Les caresses – Des attentions indispensables pour soi et pour le couple

Les caresses – Des attentions indispensables pour soi et pour le couple

À quoi peuvent bien servir les caresses dans le couple ? Sont-elles exclusivement réservées aux moments intimes ? Que peux-tu effleurer et surtout quand et comment ? C’est à ces questions et bien d’autres que je réponds dans cet article.

Il sera question dans les lignes suivantes des effets que procure le toucher sur chacun et sur le couple. Je finirai par décrire plus précisément comment procéder. Mais commençons par évoquer les caresses dans leur aspect général.

1. Les caresses

l'importance des caresses sur la peau

Très connotées dans notre culture

Dans notre culture très patriarcale où l’homme doit être fort et la femme douce et docile, la caresse est souvent assimilée aux gestes féminins. En effet, elle renvoie à la délicatesse et à la légèreté. Ce sont deux caractéristiques que l’on attribue généralement au sexe dit faible.

Pourtant, hommes et femmes peuvent aussi bien être doux(se) et attentionné(e)s, que fort(e) et détaché(e). Ce n’est pas le genre qui détermine l’attitude de chacun, mais bien plus souvent la culture et l’éducation.

Tu dois donc affronter ces préjugés et reconsidérer largement ces acquis.

Pour faire plaisir

Pourquoi devrais-tu te remettre en question sur les caresses ?

Tout simplement parce que cela va procurer beaucoup de plaisir à ton ou ta partenaire. C’est tellement évident, pourtant beaucoup semblent l’oublier.

La peau est un des plus grands organes de notre corps. Elle le recouvre entièrement et contient une multitude de capteurs. Ces capteurs très sensibles aussi bien aux pressions qu’à la température. Ils vont remonter ces informations vers le cerveau.

Pour certains individus, les caresses sont une véritable source de bonheur et d’un plaisir incommensurable. Il ne faut donc jamais les négliger. Pour les autres qui n’y sont pas habitués, petit à petit, en pratiquant, la volupté va s’installer jusqu’à devenir indispensable.

Pour se faire plaisir !

Cependant, les caresses ne sont pas qu’un plaisir que l’on donne. C’est aussi un plaisir que l’on se fait. Quand tu câlines un animal, c’est également bon pour lui que pour toi. Cela te met en contact avec celui-ci, et le poil soyeux est agréable au toucher.

Avec ton ou ta partenaire, c’est pareil. Non seulement tu vas prendre du plaisir à lui faire plaisir mais en plus tu vas de même percevoir des sensations plaisantes. La délicatesse de la peau, sa température, et les dénivelés de son corps n’auront plus de secrets pour toi.

D’ailleurs, tu pourras découvrir qu’il y a des zones plus douces que d’autres. Il y a aussi des endroits qui seront toujours plus froids ou plus chauds. Tu remarqueras que passer plusieurs fois dans le même passage apportera dans certains cas plus de sensations. Tu pourras ainsi cartographier les régions chez tes partenaires qui présentent le plus d’intérêt pour ce que tu as envie de leur transmettre.

Il est possible qu’au début, tu ne trouves pas cela très intuitif, et qu’il faille te forcer un peu. Je t’invite fortement à le faire, car petit à petit, tu t’habitueras à éprouver du plaisir à cette pratique.

Bonus

Pour finir, effectuer de longues caresses va te muscler le bras. En effet, comme tu dois gérer au mieux la pression, celui-ci sera toujours en tension. Les muscles sollicités pourront être ceux de l’épaule, du haut du bras ou de l’avant-bras. Quoi qu’il en soit, tu vas t’en rendre compte si tu exerces durablement certains mouvements, cela peut être fatigant. Cependant à force de pratique, cela demandera ensuite de moins en moins d’efforts.

