Les secrets du baiser et la relation aux sentiments

Les secrets du baiser et la relation aux sentiments

Le baiser, qui est pourtant si courant dans notre mode de vie, cache bien des secrets. Il reste bien sûr, encore et toujours lié au désir et à l’amour. Mais Pourquoi s’embrasse-t-on ? Et surtout pourquoi ne souhaites-tu pas embrasser quelqu’un ? Depuis quand embrasse-t-on exactement ? Et puis qu’est ce que le baiser implique ?

On peut difficilement dissocier le baiser de la bouche, des lèvres, de la langue, de la salive et de l’haleine. Ces éléments ne sont pas toujours très attirants. En effet, la bouche et particulièrement la langue sont chargées d’une multitude de bactéries. Quand tu souffres d’halitose, il n’est alors pas vraiment agréable de te parler d’un peu trop près. De là à l’embrasser, c’est encore plus difficilement imaginable.

Pourtant, la bouche de l’être aimé, sous l’influence du désir, devient ainsi une zone séduisante. Survient à ce moment-là une envie irrésistible d’aller coller tes lèvres contre les siennes. Un besoin incontrôlable s’empare de ton corps afin de mêler vos langues et de partager ce moment intense sans aucune autre considération que le plaisir et l’excitation ressentie.

Mais quelle est rĂ©ellement l’origine du baiser ? A-t-il toujours fait partie de la vie humaine ?

1. Depuis quand s’embrasse-t-on ? Les secrets liĂ©s Ă  l’origine du baiser

Baiser entre amants - fresque ruine de pompei

Le nourrissage

C’est une question que l’on peut lĂ©gitimement se poser. Ă€ quel moment l’humain a-t-il commencĂ© Ă  le faire ? On a des traces Ă©crites nombreuses depuis l’antiquitĂ©. Mais est-ce que nos ancĂŞtres prĂ©historiques s’embrassaient dĂ©jĂ  en leur temps ?

D’après les historiens et archéologues, il semblerait que la pratique du baiser provienne du nourrissage des bambins. Les parents prémâchaient la nourriture pour les très jeunes enfants qui n’avaient pas encore la dentition adaptée. Cette transmission d’aliments de bouche-à-bouche était ainsi les prémisses du baiser filial.

On retrouve de même dans le règne animal ce type de nourrissage, aussi bien chez les mammifères, mais également chez les oiseaux et autres êtres vivants.

Cet ancêtre du baiser a ensuite évolué avec les cultures et sensibilités des hominidés pour devenir le geste que l’on connait aujourd’hui.

Une pratique plus forte que l’évolution

Ce qui est Ă©trange avec le baiser, c’est qu’il n’aurait pas dĂ» persister Ă  l’évolution, l’histoire a encore des secrets Ă  nous rĂ©vĂ©ler. En effet, le baiser n’est Ă  priori pas du tout nĂ©cessaire pour perpĂ©tuer l’espèce. Or on le sait, la nature a l’habitude de se dĂ©barrasser de ce qui n’est pas indispensable Ă  la survie.

Comment a-t-il rĂ©ussi Ă  traverser les âges ? Très certainement en marquant chez certains peuples les statuts sociaux de ceux qui s’y employaient. Cependant, force est de constater que cela n’a pas Ă©tĂ© universel.

Aujourd’hui, encore, chez certaines ethnies, comme dans la zone sub-saharienne, le baiser est quasiment absent de leurs pratiques. Dans certaines parties de l’Asie, il y a également une symbolique du baiser assez différente de la nôtre.

Une origine romaine

Le baiser tel que nous le connaissons tant par sa fonction que par ses symboles nous vient directement de la Rome antique. Ils avaient très fortement codifié l’usage des baisers. Ils avaient défini trois pratiques différentes des baisers.

  • Le basium : C’est le baiser qui s’effectue au sein de la famille. Ce sont les baisers sur la bouche entre les parents et les enfants, mais aussi entre frère et sĹ“urs.
  • L’osculum : Ce baiser est celui que l’on Ă©change entre membres d’une mĂŞme corporation. C’était rĂ©alisĂ© entre Romains exerçant une activitĂ© professionnelle identique, mais de mĂŞme entre reprĂ©sentants politiques. Cette pratique a perdurĂ© depuis dans certaines cultures comme encore aujourd’hui en Russie.
  • Le suavium : Le suavium comme son nom laisse Ă  penser, est bien le baiser des amants. C’est celui qui est Ă©changĂ© dans l’intimitĂ© et pendant les Ă©bats. Le mot suave provient de ce nom latin.

