Les problèmes d’érection – Comment redresser la barre ?

Les problèmes d’érection – Comment redresser la barre ?

Si tu es un homme, tu as déjà peut-être été confronté à des problèmes d’érection appelé par le corps médical dysfonctionnements érectiles. Ce trouble de l’érection est souvent traumatisant et pèse ensuite sur la sexualité. Tu gardes alors à l’esprit ce risque qui va survenir forcément au mauvais moment. Seul un homme sur quatre ose en parler et se soigner. Cependant, des solutions permettent de s’en préserver, et de surpasser cette impuissance qui rend ton existence difficile. Cet article te sera donc très utile, car avant la fin de ta vie, tu seras confronté au moins une fois à une dysfonction érectile.

Les chiffres sont formels, 26 % des moins de 40 ans sont au moins une fois confrontés à cette difficulté. Le taux grippe à 52 % pour les hommes de plus de 40 ans. Autant dire que puisque cela concerne environ un homme sur deux, c’est un trouble commun. Pourtant il reste encore fortement tabou dans notre société où la performance est érigée en qualité ultime. Ainsi, 90 % des mâles touchés n’en parlent pas à leurs proches.

Je vais te faire une confidence. Je ne peux que te dire que ces chiffres semblent réalistes. En effet, ayant moi-même au moins une fois eu cette panne érectile, je n’ai rien dit, et j’ai détourné l’attention de ma partenaire sur d’autres pratiques pour éviter le sujet. Ce fut une telle déception quand cela est arrivé, que je suis resté bloqué sans réussir à m’exprimer. Heureusement, mes connaissances et ma faculté d’adaptation m’ont permis de rebondir pour ne pas que cela devienne un problème récurrent. C’est donc un sujet qui me parle encore plus qu’un autre.

1/ Comment savoir si tes problèmes d’érection ont une origine psychique ou physique ?

Il est très important de déterminer l’origine du problème afin de pouvoir trouver une solution appropriée. Mais avant toute chose, il faut faire une mise au point primordiale.

La panne peut arriver à tout le monde

Comme je l’expliquais dans l’introduction, cela peut arriver à tout le monde dès l’adolescence. Les raisons sont souvent assez diverses et variées. Il est donc important de comprendre ce qu’on appelle le trouble de l’érection.

C’est l’incapacité à obtenir ou maintenir une érection suffisante pour une activité sexuelle satisfaisante. Il y a réellement un problème d’érection à partir du moment où ces désordres se manifestent sur une période supérieure à trois mois.

En effet, il est absolument possible d’avoir une panne d’érection occasionnelle. C’est tout à fait banal et ne doit surtout pas te préoccuper ou préoccuper ton ou ta partenaire.

Pour qualifier l’érection masculine, le corps médical utilise une échelle de 4 crans pour déterminer la problématique :

  1. La rigidité du pénis est totale, la pénétration se fait sans difficulté (pour l’homme en tout cas), il n’y a pas de dysfonction érectile.
  2. Le pénis est rigide, sans toutefois arriver à la tension maximale. La pénétration est possible, mais de qualité moyenne.
  3. Le pénis présente un début de rigidité, mais elle n’est cependant pas suffisante pour permettre une pénétration.
  4. Le pénis n’entre jamais en érection.

Le diagnostic sera donc différent suivant le stade auquel tu seras le plus confronté pendant ces 3 mois de problèmes. Il est essentiel de t’en préoccuper à partir du 3e mois, car quand l’érection ne vient pas ou ne tient pas assez longtemps, le risque est d’entrer dans la spirale de l’échec.

Au problème initial va s’ajouter le stress fort d’échouer une nouvelle fois.

En général, si tu rencontres une dysfonction érectile, le risque d’avoir des pannes sexuelles est de plus en plus important, et celles-ci tendront alors à être répétitives. C’est pour cela qu’il faut agir et en parler, même si cela atteint ta virilité. La culpabilité, la honte et la déprime qui peuvent ensuite t’envahir risquent de favoriser encore plus les pannes.

Tu dois au plus vite briser ce cercle vicieux.

Pour comprendre l’origine du problème, il faut réussir à déterminer si le dysfonctionnement érectile est d’ordre psychique ou bien physique.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Ces 6 comportements masculins à proscrire absolument

Comment déterminer l’origine des troubles de l’érection

En règle générale, si aucune érection n’est possible ou que la perte de celle-ci a été progressive, il y a une forte présomption que l’affection soit d’ordre physique.