2. Les bienfaits du toucher et des caresses

femme qui se caresse les jambes par ava sol - unsplash

Les productions d’hormone (plaisir et attachement)

Les caresses vont produire des effets sur l’organisme. Tout d’abord, ce seront des sensations sur la peau qui vont remonter vers le cerveau. Si celui-ci analyse que c’est une source de volupté, une sécrétion d’hormone va alors débuter et se répandre dans le corps. Cette première hormone est la dopamine.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Suite de la comparaison entre quantité et qualité - 2nd partie

Son action et sa présence dans l’organisme vont induire plaisir, et bien-être. De plus, elle va enclencher la production d’une autre hormone si les caresses sont suffisamment longues et interviennent régulièrement. Cette fois, ce sera l’ocytocine que l’on nomme également l’hormone de l’amour ou de l’attachement.

Elle aura comme principal effet de renforcer les liens affectifs et passionnés entre les individus. Ce n’est pas pour rien que dans beaucoup de sports collectifs, les joueurs ont souvent tendance à venir s’enlacer pour s’encourager. Cela permet aussi d’accentuer l’esprit d’équipe.

En amour, c’est exactement la même chose. Un couple qui a l’habitude de se toucher et de se caresser mutuellement aura bien plus de liens qu’un duo qui ne se touche que lors des relations sexuelles.

Détente

En réaction à ces productions d’hormones, le corps et l’esprit seront plus sereins. Cela aide donc à se détendre et à se laisser aller avec son compagnon ou sa compagne. C’est dès lors très important dans chaque relation.

D’ailleurs, les caresses en étant plus ou moins intenses vont aussi par leurs actions simplement mécaniques venir malaxer les muscles parfois endoloris par une journée de dur labeur.

Les massages sont par conséquent une bonne extension aux touchers plus légers. Pour cela, il est préférable d’utiliser de l’huile spécifique pour apporter une expérience encore plus riche. Je t’indique un lien vers une vidéo dans laquelle je te parle de massage.

Si en plus tu as envie de réaliser toi-même ta bougie de massage, j’ai un tuto dont je te mets le lien ici.

Renforcement du lien

Comme je l’expliquais précédemment avec le sport, le toucher permet de renforcer les liens. Tu as ainsi pu voir avec cet exemple que cela n’est pas réservé à la sphère intime.

Ce principe fonctionne dans le monde du jeu, mais aussi dans les relations amicales. D’ailleurs à ce propos je vais te donner les conclusions d’une étude étonnante.

Celle-ci s’est déroulée de cette façon :

Un expérimentateur arrête des passants et leur demande un service. La seule différence est qu’une fois sur deux, l’expérimentateur touchait légèrement le bras du promeneur au moment de lui faire la requête. Les résultats sont édifiants puisque le simple contact du bras permettait d’obtenir un taux d’acceptation bien plus important que sans le toucher.

Il est vrai que c’est juste une étude, mais elle en dit long sur l’impact du toucher pour le cerveau humain. Garde donc en tête l’effet significatif des caresses si tu veux que ton couple reste uni dans la durée.

3. Où, quand et comment prodiguer des caresses ?

le bienfait des caresses en couple par matheus ferrero -unsplash

Il y a où et où ?

Tu sais maintenant que tu dois caresser tes partenaires. Cependant, où peux-tu le faire ?

Certains endroits seront plus sensibles que d’autres, certaines pourront même provoquer une certaine excitation. Il peut toutefois arriver que toucher certains points ne soit pas toujours plaisant. Il faudra alors les éviter pour le bien-être de chacun. Mais de ce point de vue, chaque humain a des régions agréables et d’autres qui seront plutôt gênantes.

Bien sûr, tu auras forcément de bons résultats en explorant les zones érogènes éprouvées. Elles peuvent différer un peu avec ton ou ta partenaire, chacun étant différent.

Il est utile de savoir dans quels lieux géographique il reste convenable de se caresser. Lorsque tu es dans un endroit public, à part si tu cherches à te faire arrêter pour atteinte à la pudeur, les gestes de tendresse doivent rester discrets. S’il est admis de se toucher les bras, le cou et la tête, les autres parties du corps pourront être considérées comme relevant du domaine privé.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   L'amour en période de pandémie

Dans certains pays, il est toutefois inconvenant d’entrer en contact en public. Il faudra alors veiller à respecter les coutumes locales. Je reconnais que parfois la passion peut prendre le dessus, mais dans ces cas-là, tu chercheras un coin plus discret pour passer à l’action. Savoir que l’on peut être surpris(es) peut aussi faire monter l’excitation. Ce n’est donc pas forcement à négliger, mais à réserver pour ceux et celles qui n’ont pas froid aux yeux.

