Affronter ta première fois !

Affronter ta première fois !

En parlant de première fois, j’avais durant le défi du mois d’aout reçu une question d’une jeune femme nommée Soline qui se questionnait sur ses peurs de la première relation sexuelle. Elle craignait douleur et saignement. J’y répondais dans une vidéo que tu peux retrouver en cliquant ici.

Je te propose de revenir sur cette première fois tellement sacralisée. Quand je te dis les mots « première fois », je suis certain que dans ton esprit, tu penses surement à la première fois où tu as eu une relation sexuelle. Tu te poses très certainement des tas de questions à ce sujet. Par exemple, quelle position adopter ? vais-je souffrir ? Que faudra-t-il que je fasse si elle saigne ? Pour les filles ou les garçons, les premiers amours sont toujours des moments que l’on aborde avec difficultés.

Que retenir de la première fois ?

baiser couple

Le premier amour

En parlant du sujet de l’amour et de la sexualité, il peut y avoir de nombreuses premières fois. Cela commence par le premier émoi.

Pour ma part, c’était à l’école primaire, elle avait de très longs cheveux d’or. Je l’ai revue, plus de 35 ans après, et je lui ai dit ce que je ressentais à cette époque. C’était amusant. Et toi ? Te rappelles-tu ton premier amour ? Qu’en gardes-tu comme souvenir ?

Le premier baiser

Ensuite, on passe au moment du premier baiser sur la bouche et avec la langue. Souvent, cela survient plus tard, au moment du collège ou du lycée ou parfois encore un peu après. Quel drame intérieur avant d’oser franchir le pas et se lancer pour déclarer sa flamme ! Vingt fois, tu as l’impression que tu vas mourir s’il ou elle se refuse à ta demande. Cette peur te bloque et t’empêche de te déclarer. Mais si tu y réfléchis bien, au pire… tu ne risques qu’un refus et ça n’ira pas plus loin. Tu dois te lancer et affronter cette peur finalement bénigne. Et puis, bien souvent, tout se passe bien et le premier baiser survient, souvent hésitant, surtout si c’est le premier pour les deux.

Je me rappelle très bien du mien en juin dans un couloir d’école. Et toi quel souvenir en as-tu ?

La première relation sexuelle

Après avoir passé le cap du premier baiser, on se rêve à passer le cap de la première relation sexuelle. À ce moment-là, des milliers de questions peuvent tourner en boucle dans ta tête. Tu en parles aussi entre ami(e)s. Tu cherches à trouver des réponses à tes interrogations. Mais bien souvent, les informations se contredisent. Comme tout le monde, c’est rarement plein(e) de confiance que tu iras franchir ce premier pas.

Qu’est-ce qui peut faire peur ?

Mais qu’est-ce qui peut te faire si peur lors de cette première fois ? Certains témoignages affirment que c’est très douloureux, d’autres vont te parler de saignements. Cela peut ou non arriver en réalité.

Douleurs chez l’homme lors de la première fois

D’ailleurs, petite information, tu peux aussi parfois si tu es un homme avoir des douleurs lors de la première relation sexuelle ou avec les suivantes. Quelques adhérences peuvent subsister entre le prépuce et le gland. Elles risquent alors céder. Il existe aussi un problème potentiel quand le prépuce n’est pas assez large pour permettre au gland en érection de passer. Une opération bénigne viendra supprimer ce morceau de peau afin de permettre des relations sexuelles sans gêne.

La première fois chez la femme

Plus souvent, c’est la femme qui va éprouver des douleurs. Il y a deux sources possibles pour ces douleurs.

En premier lieu, tu l’as certainement en tête, la célèbre déchirure de l’hymen. L’hymen, vois-tu ce que c’est ? Et bien, c’est une petite membrane qui obstrue plus ou moins le passage à l’intérieur du vagin. L’hymen est parfois fragile. Il a pu être déchiré ou élargi bien avant par l’insertion de tampon, par le sport, ou bien si tu t’es amusée avec tes doigts ou des objets sexuels. Sinon il devrait se rompre lors de ta première relation sexuelle. Cela peut faire mal, et saigner un peu. La douleur sera très variable suivant chacune. Rassure-toi également, ce ne sera pas une hémorragie, et tu n’auras pas à gérer une flaque de sang. Tout au plus, tu verras quelques gouttes de sang dans les draps.

D’autre part, la raison la plus fréquente de souffrances est due aux contractions des muscles du périnée. Ces contractions involontaires vont rendre la pénétration difficile et douloureuse. C’est un peu comme si tu voulais forcer une porte qui est retenue par un groom puissant. De plus si tu es en stress total, la lubrification naturelle a du mal à se mettre en place. La pénétration sera alors plus difficile et irritante. Cela aussi est un facteur aggravant la douleur.

