Oser prendre des initiatives en couple !

Oser prendre des initiatives en couple !

Je ne sais pas pour toi, mais il m’arrive parfois dans ma tête de tourner une phrase dans tous les sens avant enfin d’oser avec timidité prendre des initiatives avec mes partenaires. Dans cet article, je vais t’expliquer pourquoi il est important d’oser vaincre cette timidité ou plutôt cette peur qui t’assaille chaque fois que tu veux prendre des initiatives. En fin d’article, je te préciserai d’ailleurs les grandes différences entre les hommes et les femmes dans ces attentes.

Je vais te parler principalement de la prise d’initiative qui va conduire à vouloir emmener ton ou ta partenaire dans une relation plus charnelle.

Prendre une initiative peut être une envie d’un baiser, d’une caresse ou d’une intention envers l’autre. Cela peut être aussi d’avoir des désirs plus forts et plus intenses, comme plus de sensualité, plus de brutalité, ou encore l’utilisation de mots que tu n’emploies pas d’habitude. Cela peut être également la tentation d’aller aborder une personne ou d’engager la conversation dans un but différent que la simple convivialité.

Pourquoi la peur t’empêche-t-elle d’oser prendre des initiatives ?

La peur de prendre des initiatives

La peur de ce que l’on va penser de toi

Dans la plupart des cas, la peur du qu’en-dira-t-on t’empêche d’oser prendre l’initiative. Cela intervient d’ailleurs à plusieurs niveaux.

Avec les partenaires

C’est d’abord la peur du jugement de l’autre qui va te bloquer dans ton idée ou ton désir. Tu vas tout de suite penser à l’appréciation qu’il va porter sur tes gestes, tes mots ou tes demandes. C’est en effet, un héritage de notre petite enfance où l’on apprend naturellement à être en fonction des réactions de joie ou de colère de nos parents vis-à-vis de nos actions.

Ce mécanisme de récompense et de punition nous suit alors tout au long de notre vie. Or dès que tu souhaites entreprendre tes partenaires d’une quelconque manière, tu auras toujours ces arrière-pensées en tête.

Suis-je en train d’enfreindre quelque chose ?

Pour qui vais-je passer ?

Et si cela lui déplaisait ?

Tu préfères donc souvent te censurer dans tes envies, plutôt que de te lancer et montrer tes intentions.

À cause de la société

La seconde peur qui peut venir te bloquer sera le regard des autres. La gêne peut provenir de ton entourage, de témoins, mais aussi d’amis qui pourraient être au courant de ton comportement. La peur du jugement va fortement inhiber tes intensions.

En effet, la culture et la société nous ont profondément modelés. C’est particulièrement vrai pour les femmes de nos jours.

Par exemple, un homme entreprenant va être considéré comme un beau parleur ou un Don Juan. Lorsque c’est une femme qui procède de la même façon, son image sera associée au mieux à celle d’un fauve prédateur, au pire à une salope.

Il faut pourtant largement combattre l’idée qu’une femme n’est pas convenable si elle aime le sexe, si elle est entreprenante et en demande.

Cette idéologie ne date cependant pas d’hier, ni du siècle dernier d’ailleurs. C’est donc fortement ancré en chacun de nous.

Toutefois, pour les hommes il y a aussi d’autres pressions qu’induit la société. Elles sont souvent quand même bien moins lourdes que pour les femmes, mais elles vont forcément perturber les plus timides et influençables.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   La sexualité pendant le grossesse, un sujet encore tabou

Pourtant cette société nous apprend par ailleurs à nous réaliser par nous même, à nous émanciper, et à garder notre libre pensée.

Il est donc temps de le prendre au pied de la lettre et d’envoyer bouler ces diktats issus d’un passé poussiéreux pour enfin oser entrer en action.

Le plus impitoyable des juges, c’est soi-même !

Enfin, le pire obstacle est tout simplement ta propre conscience et tes barrières internes que tu dresses contre toi.