Quand ?

En tout cas, je recommande fortement de se rapprocher et de se toucher le plus possible. En effet, dès qu’une occasion se présente, il ne faut pas la manquer.

La caresse peut n’être qu’un effleurement, ou bien au contraire, un long massage, l’important n’étant pas tant la durée que le geste en lui-même. Un comportement tendre est toujours bien reçu tant qu’il n’est ni trop intrusif ou direct, ni trop insistant.

Parfois même, poser une main au creux des hanches, sur l’épaule, le bras ou la cuisse pour montrer son affection suffit. Il ne faut donc surtout pas avoir pour excuse la perte de temps même si tu penses en manquer cruellement.

L’attention portée peut cependant te contrarier si tu es concentré(e) sur une activité prenante. Au lieu d l’envoyer balader, contente-toi de lui adresser un joli sourire et de lui dire simplement que cette caresse te perturbe fortement pour la tâche que tu es en train d’accomplir. Normalement, cela ne le ou la vexera alors pas et il ou elle comprendra totalement ta situation.

Lui signifier plus violemment ou pire ignorer ce toucher pourrait avoir un effet négatif en lui lançant le signal que les caresses te déplaisent. C’est le meilleur moyen de finir par ne plus se toucher.

Comment ?

Pour éviter cela, il convient donc d’être attentif aux réactions de son compagnon ou sa compagne. Pour cela, il te faudra adapter tes caresses aux moments et aux intentions que tu veux donner.

Il y a en gros quatre types de touchers possibles :

  • Le contact simple : Il se pratique en posant tout bonnement la main sur le corps de ton ou ta partenaire, celle-ci restant immobile. L’effet immédiat sera de montrer ton attrait. Cependant, la peau ayant tendance à devenir insensible au bout de quelques minutes, la sensation de contact disparaitra si aucun mouvement n’est opéré.
  • L’effleurement du bout des doigts : Cette caresse se fait sans pression, sur une zone plus ou moins précise du corps. L’effleurement peut chatouiller plus ou moins intensément. Il peut aussi provoquer des frissons plus ou moins agréables. C’est souvent un délice pour beaucoup lorsqu’il est effectué sur le dos.
  • La caresse avec la main : Cette fois, la caresse est un peu plus prononcée. Le toucher reste cependant très doux. Ce sont généralement ces gestes qui vont permettre une belle production hormonale du plaisir.
  • Le massage : C’est ainsi un toucher plus appuyé. J’inclus dans cette catégorie, la caresse passionnée lorsque l’excitation est à son comble et que les deux amants se désirent ardemment. Les mains parcourent à ce moment-là frénétiquement le corps de l’autre, aussi bien avec des pressions, des tensions, des griffures légères, des pincements, etc.

Il te faudra bien sûr adapter tes caresses aux situations. Plus les gestes sont appuyés et plus ils risquent de conduire à l’excitation. Celle-ci va ensuite provoquer des touchers plus intenses.

Comme tu as pu le comprendre dans cet article, le toucher et les caresses ne sont jamais à négliger dans un couple. Non seulement ils procurent du plaisir à chacun, mais en plus ils ont l’avantage de lier et fidéliser le ménage. Il ne faut donc jamais s’en priver, d’autant plus que l’on peut pratiquer quasiment tout le temps et partout avec quelques attentions. En conclusion, utilise cette technique le plus possible.

Je t’invite à me dire dans les commentaires quelles sont les zones que tu trouves les plus douces et agréables à caresser chez tes partenaires.

Cet article a 2 commentaires

  1. Lola Plumeti

    Tu rappelles tout de suite que la douceur n’est pas une question de genre, ça c’est cool !
    Avis à tous ceux/celles qui n’osent pas se tenir la main dans la rue et qui en aurait envie . 😉

    1. Harmonie Des Corps

      Exactement, il ne faut pas rester coincé par les stéréotypes que l’on subit.

Laisser un commentaire