Ces contractions peuvent perdurer après plusieurs relations sexuelles. Cela devient un stress à la pénétration. C’est ce que l’on nomme le vaginisme. Nous en reparlerons dans un prochain article.

Comment l’affronter ?

Cependant, rassure-toi, il existe des solutions plus ou moins efficaces pour que cela se passe bien.

Tout d’abord, la première fois, ce n’est pas passer devant un peloton d’exécution. On en réchappe généralement, la preuve, on sera plus de 8 milliards d’ici peu (si ce n’est pas déjà fait). Partant de là, il ne faut pas stresser exagérément. c’est une épreuve à ta portée.

C’est normal d’avoir un peu d’appréhension, tu ne sais pas trop quoi faire et comment faire. Mais en prenant ton temps et en y allant tout doucement, cela va aller.

Pour te détendre, tu peux mettre en place de longs préliminaires qui te permettront d’être bien apaisé(e). Ton sexe sera ainsi en état de réaliser cette première fois. C’est essentiel. Tu peux aussi mettre une musique de fond qui te permettra de détourner un peu ton esprit sur celle-ci et permettra d’être donc plus zen.

Bien sûr, il sera important de se protéger. Pour bien utiliser un préservatif, je te conseille d’ajouter un peu de lubrifiant pour qu’il n’échauffe pas le vagin. Cela permettra aussi d’assouplir l’hymen et de rendre la pénétration plus aisée.

Pourquoi était-ce important ?

Finalement, ce moment si court que représente le premier acte sexuel dans une vie est-il vraiment si important ? J’aurai tendance à dire que cela dépend du contexte et de la personne qui t’offre cet instant.

En effet, il est bon de retenir ce moment que si la personne compte pour toi ou si l’acte en lui-même était crucial à tes yeux. Si ce n’est pas le cas, et même si techniquement c’est ta première fois, peut-être que ce n’est pas celle que tu dois garder en mémoire.

On devrait donc plutôt parler DES premières fois

Lit défait

Quand on évoque la première fois, de quoi parle-t-on ?

Pourquoi a-t-on tous dans la tête la relation sexuelle à la mention de la première fois ?

Est-ce vraiment la chose la plus importante de notre vie ? À mon sens, la réponse n’est pas tranchée. Déjà, elle va dépendre beaucoup de chacun et de ce qu’il considère comme important pour lui ou elle dans sa vie et son corps. Ensuite, est-ce que la relation sexuelle est l’expérience ultime que tout être doit réaliser pour s’accomplir ?

Est-ce alors à cause de l’acte émotionnel ? Ce n’est pas certain non plus.

N’est-ce pas une réussite plus grande que de décrocher un diplôme par exemple après des années d’étude ?

Je voudrais mettre tout cela en perspective et en finir avec l’importance de la première relation sexuelle dans l’inconscient collectif, qui va induire à beaucoup une pression excessive.

Certains et certaines, veulent s’en débarrasser à tout prix pour mettre cela derrière eux et pouvoir dire je l’ai fait, quand d’autres au contraire repoussent. Il existe une troisième catégorie de population qui aimerait peut-être le faire, mais n’a jamais eu l’occasion et peut-être en souffre.

Cette sacralisation a une origine historique où pour être sûr de la paternité des enfants, il était souhaitable que la femme arrive vierge au mariage. Mais cela ne devrait plus avoir cette importance aujourd’hui. Un simple test génétique pourra confirmer les liens.

Faut-il rester dans le domaine sexuel ?

Et puis pourquoi s’arrêter à une seule première fois. En effet, à chaque nouveau ou nouvelle partenaire, il y a forcément un premier baiser, une première caresse, et peut-être une première relation sexuelle.

Je ne sais pas toi, mais moi, c’est rarement de la première relation sexuelle avec une personne dont je me souviens. Non, je me souviens plutôt de certaines fois pour des raisons précises. La tendresse du moment peut m’émouvoir, mais cela peut être la surprise ou un fou rire. Toutes ces petites choses rendent les instants uniques et si précieux à tes yeux.

Donc, il me semble préférable de se souvenir des premières fois, et surtout de celles qui ont compté. À certains moments, on retient des bons moments, à d’autres, de moins bons. Et puis une première fois ne se limite pas au sexe.

Tu peux aussi te rappeler la première glace goulûment avalée, les pieds dans l’eau au bord de l’océan, ou bien, une douche mémorable sous une pluie d’orage.

Qu’importe ce que sont tes premières fois, il est juste important que ce soit des occasions qui te touchent. Te voilà armé(e) pour ta première relation sexuelle. Si tu as un peu la frousse, dis-toi que c’est juste la première de tes premières fois.

Je te laisse me raconter dans les commentaires qu’elle était la première fois qui a compté et surtout pourquoi ?

Partager l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
ut Sed felis lectus Donec Praesent nec Nullam consequat. efficitur. et, massa