La taille du pénis compte-elle vraiment ?

You are currently viewing La taille du pénis compte-elle vraiment ?

Beaucoup d’hommes complexent sur la taille de leur pénis. En général, ils le considèrent comme bien plus petit qu’il l’est en réalité. C’est une question d’angle de vue. La vue par dessus n’est jamais flatteuse. Dans cet article, je vais t’expliquer pourquoi ce n’est pas vraiment la longueur qui compte, et si tu lis bien jusqu’à la fin tu auras des alternatives pour réussir à satisfaire tes partenaires. Alors, surtout ne zappe pas la fin de l’article.

Regarder cet article sur Youtube en cliquant ici.

Il y a quelques semaines, je te parlais du syndrome des vestiaires. Si tu ne l’as plus en mémoire, je t’invite à relire l’article. Je te propose maintenant de comprendre pourquoi la taille de ton pénis n’est finalement pas si importante que cela dans une relation.

1. Ce n’est pas la taille du pénis qui compte

comparaison taille du pénis

Les différentes morphologies

Pour commencer, il faut savoir qu’il existe deux types de formes de pénis. Il y a les verges de sang et les verges de chair. Chaque type a des caractéristiques bien particulières quant à son aspect au repos et à son gonflement.

Les verges de sang

On appelle ainsi les pénis qui vont prendre leur volume sous l’arrivée de sang dans les corps caverneux. Ceux-ci sont donc au repos, d’un faible volume et ont un potentiel de stockage du sang très important.

Ils agissent comme les éponges qui prennent tout leur essor en présence de liquide.

Par conséquent, au repos la verge de sang aura une longueur très modeste et lors de l’érection, son volume va considérablement augmenter. C’est dès lors un sexe qui sera très différent au repos et en érection. C’est souvent ce type qui va le plus induire le syndrome du vestiaire, car la bosse dans le pantalon ou le slip ne sera pas très importante.

Pourtant ce n’est jamais la taille au repos qui compte.

Les verges de chair

Les individus dotés d’une verge de chair n’auront généralement pas le syndrome des vestiaires. C’est même eux qui le provoque chez les autres.

En effet, les corps caverneux de leur phallus sont plus volumineux au repos et n’ont pas beaucoup besoin de sang pour prendre leur plein volume. En gros, on peut presque dire qu’ils sont prégonflés. Les verges de chair sont souvent moins souples au repos que leurs consœurs de sang.

Ainsi, en érection, le sexe ne va pas considérablement augmenter de volume, il va surtout se rigidifier davantage. L’érection est donc moins spectaculaire qu’une verge de sang. Par contre, les verges de chair peuvent affoler des partenaires qui n’auraient connu que des verges de sang. Elles pourraient penser qu’après érection le membre deviendrait alors monstrueux. Chaque type a ses petits problèmes.

Les tailles du pénis au repos et en activité

Oublier tous les tests

Concernant les tailles en érection, il existe beaucoup de légendes urbaines pour déterminer la longueur du membre.

Dernièrement, j’ai entendu qu’on pouvait prédire la grandeur de ta verge, car elle était équivalente à la distance qui sépare les sommets de ton pouce et ton index quand ceux-ci sont à angle droit.

Alors là je suis sûr que tous les garçons qui lisent viennent de faire l’exercice avec leur main 😆.

Il existe une autre théorie qui prophétise de la longueur en érection en rapportant deux fois la taille de ton majeur.

Bref, tu l’auras compris, tout ce qui à une forme un peu phallique, semble être prétexte à un lien avec la virilité au maximum de son expansion. Bien sûr, il n’y a rien de scientifique là-dedans. Que tu aies des grands ou des petits doigts, cela n’aura aucune incidence sur ton membre.

À quoi faut-il s’attendre ?

Suite à une étude anglaise sur la taille du pénis de leurs compatriotes, pour 80 % des mesurés, la longueur en érection fluctue entre 11 et 15 cm. Et oui, pas plus petit, ni plus grand. La taille médiane se situe à un tout petit peu plus de 13 cm. Ce sont donc des mesures faites dans un pays d’Europe occidentale. Il est possible que ces moyennes varient de quelques centimètres suivant les différentes ethnies, mais globalement, cela reste assez standard.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Le sperme : 7 points à connaitre à son sujet

Les longueurs inférieures à 9 cm (et tu comprends plus loin pourquoi ce chiffre est significatif) et supérieures à 17 cm sont vraiment des exceptions puisqu’elles ne toucheraient que 2 % de la population.

2. un problème de taille

Trop grand ou trop petit ça coince

Alors c’est vrai, dans le porno que tu peux voir un peu partout, tu as l’impression que tous les hommes qui y sont représentés ont tous de grands sexes par rapport à toi.

Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu’ils sont sélectionnés pour cette raison précise. Ce n’est pas la seule, mais c’est un facteur déterminant.

Tout comme si tu comparais ta hauteur à celle des basketteurs américains, tu considérerais alors que tu fais parti de personnes vraiment petites. Vois-tu l’idée ?

Donc on considère qu’un phallus est de petite taille lorsqu’il fait moins de 8 cm en érection. C’est également appelé un micropénis. Cette pathologie est souvent détectée dès la naissance. Cependant, les pénétrations restent possibles même avec une verge de 5 cm. Il est vrai qu’en dessous cela risque d’être compliqué.

Tu pourrais aussi te dire qu’avoir un sexe dont la longueur est au-dessus de la moyenne est une bénédiction de la nature. Et bien pas forcement, puisque tu as de fortes chances de n’arriver qu’à des semi-pénétrations (vaginale en tout cas). De plus, ton gland en tapant contre le col de l’utérus peut provoquer chez certaines des gênes et des douleurs.

Comme tu peux le voir, être hors norme n’est pas forcément génial. Mais à la fin de cet article, je te donnerai des conseils qui t’aideront, quelle que soit ta situation.

À quoi fantasment les femmes ?

Une étude américano-mexicaine parue dans Plos one montrait que les femmes ont les yeux plus gros que le ventre.

En effet, la nature est très bien faite. Le vagin fait environ 8 cm de long et peut s’étendre un peu avec l’excitation. Bon, maintenant tu vois le rapport ? Un sexe masculin a une longueur moyenne de 13 cm et un vagin de 8 à 14 cm… C’est pas beau ça ?

Mais j’ai écrit que les femmes ont les yeux plus gros que le ventre. Lorsqu’on leur demande quelle serait la dimension idéale pour le membre de leur partenaire, elles rétorquent ceci :

  • Pour un coup d’un soir, elles aimeraient avoir à disposition un chibre de 16,3 cm.
  • Cependant, quand on leur pose la même question pour un partenaire de vie, la réponse redescend légèrement à 16 cm.

Ce qu’il faut en conclure c’est que la taille est plutôt un fantasme issu de leur imagination, mais très certainement aussi de ce qui est montré dans les productions pornographiques. Dans la vie de tous les jours, une longueur plus modeste leur convient parfaitement.

La taille de ton pénis n’est pas proportionnelle à ta capacité à satisfaire ta partenaire

Et c’est tant mieux, car dans les faits, la longueur n’apporte pas grand-chose.

En réalité, il y a 3 zones sensibles dans le vagin. La première est située près de l’entrée aux abords du passage des muscles du périnée. Ensuite à moins de 3 cm de l’entrée sur le devant se trouve le point de jonction du clitoris et du vagin (point G). Pour finir, il y a le cul-de-sac vaginal autour du col de l’utérus. Cependant, celui-ci étant sensible, cette zone n’est pas simple à stimuler dans les faits.

Donc tu l’auras compris, c’est surtout sur les premiers centimètres que tout se joue à ce niveau. De plus, l’influence du va-et-vient de ta verge dans son vagin va être conditionnée par deux caractéristiques. La première sera l’épaisseur de ton membre et le second sera la tonicité du périnée de ta partenaire.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   La formation "Devenir un meilleur amant - la stimulation manuelle"

S’il est difficile d’agir sur la circonférence, il est par contre possible de muscler le plancher pelvien pour enserrer un peu plus l’entrée du vagin et ainsi rendre les contacts plus intenses.

Donc pour toutes les femmes qui se plaignent de ne rien sentir pendant la pénétration en accusant la taille du sexe de leur partenaire, je recommanderai des exercices de musculation. J’ai déjà écrit un article sur l’importance du périnée dans la sexualité. Je t’invite à le relire.

3. Les alternatives

couple enlacé
Dainis Graveris – unsplash

Il faut néanmoins garder en tête que moins de 30 % des femmes arrivent à jouir lors d’une pénétration.

Ainsi quelle que soit la taille de ton pénis, ce ne sera que rarement qu’il te servira uniquement à l’emmener au 7e ciel. Cependant, ce n’est pas pour autant une raison de l’en priver. Mais pour ce faire, il existe bien d’autres techniques que la pénétration.

Les mains

Tu pourras par exemple utiliser l’outil toujours à ta portée et prêt en toutes circonstances. J’ai nommé tes mains. En effet, en venant avec celles-ci stimuler la vulve de ta partenaire tu vas pouvoir faire monter l’excitation et l’amener petit à petit sur le chemin de l’orgasme.

Tu vas pouvoir prodiguer ces caresses pendant la pénétration pour décupler le plaisir, mais aussi de façon autonome, avant ou après celle-ci.