Ces limitations que tu t’imposes viennent bien souvent de l’éducation reçue. On t’a dit et répété que certains comportements n’étaient pas appropriés. Tu l’as de même entendu dans les critiques faites à l’encontre de tierces personnes.

Tu as donc largement intégré ces notions. Cependant, dans l’intimité, tu as tout à fait le droit de suivre tes envies tant qu’elles respectent le consentement de chacun. Il est temps d’apprendre à désapprendre.

Par exemple, le dilemme de « Maman ou putain » qui peut freiner certaines femmes dans leur relation vis-à-vis de leur partenaire est pourtant une mauvaise perception de la réalité. En effet, chaque femme est aussi bien l’une que l’autre et c’est parfaitement normal et totalement OK.

J’ai repris l’expression populaire, mais je n’aime pas ce terme très péjoratif de « putain » pour lequel je lui préfère le mot « amante ».

Tu as donc le droit d’être tout à la fois, il faut juste ne pas l’être au même moment. C’est ta liberté et ton choix. Personne ne dictera ton comportement.

La peur de se faire rejeter

Parmi les peurs tout aussi courantes, il y a également celle de se faire rejeter. C’est vrai, cela peut arriver. Si c’était le cas, il ne faut cependant pas en prendre ombrage. C’est juste que l’instant était mal choisi.

Il est en outre possible de penser que tu n’es pas à ta place en tentant d’aller de l’avant. Tu peux croire que ce n’est pas à toi de prendre les devants. Mais alors qui aurait plus de légitimés que toi, puisque c’est une envie ou une pulsion qui t’ont pourtant titillé.

Mais je suis certain que ce sont des cas très marginaux qui seront assez rares. Bien souvent, tes sollicitations à aller de l’avant seront reçues positivement. Dès lors, ne renonce pas à oser prendre des initiatives.

Les autres raisons qui te stoppent d’oser prendre des initiatives

La flemme

Parfois, à force de se refréner, la motivation s’essouffle et par flemme, tu renonces à toute tentative. C’est vrai qu’il faut un minimum d’investissement personnel pour entreprendre ton ou ta partenaire.

D’ailleurs souvent plus tu seras original(e) et plus la réaction en réponse sera positive et enjouée.

Je t’invite donc à dépasser cette léthargie si elle te prend. Tu chercheras un angle d’approche un peu audacieux et tu mettras ton projet en place. Au fur et à mesure du temps, cela te demandera alors de moins en moins d’efforts et te permettra d’innover sans effort.

Le manque d’envie

Pour finir sur ce qui risque de te limiter dans tes tentatives d’aller de l’avant sera le manque d’envie. Celui-ci a de fortes chances de survenir après plusieurs refus plus ou moins courtois.

Il est cependant très intéressant de comprendre aussi pourquoi le manque d’envie vient à l’occasion te saisir. Il peut arriver qu’à force d’avoir des retours négatifs lors de tes approches, ton attitude passe de volontaire à résignée.

De ce fait, plus tu resteras passif ou passive et plus ce statut s’ancrera en toi pour finir par ne plus te faire prendre aucune initiative. Il y a en effet certains partenaires que l’on rencontre, sont de véritables inhibiteurs de désir. Souvent, tu ne t’en rends pas compte, cela survient insidieusement au fil du temps.

Ces partenaires ont généralement un point commun, ce n’est jamais le bon moment pour eux, ou la meilleure façon de s’y prendre. Il y a alors un problème qu’il faudra régler par de la communication ou une aide extérieure comme du coaching de couple.

Parfois, tu dois quand même te questionner sur tes démarches pour entreprendre et présenter tes envies d’aller plus loin. Il est aussi possible en effet, que ta manière de faire ne plaise pas à tes partenaires. En étant trop direct(e) ou trop insistant(e), tu risques maladroitement de lasser tes partenaires. Cela engendrera alors des esquives plutôt que l’invitation à poursuivre comme tu l’espérais.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Pourquoi la femme doit-elle jouir avant l'homme ?

Il est donc important de varier les stratégies et surtout d’avancer avec tact et originalité pour ne pas rester toujours dans le schéma qui a conduit au refus.