Au contraire, si des érections continuent à se produire spontanément la nuit ou le matin, ou bien encore lors de la masturbation, alors les problèmes sont souvent d’ordre psychologique.

Les pannes psychiques :

Elles sont plus fréquentes avant 40 ans et représentent quand même 20 % des cas. Voici les causes les plus courantes pour ce genre de pannes :

  • Le stress et l’anxiété induite par la société de consommation actuelle, que ce soit au sein du ménage ou dans la vie professionnelle.
  • La peur du regard de ses partenaires, de ne pas être assez talentueux, de décevoir.
  • La crainte de ne pas réussir à bander au moment voulu. Tu peux te sentir écraser par la pression provoquée par la culture occidentale de la performance. C’est une des principales causes des pannes.
  • La dépression va mettre à genou ta libido rendant tes érections compliquées.
  • Le manque d’envie par un couple usé qui ne fonctionne plus. Mais aussi l’absence du déclic érotique, ou des problèmes relationnels (inhibition, grande timidité), peuvent parallèlement être la source de la difficulté.
  • Il y a également les bouleversements de vie qui sont générateurs de désordre psychologique, comme le chômage, le divorce, les conflits, mais de même une identité sexuelle refoulée ou délicate.
  • Je finirai cette liste qui n’est cependant pas exhaustive par les traumatismes ou violences d’ordre sexuel qui pourront avoir un fort impact.

Les pannes physiques

La liste des pannes d’origine physique est au moins aussi importante et diverse que les pannes psychiques. Voici les principales :

  • L’âge tout d’abord avec le vieillissement des tissus et muscles érectiles. Les vaisseaux sanguins auront plus de mal à faire affluer le sang dans la verge. Ces troubles commencent à apparaitre plus ou moins rapidement autour de la cinquantaine suivant chacun.
  • Un cerveau endormi par un manque de pratique ou par la prise de médicaments.
  • Le cholestérol excédentaire obstrue les parois des vaisseaux, diminue la fluidité de la circulation sanguine et entrave l’érection.
  • La baisse du taux de testostérone engendre des problèmes d’érection, notamment au moment de l’andropause entre 50 et 60 ans.
  • L’excès de poids n’aidera nullement à avoir une bonne érection.
  • La prise de tabac, d’alcool, de drogue (cannabis, héroïne, etc.) et de médicament peut conduire à des problèmes d’érection.
  • Le diabète, cet ennemi silencieux va entraîner une mauvaise circulation du sang. Cela aura aussi des répercutions dans le pénis.
  • L’insuffisance rénale dans 2 cas sur 5 peut mettre ta virilité en péril.
  • Les problèmes cardiaques.
  • L’hypertension artérielle pour 15 % des personnes qui en sont victimes.
  • Un périnée affaibli. J’en parle dans cet article.
  • L’opération de la prostate lorsqu’elle est totale va couper les nerfs érecteurs. Aujourd’hui, la chirurgie est de plus en plus précise. Les médecins tentent de conserver au moins un nerf.

 2/ Les solutions pour lutter contre tes problèmes d’érections

infirmière pour résoudre ses problèmes d'érection

Pour les pannes psychiques

Ne pas se cacher le problème

La première démarche va être envers toi-même. Tu ne dois pas te cacher derrière des excuses. Tu dois accepter qu’une panne puisse survenir et surtout qu’elle ne soit pas grave. D’ailleurs si cela t’arrive, il te suffit de donner du plaisir à ton ou ta partenaire autrement, ce sera satisfaisant pour chacun.

Si toutefois les pannes viennent à se répéter, il ne faudra alors pas les ignorer.

En parler

La première personne à qui tu dois parler de tes pannes, même dès la première, est ta ou ton partenaire et cela pour deux raisons :

  • La première sera de ne pas garder cela pour toi, et de pouvoir échanger en couple à ce sujet. Bien souvent, cela suffit à relancer la machine.
  • Comme ton ou ta partenaire sera informé(e) de ta difficulté, il ou elle pourra ensuite agir en conséquence et ne pas créer le malaise entre vous que tu pourrais tant redouter.

Ne pas avoir peur de se faire aider

C’est généralement la plus grosse difficulté à surmonter quand tu es un homme. Tu dois accepter de te faire aider. C’est à l’opposé total du comportement masculin qui tend à se renfermer sur lui-même pour trouver tout seul la solution.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Sexe masculin - les grandes lignes

Or dans ce genre de problème, il est bien difficile de réussir à s’en sortir sans aide, que le souci soit psychique ou physique d’ailleurs.

