La pression psychologique de l’érection chez l’homme – Troubles de l’érection

You are currently viewing La pression psychologique de l’érection chez l’homme – Troubles de l’érection
Any Lane - Pexels

Aujourd’hui, la pression de l’érection est très forte pour les hommes. En effet, on s’attend, chez les hommes comme chez les femmes d’ailleurs, à voir un membre bien gonflé dès les premières sollicitations sexuelles. C’est du reste une véritable idée reçue pour beaucoup que l’érection serait un indicateur du désir de l’homme. Pourquoi la pression sociale est-elle si grande ? L’érection est-elle si importante dans la relation sexuelle ? Nous découvrirons quels sont les remèdes lorsque cette situation se produit en toute fin d’article.

Pour regarder cette vidéo sur Youtube, clique ici.

Pour commencer, il me semble essentiel de comprendre la pression très forte que ressentent tous les hommes face à l’érection de leur verge.

1. Une très forte pression face à l’érection

Les hommes et la pression de l'érection
Jose Pena – Unsplash

L’homme viril, fort et puissant

L’image de l’homme dans la société a depuis des temps reculés toujours été associée à la force, la puissance et surtout la virilité. L’homme du XXIe siècle a donc sur les épaules cet héritage ancestral. On attend par conséquent de lui qu’il soit ainsi en toute situation.

En soi, c’est déjà une charge écrasante, car elle lui interdit d’être tout bonnement humain. En effet, il ne faut pas se mentir, mais hommes et femmes sont susceptibles de flancher, de sangloter, de rater, de se tromper, etc.

Les larmes et la dépression ne sont pas des manifestations uniquement féminines.

Pourtant il arrive souvent d’entendre les parents de jeunes garçons lui dire qu’un homme, ça ne pleure pas quand il a les yeux qui coulent de chagrin. C’est donc un premier poids qui pèse sur ses larges, mais aussi parfois frêles épaules.

Une attente des partenaires

Bien entendu, cette image de l’homme fort a également été intégrée par la gent féminine. C’est donc fréquemment une attente importante de tes partenaires de te voir solide et vaillant devant l’adversité.

Il en est de même sur le plan sexuel où l’on espère de toi que tu sois le mâle puissant. Il leur semble évident que tu dois pouvoir répondre par une érection à chaque sollicitation de leur part.

Souvent, on va d’ailleurs mesurer ton désir avec la dureté de ta queue.

Pourtant, même si l’érection en est une conséquence, elle n’en est qu’un faible indice.

La détresse psychologique engendrée par l’absence d’érection

Pour le comprendre, il faut avant tout revenir sur le mécanisme de l’érection. C’est un phénomène réflexe qui ne dépend pas entièrement de la volonté pour se mettre en action.

En réalité, l’érection fonctionne à l’inverse de ce que l’on pourrait penser. J’avais déjà expliqué ce phénomène dans cet article sur l’érection matinale. C’est en fait une contraction d’un muscle qui va limiter l’afflux du sang dans la verge. Ceci empêche l’érection. Sans cette contraction involontaire, le sexe de l’homme serait constamment en érection.

C’est une pathologie que l’on nomme priapisme et contrairement à ce que tu pourrais penser, c’est assez handicapant.

L’érection vient donc du relâchement de ces muscles. Cela paraît plutôt simple, il devrait suffire de le vouloir pour bander. C’est sans compter que ces muscles ne sont pas directement contrôlables par la conscience. C’est dès lors par un mécanisme hors contrôle que l’érection a lieu. Souvent, c’est une stimulation qui va déclencher celle-ci.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Éjaculer sans prévenir lors d’une fellation

Cette stimulation peut être visuelle, olfactive, tactile, ou encore, une simple pensée. Mais parfois, même avec un désir fort, une sollicitation optique intense, ou de vigoureuses caresses, l’engin reste désespérément mou.

C’est alors que survient le stress chez celui qui subit cette panne. La peur de jugement de l’autre partenaire le submerge lui inspirant de se mettre en érection au plus vite. Mais plus il va y penser et plus cela risque d’être difficile. C’est comme si, finalement, le vouloir à tout prix maintenait contracté les muscles qui devraient plutôt se détendre. Lorsque la pression devient trop forte, l’érection demeure difficile.

De plus quand la panne est déjà survenue, la pression se fait alors encore plus forte lors des rapports suivants. Cette pression ne va vraiment pas l’aider à dresser le mât. C’est par conséquent un possible cercle vicieux qui se met en place.

2. Pourquoi l’érection semble-t-elle si importante ?

Les solutions pour sortir du vaginisme

Nécessaire pour la pénétration

La pression est forte sur les épaules masculines, car la pénétration est encore reine dans beaucoup de couples. En effet, les relations sexuelles sont phallocentrées et la pénétration est pour beaucoup une fin en soi. Lorsque la panne survient, c’est la panique (avec un beau jeu de mots à la clé). L’émotion prend le dessus et l’angoisse s’invite dans les rapports.

Il est vrai que la pénétration est impossible si le membre n’a pas une rigidité suffisante. La mollesse ne permet pas l’insertion dans le vagin ou l’anus des partenaires. C’est donc bel et bien un frein à cette pratique.

