Le rôle des poils – Ont-ils encore une fonction ?

Le rôle des poils – Ont-ils encore une fonction ?

Les poils aujourd’hui ont-ils encore une fonction sur le corps humain ? J’avais fait un article il y a quelque temps sur le retour en grâce des poils qui avait pendant deux décennies presque entièrement disparu des corps (féminin en tout cas). Si tu souhaites te le remémorer, je t’invite à cliquer ici. Donc après avoir vu que la tendance semblait à la fin de l’éradication systématique des poils en tout genre il serait bon de se pencher sur leur utilité première. Ainsi, il sera plus simple pour toi de savoir s’il faut les garder sous peine de désagréments.

Le poil fait partie de notre quotidien pour beaucoup de monde. Que tu l’ignores, le vénères ou que tu le chasses sans pitié, tous les jours en passant dans ta salle de bain, il se rappelle à ta vision.

On peut se lever de mauvais poil, puis avoir un poil dans la main toute la journée. Bien sûr, ton boss risque de t’aboyer dessus si le travail n’avance pas, alors cela va te hérisser les poils…

Un rappel de notre origine animale et de la fonction des poils

La fonction des poils humains

La plupart des mammifères vivant hors de l’eau possèdent des poils. Il aurait été étonnant que nous humains, de la classe des mammifères également, n’en soyons pas pourvus.

D’après les archéologues, nos ancêtres étaient entièrement couverts d’une pilosité abondante et bien voyante. Or tu le remarques à chaque fois que tu te mets à nu devant ton miroir que ce n’est plus vraiment le cas.

Enfin, ce ne sera pas ce qui ressortira au premier coup d’œil. En effet, si tu examines d’un peu plus près l’intégralité de ta peau, tu constateras qu’elle est recouverte d’une pilosité plus ou moins importante. Les poils les plus visibles sont situés sur la tête. Vient ensuite la pilosité plus discrète du reste du corps.

Les différents types de poils

Le corps humain possède plusieurs types de poils. il y a ceux d’apparats, d’autres qui sont sensitifs et thermiques, et enfin les derniers plus fonctionnels.

Les poils d’apparats

Les poils d’apparats sont ceux qui semblent principalement liés à améliorer ton apparence générale. C’est surtout l’apanage des corps masculins qui ont une pilosité plus importante.

Bon OK ! tout le monde n’arrive pas à toujours les mettre en valeur, c’est certain… Parmi ces poils, il y a bien sûr les cheveux, mais aussi la barbe.

Les poils d’apparats servent principalement à la séduction, mais également à effrayer les adversaires. Ainsi, la barbe permet d’augmenter la taille du visage à la manière de la crinière du lion. Cela peut donc impressionner les ennemis comme celle de Tormund fléau d’ogre pour les fans de Game of thrones.

tormund_game_of_thrones

Les poils sensitifs et thermiques

Tu n’y prêtes pas forcément attention, mais tous les poils qui parsèment ta peau sont des récepteurs sensitifs. Ils sont tous très sensibles aux frottements et déplacements d’air. Ils jouent donc un rôle important pendant les caresses et les corps-à-corps. Évidemment, tu ne t’en rends pas trop compte, car ils sont moins réceptifs que les capteurs sensoriels de la peau qui prennent alors le dessus.

Pourtant lors des effleurements, ce sont eux qui viennent souvent de donner la chair de poule. Tu le sais également, mais le fait de tirer sur n’importe lequel de tes poils va engendrer une légère douleur.

Ce duvet qui recouvre notre peau joue encore un petit rôle thermique. C’est le cas lorsque l’air est un peu frais et que par réaction tu attrapes la chair de poule. Lors de cette réaction, de minuscules muscles viennent dresser les poils pour permettre à une fine couche d’air de rester au niveau de la surface du derme. Ce matelas d’air va faire office de mince isolant pour ralentir la perte de chaleur.

Les poils thermiques sont principalement ceux recouvrant les bras, les jambes et le buste.