Dans un prochain article j’expliquerai aux partenaires d’un homme souffrant de problèmes d’érection, comment l’épauler pour retrouver une sexualité satisfaisante.

Le cas des pannes physiques

Bien souvent, cette panne sexuelle est la conséquence d’un autre problème. C’est donc d’abord lui que tu dois soigner. Pour cela, il faut généralement commencer par consulter son médecin traitant.

Les aides

Tu peux te faire aider par un accompagnement, notamment pour toutes les causes psychiques, mais aussi à la suite des pannes physiques pour réapprendre petit à petit à retrouver une vie sexuelle satisfaisante.

J’en profite donc pour te rappeler que si tu as besoin, je propose des séances de coaching.

Améliorer son hygiène de vie :

Voici quelques conseils simples d’hygiène de vie pour mettre toutes les chances de ton côté et ne pas accélérer tes problèmes d’érection.

  • Avoir une alimentation équilibrée en limitant la consommation des produits gras, salés, sucrés et l’excès de viande.
  • Avoir une activité physique régulière.
  • Pas d’abus d’alcool, car il peut perturber l’érection pendant plusieurs heures et l’alcoolisme chronique peut endommager les nerfs et être responsable alors de problèmes d’érection persistants.
  • Pas de tabac, car il obstrue les artères du pénis. L’arrêt du tabac suffit parfois à résoudre les problèmes d’érection.
  • Perdre du poids en cas d’obésité.

L’anneau pénien

Il s’utilise seul en resserrant la base de la verge pour y retenir le sang. Il faut cependant pour cela avoir réussi à bander.

Lorsque l’érection est difficile, il est possible d’employer une pompe à érection. L’homme insère son pénis dans un tube, puis y fait manuellement le vide. La dépression attirera le sang dans les corps caverneux créant une érection. Elle sera maintenue grâce à l’anneau.

La petite pilule bleue

Ces médicaments chimiques lorsqu’ils ne présentent pas de contre-indication vont permettre surtout de reprendre une confiance dans la sexualité. Ton cerveau va réapprendre petit à petit à retrouver le chemin de l’érection naturelle.

Tout comme n’importe quel médicament, ces pilules peuvent provoquer des effets secondaires plus ou moins gênants pour environ 30 % des utilisateurs.

La masturbation

Dès lors que la panne ne survient que lors des rapports en couple, la masturbation quand elle est pratiquée de façon orientée peut être très utile.

Pour cela, il est nécessaire de faire travailler l’imagination, et de créer une histoire avec son ou sa partenaire pendant cette phase masturbatoire. Cela fera naitre au sein du cerveau l’excitation indispensable pour lancer l’érection pendant le rapport sexuel à deux.

Injections dans le pénis

C’est une méthode qui peut faire un peu peur, car il est nécessaire de se faire quelques minutes avant le rapport, une injection dans les corps caverneux de la verge.

Le produit permet de rendre l’organe plus spongieux. L’avantage est qu’il y a moins d’effets secondaires que la prise de la pilule bleue.

Le traitement hormonal

La baisse de la testostérone peut être ralentie par la prise d’un substitut externe. Cela peut aider à retrouver un désir sexuel. Cependant, il existe des effets secondaires et ce traitement doit être effectué sous surveillance médicale stricte.

La pose d’une prothèse pénienne

En dernier recours, quand aucun autre traitement n’a fonctionné, l’insertion par un chirurgien d’une prothèse pénienne gonflable pourra permettre un renouveau de la sexualité.

Il est préférable d’en discuter également avec son ou sa partenaire. Cette méthode reste cependant très intrusive.

Comme tu le vois, les problèmes d’érection ne restent des difficultés que lorsque tu ne communiques pas dessus, et que tu ne cherches pas d’aide pour sortir de ce trouble. Ainsi, plus tu vas le cacher et plus tu risques d’en souffrir par une fréquence d’apparition de la panne de plus en plus répétitive. Plus tu feras rapidement la démarche pour trouver de l’aide et plus vite tu pourras espérer retrouver une sexualité épanouie. Il ne tient donc qu’à toi d’agir tout de suite.

Je t’invite à me dire dans les commentaires si tu as déjà subi une panne et surtout quel moyen t’a permis de sortir de ce cercle vicieux.

Laisser un commentaire