Le baiser Ă©tait un marqueur fort de la vie sociale, c’est surement l’un des secrets de sa longĂ©vitĂ©. D’ailleurs, on en retrouve les traces aujourd’hui avec le simple phĂ©nomène de la bise pour se saluer. Accepter la bise indique que la personne fait partie de son cercle. Sinon, il est d’usage de se dire bonjour par un mouvement de tĂŞte ou en se serrant la main dans le monde des affaires.

2. La symbolique du baiser

baiser pendant un mariage

Un acte social

Le baiser est un acte socialisant. Il y a une belle idée d’égalité dans sa pratique. Il s’exécute d’égale à égale, chacun des partenaires donnant la même chose à l’autre. La position est face-à-face et face contre face.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment ĂŞtre un bon partenaire (et faire ainsi durer son couple) ?

Embrasser est un geste de pure équité. Il n’y a pas d’actif/passif ou de pénétrant/pénétré dans le baiser. Chacun joue un rôle actif dans celui-ci sur un même pied d’égalité.

Une symbolique forte

La symbolique est très forte. Par exemple, le baiser juste après la déclaration de mariage officialise l’union. Cependant, cela reste très civilisationnel et lié à nos mœurs occidentales profondément ancrées dans notre culture latine. Mais ce ne fut pas ainsi tout le temps et partout.

C’est aussi par le baiser qu’une relation amoureuse d’établie entre deux personnes.

L’influence du cinĂ©ma sur l’adoption du baiser autour du monde

C’est le cinéma notamment américain qui l’a mis en valeur. Au départ, il était montré lorsque le réalisateur voulait faire passer le message que les deux personnages allaient coucher ensemble. Du fait de la censure, il était impensable laisser voir l’acte sexuel, il était alors imagé en baiser plus ou moins cinématographique et passionné.

le baiser de l'hotel de ville - R. Doisneau

Le baiser est omniprésent dans les arts, comme la littérature, la peinture, la sculpture, la photographie, etc. Il est source d’inspiration et de fantasmes. Beaucoup de scènes cultes du cinéma incluent le personnage principal embrassant celui ou celle qu’il convoite.

Le baiser implique les sentiments

Le baiser a une symbolique forte de liaison entre individus, bien plus que l’acte sexuel la plupart du temps.

Par exemple, il est notoire de constater que la plupart des prostituées n’embrassent pas. Leurs baisers sont réservés à la sphère intime alors que leur corps est vendu dans son entièreté.

Embrasser est le geste du désir, mais le désir ne se commercialise pas on ne peut que l’éprouver… ou non.

On a numérisé le baiser

Tu dois aussi le faire comme beaucoup de monde, mais on utilise la symbolique du baiser pour clore nos conversations numĂ©riques que ce soit au tĂ©lĂ©phone, par mail ou SMS. Par des « bises », « bisous » ou encore « je t’embrasse Â», le baiser virtuel et Ă©lectronique porte nos sentiments vers le destinataire. On a dĂ©matĂ©rialisĂ© ce geste affectueux pour faire passer ses Ă©motions malgrĂ© la distance.

Des actes marquants

Les baisers sont souvent de beaux souvenirs des premiers temps de l’amour. C’est aussi par lui que commence la relation. La plupart du temps, tu te rappelles tes premiers baisers avec un ou une partenaire. C’est en outre de cette façon que l’on se dit au revoir, par le baiser d’adieu.

Je t’invite à prendre quelques minutes en mettant pour te remémorer et te faire un inventaire des baisers de ta vie, ceux qui l’ont ponctuée et marquée.

C’est une belle plongée dans ses propres mémoires qui fera très certainement ressurgir des instants précieux. Dans cette collection, tu pourras y inclure aussi bien les baisers amoureux, que les baisers d’affection pour les personnes que tu apprécies, même si ce seront surement les baisers d’amour qui t’auront généralement le plus marqué.

Ces baisers que tu viens de te remémorer marquent les moments de l’existence. Certains baisers sont également des rites de passage d’un état d’enfant à celui d’adolescent ou d’adulte.

3. Les secrets des relations entre baiser, désir et amour

les secrets du baiser amoureux

Dis moi comment tu embrasses je te dirais qui tu es !

