs enfants qui peuvent laisser des traumas importants.

4 – L’orgasme discret

Pour finir sur ces absences d’orgasme, il arrive aussi que l’orgasme soit très diffus, voire presque imperceptible.

Par exemple pour un homme, il est possible que tu aies une éjaculation sans forcément avoir d’orgasmes. En tout cas pas un orgasme fort et plaisant. Il est donc très important de pratiquer en solo, en essayant divers moments et diverses techniques de stimulation.

L’imaginaire jouant un grand rôle dans l’excitation et la montée du plaisir, je t’invite à te préparer un petit scénario excitant issu de tes fantasmes les plus secrets. Il ne faut pas s’arrêter aux premiers échecs, mais persévérer et ne pas avoir peur de lâcher prise, c’est bien trop souvent ce qui retient le plaisir.

Résumons

Dans cette première partie, tu as pu voir qu’il fallait absolument parfaitement connaitre ton corps. Il est nécessaire de le découvrir à ton rythme de façon approfondi afin de te l’approprier. Ensuite, il te faut mentalement accepter de te toucher, accepter de lâcher prise devant cette culture que l’on t’inculque, très culpabilisante, de la société envers ton corps. Et pour finir, à par des mutilations profondes, tant physiques que psychiques, à force de travail ton corps et sur toi, tu devrais petit à petit commencer à ressentir du plaisir en te stimulant. J’espère que cet article t’aura permis d’avancer sur le problème d’absence d’orgasme. N’hésite pas à m’en faire part, si ce n’est pas le cas.

 

Nous verrons dans la seconde partie pourquoi ton orgasme n’est pas toujours (ou jamais) au rendez-vous lors des relations en couple et surtout comment tenter d’y remédier.

 

Partager l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
ut sed sem, ut commodo mattis leo non mi,

​Tu es libre de recevoir gratuitement "Les 7 péchés capitaux qui nuisent à ton couple"