Les poils fonctionnels

Pour finir, il reste la pilosité fonctionnelle. À vrai dire, tous les poils ont ou ont eu une fonction. Ils peuvent servir de protection, de filtre, de détecteur. D’autres encore servent à éviter les frictions ou à disséminer des phéromones.

Pour ce qui est de la perception des phéromones, il semblerait que seul 1/3 des humains y soient encore sembles.

Les poils existent aussi dans des endroits où tu ne les attends pas. Il y en a dans les conduits auriculaires, mais également au niveau de l’oreille interne pour gérer ton équilibre.

Tu pourrais même en avoir sur la langue… et oui (même si c’est une anomalie génétique).

Il existe en outre deux types de poils, ceux à pousse permanente, et les poils à taille fixe.

Les poils à taille fixe.

La plus grande partie de tes poils sont de longueur fixe après leur pousse. C’est notamment le cas des cils et sourcils sur le visage, mais aussi des poils sur les jambes, les bras et le torse.

Ces poils naissent, grandissent puis restent avec une certaine taille jusqu’à finir par tomber lors de la mort du bulbe. Ils ont rarement une taille impressionnante. Il est vrai que l’on constate quand même une augmentation de celle-ci avec l’âge.

Les poils à pousse permanente

Un autre type de poil est à pousse permanente. Ils sont principalement situés sur la tête avec les cheveux et la barbe. On peut aussi y ajouter dans une moindre mesure les poils du pubis qui peuvent atteindre une taille conséquente.

Ces poils naissent et grandissent jusqu’à leur chute une fois qu’ils sont en fin de vie. Souvent, ils s’épaississent avec l’âge. La testostérone tend à faire chuter les cheveux plus rapidement.

Il est maintenant temps de rentrer un peu plus dans le détail et de faire le tour dans un premier temps des poils visibles, puis dans un second temps je te parlerai des poils que tu caches.

Quelles fonctions ont les poils visibles ?

kasia-serbin-UxcRjTtzLXw-unsplash

Ils sont tous situés sur la tête. Ils sont visibles, principalement du fait que nous nous habillons et cachons les autres. Sinon, tous nos poils pourraient évidemment être qualifiés de visibles.

Ils sont tous des outils de séduction que tu prends plaisir ou non à travailler, à embellir ou à maquiller pour tenter d’attirer l’attention à toi. Et il faut l’avouer, ça marche plutôt bien.

En général, ton entourage va remarquer que tu es allé(e) te faire couper les cheveux par exemple.

Les cheveux

Ainsi les cheveux vont protéger la tête des intempéries, mais aussi des déperditions de chaleur et assurer une protection contre les UV nocifs. En effet, depuis que nous avons pris la position debout, le crâne est directement exposé aux rayons du soleil l’été, et au froid l’hiver.

L’évolution a donc transformé le poil pour qu’il pousse de façon régulière jusqu’à atteindre une longueur parfois impressionnante.

L’été, la chevelure va filtrer les rayons lumineux pour réduire l’impact des UV, mais aussi de la chaleur sur la boite crânienne et le cerveau.

En hiver, c’est tout l’inverse, en retenant prisonnier l’air au sein de la masse pileuse, les cheveux font œuvre d’isolant pour éviter une déperdition de chaleur. Ils protègent dans une certaine mesure de l’eau également.

Ce sont de puissants outils de séduction. Ils permettent par leur taille plus ou moins inventive de venir interpeler les prétendants ou prétendantes.

Les sourcils et les cils

Juste en dessous des cheveux se trouvent les sourcils et les cils. La fonction de ces poils est aussi la protection et plus particulièrement la protection des yeux. Ainsi les sourcils permettent de faire une barrière aux rayons solaires provenant du zénith. Ils font également barrière à la sueur qui viendrait du sommet du crâne et du front, pour l’empêcher de rouler vers les yeux. D’ailleurs si cela t’est déjà arrivé, tu dois savoir que ça pique et que c’est trèèèès désagréable.