Tu peux ne pas être à l’aise avec la stimulation manuelle de tes partenaires. Bien entendu, ce n’est pas très simple pour beaucoup et tu as peut-être l’impression que cela ne fonctionne pas toujours comme tu le souhaiterais ? Et bien, j’ai la solution pour toi. Je t’invite à cliquer ici. Si la formation n’est pas disponible au moment où tu lis cet article, inscris-toi sur la liste d’attente pour être informé dès qu’elle sera de nouveau ouverte.

La langue

Après les mains, tu pourras aussi utiliser ta langue pour venir stimuler le clitoris de ta partenaire.

Même si toutes les femmes ne sont pas forcément adeptes du cunnilingus, la plupart d’entre elles vont adorer. La langue est l’outil idéal pour exciter ce petit bouton très sensible. En effet, elle est auto lubrifiée. Le toucher de celle-ci sur le clito est plus doux que les doigts. Il y aura aussi un effet de chaleur qui se transmet également.

Pour toutes ces raisons, tu ferais vraiment la joie de tes partenaires en leur offrant ce présent. Entendre et voir ses partenaires onduler sous la jouissance ressentie et exploser dans l’orgasme est un grand moment de bonheur partagé. C’est pour toi celui de lui prodiguer cela et pour ta partenaire d’avoir éprouvé un plaisir intense. Pour devenir expert, je te recommande cet article.

Les objets de plaisirs

Pour finir, tu pourras également avoir recours à des objets, sexuels ou non pour accroître le plaisir ou tout simplement prendre le relais. Tu pourras utiliser des sextoys pénétrants pour remplacer ton phallus, ou encore pour pratiquer une double pénétration. En effet, si ta partenaire a un peu de mal à te sentir, l’insertion de ton sexe et d’un jouet permettra d’augmenter les sensations. Ce sera même souvent très plaisant pour les deux partenaires même si la taille de ton pénis est modeste.

Tu peux pareillement employer à un outil spécifique pour stimuler son clitoris. Là encore, tu pourras t’en servir en même temps ou indépendamment.


Comme tu peux le voir, la taille du pénis n’est finalement pas ce qu’il y a de plus important dans une relation entre deux personnes. La sexualité ne se résume heureusement pas à la pénétration. Il est évidemment possible de procurer des orgasmes à tes partenaires d’une manière ou d’une autre, quelle que soit la longueur de ton membre. Je t’encourage à faire preuve d’imagination, et de ne plus stresser quant à la dimension de tes attributs. Tu l’auras bien compris, tout se joue à un ou deux centimètres de différence pour 80 % de la population.

Cet article a 10 commentaires

  1. Julia

    Au delà de la taille, certains corps match ou non ! Il me semble que l’on n’est pas tous compatibles.
    Par contre, lorsque l’on trouve un partenaire qui convient à notre corps, c’est top 🙂
    Et je crois que bon nombre de femmes sont d’accord avec cela.

    1. Harmonie Des Corps

      Ta remarque est totalement pertinente. J’en ferais d’ailleurs un article un de ces jours. Merci pour l’idée.

  2. Virginie

    J’ai écouter ton article. J’apprécie beaucoup le ton de ta voix et la manière dont tu abordes la sexualité. Je me sens « à l’aise » et « en confiance » alors que je me sais assez peu ouverte sur le sujet. Ton article est instructif, doux, déculpabilisant et cela me donne envie de creuser un peu plus…😊

    1. Harmonie Des Corps

      Merci pour ce témoignage qui me touche vraiment. J’espère que tu trouveras des articles qui te permettront de mieux comprendre pourquoi justement c’est un sujet sur lequel tu as du mal à t’ouvrir.

  3. Aline

    Très bon article, la sexualité est tellement plus vaste que la pénétration 😉

    1. Harmonie Des Corps

      Merci, la sexualité n’est qu’une des pratiques possibles, rarement la meilleure chez la femme, mais satisfaisante chez l’homme. C’est pourquoi il faut mixer les pratiques.

      1. Vero

        Peut-être voulais tu dire “la pénétration” n’est qu’une des pratiques possibles ?
        Autrement, je seconde tout à fait l’idée. Le plaisir ne repose pas sur un format et heureusement d’ailleurs.

      2. Harmonie Des Corps

        C’est exactement cela, la pénétration n’est qu’une pratique parmi d’autres.

  4. Marie

    Comme tu le dis si bien, heureusement que pour les 70% d’entre nous il y a les alternatives. Donc pas de complexe sur la taille de votre pénis messieurs !

    1. Harmonie Des Corps

      Tu as raison Marie, il est préférable de se concentrer sur le plaisir et le ressenti de l’autre plutôt que par la longueur de son membre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.