Le baiser tient une place déterminante dans les relations à l’autre. La façon dont il est pratiqué, mais aussi son intensité, indique quel degré d’intimité partagent deux individus. La localisation, la technique, et la vigueur de celui-ci permettent de très vite connaitre les liens que ressentent deux personnes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Briser la routine - La technique du boulanger

S’embrasser nous fait éprouver de fortes émotions. Ces émotions sont multiples. Il peut s’agir d’amitié, d’amour, de désir, de passion. La culture nous a appris à embrasser ce que l’on chérit. Cela peut être l’être aimé, mais aussi sa famille ou encore son animal de compagnie. C’est un geste qui se mêle aux sentiments ressentis et envoyés à l’intention de l’autre.

Les sens en action

Le baiser amoureux et passionnel est un acte riche et démonstratif. C’est une façon de s’exprimer en utilisant presque tous nos sens sans échanger un seul mot. Sur nos cinq sens, quatre participent directement au baiser avec le toucher, le gout, l’odorat et l’ouïe, mais dans une moindre mesure. La vue est souvent absente. J’explique pourquoi nous avons tendance à fermer les yeux quand on s’embrasse dans cet article.

Le baiser est le seul acte amoureux qui impose le silence. On peut en effet parler en faisant l’amour. On peut parler en se caressant ou en s’enlaçant. Cependant dès que les bouches se collent, la parole est immédiatement interrompue.

C’est dans le silence que les sentiments s’expriment le mieux.

Le baiser est ta signature amoureuse

Le baiser est aussi très personnel. C’est la signature amoureuse d’un individu. Chacun a sa façon d’embrasser. De plus, on n’embrasse pas deux personnes de la même manière, car chacun vient apporter sa propre touche. La pratique d’embrasser est liée aux expériences et aux gouts de chacun.

Par contre si chaque humain a une signature particulière avec ses baisers, il est très difficile de le décrire. C’est un acte que l’on ressent, mais qu’on ne sait pas restituer sous forme de mots contrairement à l’acte sexuel.

En plus, tu n’embrasses jamais vraiment deux fois de la mĂŞme façon. Cela les rend donc tous uniques malgrĂ© la rĂ©pĂ©tition. D’ailleurs chacun a ses petits secrets et ses petits trucs qui rendent chaque baiser tout Ă  fait unique et plus ou moins sensuel.

Ă€ deux uniquement

Embrasser est un geste forcément réciproque, c’est d’ailleurs un des seuls. On peut faire (se faire) l’amour seul par la masturbation. Pourtant on ne peut pas s’embrasser seul, c’est inévitablement un moment à deux et à deux exclusivement.

Le baiser amoureux s’échange. On ne donne que le baiser amical.

Un des secrets du baiser, c’est qu’il implique des sentiments

C’est un acte que l’on ne fait qu’avec des sentiments. On peut faire l’amour avec quelqu’un que l’on désire ou non, mais il est difficile de l’embrasser s’il n’y a pas d’amour derrière.

C’est d’ailleurs un excellent révélateur du couple. Plus les baisers sont fréquents et langoureux et plus la passion est présente et forte.

La renommée du « French lover »

Dans le monde anglophone, le baiser avec la langue est dénommé le french kiss (baiser français). Le français semble être le symbole du savoir embrasser. Le french lover est d’ailleurs très recherché outre-Manche. C’est donc un atout auprès de partenaires d’autres nationalités.

Pourtant nous ne sommes pas les seuls Ă  avoir des passions pour les baisers. Il ne faut pas se voiler la face, d’autres pays ont aussi tout un rituel autour du baiser. J’ai en tĂŞte le japon qui voue un culte particulier Ă  l’art d’embrasser.

J’espère que maintenant le baiser n’a plus de secrets pour toi. Embrasser quelqu’un n’est donc jamais anodin. Que ce soit un baiser social, amoureux ou rempli de dĂ©sir, il indique toujours la part de sentiment que tu vas porter Ă  une personne. Un baiser ne se demande pas, il se donne, souvent en rĂ©ciprocitĂ©. D’ailleurs, n’as-tu jamais remarquĂ© que c’était agaçant quand on te rĂ©clame un baiser de façon insistante alors que tu n’en as pas envie ? Garde aussi en tĂŞte que c’est ta signature amoureuse. Plus tu sauras bien embrasser et plus tu laisseras une trace indĂ©lĂ©bile sur les lèvres que tu auras pressĂ©es.

Après t’être abonné à la newsletter ci-dessous, je t’invite à me dire dans les commentaires quel fut le baiser qui t’a le plus marqué.

Laisser un commentaire