Pour les cils, ils servent aussi bien de déclencheur du réflexe de fermer les yeux que de barrière physique.

La zone des sourcils est extrêmement sensible. C’est une zone érogène que tu peux largement exploiter.

Les sourcils sont également des marqueurs expressifs sur le visage. En être privé tend à donner un visage neutre, voire de poupée de cire à celui-ci.

La barbe

Présente plutôt chez les hommes, mais aussi parfois sur le visage de certaines femmes ayant un taux de testostérone un peu élevé, la barbe recouvre la partie inférieure du visage. La fonction de la barbe est esthétique et joue un rôle dans la séduction. Elle permet en outre comme indiqué plus haut d’impressionner les adversaires.

Ce sont des poils à pousse permanente qui sont plus épais que la chevelure. Cela octroie aux la possibilité de sculpter celle-ci de multiples façons.

Il est maintenant temps de parler des poils que l’on dissimule sous nos vêtements. D’ailleurs, on s’habille, car notre pilosité n’est plus assez importante pour nous protéger.

Mais est-ce le vêtement qui a réduit la pilosité ou bien c’est la disparition de la pilosité qui nous a imposé l’habit ? C’est le célèbre dilemme de l’œuf et la poule.

Les poils cachés et leur fonction

toison féminine sexe

Les dessous de bras, le torse, le dos et les jambes

Pour les poils des dessous de bras, leur fonction principale semblerait d’aider à libérer les phéromones issues des glandes situées au niveau des aisselles. Il faut également noter que les poils facilitent le mouvement en fonctionnant comme de petits roulements à billes. Ils évitent de même à deux pans de peau de venir coller l’un sur l’autre par adhérence. Ils sont donc très fortement fonctionnels.

Les poils sur le reste du corps sont plutôt liés aux origines. Certains ont le poil plus épais, d’autres plus foncé ou encore plus bouclé. C’est très fluctuant d’un individu à l’autre et d’une région à l’autre. C’est de plus variable au sein d’un même sexe. Certaines personnes ont une plus ou moins grande densité de poils que leurs congénères.

Les poils pubiens

Pour finir les poils pubiens s’étendent du pubis jusqu’en haut de la raie des fesses. Ils recouvrent les parties génitales à l’exception de la verge chez l’homme et de l’intérieur de la vulve chez la femme. Pour rappel, l’intérieur de la vulve débute après les grandes lèvres.

La longueur de ces poils à pousse continue est supérieure à celle de l’ensemble du corps, hormis les cheveux et la barbe qui les dépassent de loin. Cependant, ils peuvent tout de même grandir jusqu’à des tailles avoisinantes des 5 à 10 cm au cours de leur vie de poil. Néanmoins, comme ils ont tendance à friser, ils paraissent bien plus courts.

La couleur des poils pubiens dépend évidemment de la carnation. Ils sont souvent proches de celle des sourcils.

Comme les poils des aisselles, ils servent aussi à diffuser les phéromones. Ils permettent également de préserver une certaine humidité de la peau et des muqueuses de la vulve. Ils sembleraient donc qu’ils jouent un rôle pour aider à garder une flore vaginale en bonne santé.

Si tu souffres trop fréquemment d’infections ou mycoses vaginales, il est peut-être temps de te demander si ce que tu fais subir à tes poils n’en est pas la cause. C’est peut-être une des causes ou un facteur aggravant.

J’espère maintenant que tu comprends mieux pourquoi ce qui peut parfois t’exaspérer est là. Tous nos poils sont à priori utiles et ils ont tous une fonction. Cependant la tendance fait que l’on risque de ne plus trop en avoir besoin du fait de nos vies plus intérieures et citadines et de la mode qui vise à les éliminer.

Je t’invite à me dire dans les commentaires si tu es plutôt ami(e) ou l’ennemie de tes poils et comment tu les aimes chez tes partenaires.

Partager l'article
  •  
  • 4
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.