Quelles sont les attentes des deux sexes vis à vis de leurs partenaires ?

homme et femme enlacés
Tim Mossholder – unsplash

Il est impératif de garder à l’esprit que tout à chacun attend de ses partenaires certaines interactions indispensables à la bonne marche du couple. Ainsi, les marques de désir que sont les prises d’initiatives doivent faire partie de la communication du ménage. Cependant, les deux sexes ne sont pas toujours dans les mêmes attentes. Je te propose de détailler cela.

Ce qu’attendent les hommes

De leur côté, les hommes vont se faire bien souvent une grande joie d’être entrepris par leur partenaire. Ce sera pour eux une belle marque d’amour et d’attachement.

Les hommes sont habitués par éducation et par culture sociétale à toujours être invités à faire les premiers pas. C’est donc pour eux un immense soulagement, mais aussi une belle reconnaissance que de recevoir de temps à autre ce type de sollicitation.

Les hommes sont des créatures rationnelles.

Ils sont ancrés dans la réalité et dans l’action. Il est dès lors nécessaire d’utiliser des techniques qu’ils comprennent. Cela se fait donc par le toucher ou par des invitations très explicites.

Il faut rester dans le concret et le matériel, dans ce qui est palpable et immédiat. Quand tu es une femme, il faut vraiment te pousser à oser prendre des initiatives. Cela va drastiquement augmenter l’entente et les liens du couple.

Ce qu’attendent les femmes

Lorsque ta partenaire est une femme, c’est un peu différent. Tu ne dois pas oser prendre d’initiatives comme tu aimerais de ton coté les recevoir. Je dirais même que c’est presque l’opposé des attentes masculines.

En effet, les femmes en France (tout au moins) ont eu l’habitude d’être fortement sollicitées. Parfois d’ailleurs elles le sont bien trop et de façon vraiment intrusive. C’est regrettable, cependant ce n’est pas le sujet de cet article.

Ainsi pour prendre des initiatives avec les femmes, il est préférable d’être plutôt dans l’émotion. C’est du reste quelque chose que les hommes ont du mal à appréhender, mais le toucher n’est pas le meilleur moyen de l’aborder. En tout cas, il ne faudra pas que ce soit un contact trop direct.

Par contre, le fait d’effleurer sa peau, de lui donner un léger baiser dans le cou ou encore de lui exprimer ton amour ouvrira bien plus de portes que de lui coller la main aux fesses ou sur les seins.

Tu dois garder en tête que tu dois séduire son esprit avant son corps, ce qui est l’exact opposé de l’homme.

Tu dois aussi considérer la femme comme un jardin. Il demande un entretien permanent pour rester tel qu’il est et ne pas redevenir un terrain hostile. Tu devras donc toujours veiller à lui prodiguer de petites attentions. Il ne suffit pas de beaucoup, il faut plutôt miser sur la fréquence.

Ainsi pour prendre l’initiative, tu opteras alors pour des sollicitations un peu plus appuyées que d’habitude. Cela aura pour effet de stimuler son cerveau qui ensuite débouchera sur l’excitation du corps et une réponse positive à tes attentes.

Si tu gardes tout cela en tête, je suis certain que tu réussiras à préserver une belle entente et surtout d’entretenir le désir dans ton ménage. Comme toujours, c’est la routine et la répétition qui petit à petit grignotent l’harmonie dans le couple. Pour remédier à cela, je te propose de lire cet article où je te présente une méthode pour casser la routine.

Et surtout, n’oublie pas qu’il faut oser prendre des initiatives, que ce soit par des gestes, des mots, ou des attentions. Si ce n’est pas toi qui le fais, il est fort probable qu’un jour ce soit une personne hors de ton ménage qui s’y essaie. Alors, ne prends pas ce risque et lance-toi.

Je t’invite d’ailleurs à me dire dans les commentaires ce qui te bloque le plus quand tu veux entreprendre tes partenaires.

Laisser un commentaire