Une aide pour atteindre l’orgasme

Même si l’érection n’est pas indispensable pour obtenir un orgasme par stimulation du pénis, elle permet de l’atteindre bien plus facilement et rapidement.

D’ailleurs, il suffit d’en parler aux hommes souffrant d’éjaculation précoce. Ils ont souvent une tension du membre très forte. Une verge plus molle va retarder la montée de l’excitation sexuelle et donc de la jouissance.

Cependant, comme celle-ci est un mélange de sollicitations physiques et psychiques, il est toutefois possible de l’attendre en insistant et en utilisant la bonne méthode. La difficulté c’est que chaque individu aura sa propre technique optimale pour y arriver.

Décuple le plaisir ressenti

Dans le même ordre d’idée, une bonne érection va souvent décupler le plaisir au moment de l’orgasme. Il semblerait que la tension, et l’excitation du membre puissent influer sur l’intensité de celui-ci.

Même si ce n’est pas toujours le cas chez tout le monde, cela paraît être cependant une réalité pour la majorité. C’est donc important de le mentionner.

Ainsi, le manque de rigidité va générer un orgasme moins puissant et peut-être un peu moins satisfaisant. Mais encore une fois, la satisfaction et la force de la jouissance ne sont en général pas corrélées.

Bien souvent, c’est la situation qui rend l’orgasme inoubliable plutôt que l’intensité de celui-ci.

3. Des remèdes pour limiter la pression et retrouver une érection

couple d'amoureux qui se tient par la main

Se libérer de la contrainte

Cependant, il ne faut pas qu’une absence d’érection qu’elle soit accidentelle ou bien répétitive soit un frein à la sexualité de ton couple. Certes, la pénétration sera très difficile, voire impossible, mais tu dois te rappeler qu’il n’y a pas que la pénétration dans la boite à outils du plaisir à deux.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Sexe masculin - les grandes lignes

Pour commencer, les massages manuels du sexe peuvent être très plaisants et peuvent mener jusqu’à l’orgasme, même sans érection. Il faut simplement être à l’écoute de son partenaire en rade pour lui prodiguer les manœuvres qui feront monter le plaisir.

Ensuite, les caresses buccales que l’on s’échange en couple peuvent amener chacun vers des jouissances intenses. La fellation et le cunnilingus permettront généralement de se passer de pénétration.

Si toutefois tes partenaires ont impérativement besoin d’une pénétration, tu pourras utiliser tes doigts ou des objets pour arriver les combler.

Il y a encore beaucoup d’autres possibilités à explorer qui ne demande pas de pénétration. Je t’invite à rester imaginatif et qui sait, l’excitation du moment fera peut-être durcir ton membre sans même que tu y penses.

Muscler ton périnée

On en parle peu pour les hommes et c’est regrettable, mais avoir un périnée en forme et bien musclé permet de réussir à bien maintenir l’érection en place quand elle advient. Cela ne changera rien, c’est vrai, sur la survenue de l’érection. Cependant, une fois qu’elle sera installée, il serait dommage de la perdre trop rapidement à cause d’une musculature défaillante.

Je t’invite donc à relire cet article dans laquelle je t’explique pourquoi le périnée est important. Je t’y indique 3 exercices faciles et discrets qui t’aideront si tu les réalises tous les jours.

Vérifier que l’on n’a pas de problème de santé

Je voulais quand même terminer sur une mise en garde. Lorsque la panne d’érection arrive de temps en temps, il ne faut pas s’inquiéter, cela peut toucher tout le monde. L’âge peut jouer, mais même à 20 ans, celle-ci peut survenir souvent par un trop plein d’émotion ou une sorte d’angoisse irraisonnée.

Cependant, si les pannes se succèdent et que l’érection devient de plus en plus laborieuse, tu te dois de réagir. En effet, cela peut alors avoir deux causes.

La première est essentiellement psychique avec un cercle vicieux qui s’est mis en place. La peur de ne pas bander va carrément bloquer l’érection. Ainsi, plus tu vas y penser et te focaliser sur ton membre et moins celui-ci risque de répondre. Plus les pannes se produiront et plus tu seras susceptible d’en avoir d’autres jusqu’à finir par ne plus y arriver du tout.

Dans ces cas-là, un accompagnement pourra t’être profitable. Les séances de coaching que je propose peuvent te venir en aide.

La seconde raison qui est moins fréquente, mais plus sérieuse peut provenir d’un problème de santé. Souvent, c’est un souci cardio-vasculaire naissant. Il est donc important dans ce cas d’en parler à ton médecin traitant qui te fera faire quelques examens pour écarter cette éventualité.


J’espère que tu comprends mieux la pression qu’éprouvent les hommes lorsqu’ils ont des incidents d’érection. Il ne faut pas négliger la honte que chacun peut ressentir quand on ne se sent pas à la hauteur. Tu dois de plus garder en tête qu’il n’y a pas que la pénétration dans la sexualité et qu’elle est bien plus vaste et diversifiée. Il faut aussi apprendre à varier tes pratiques pour sortir de la routine qui nuit à ton désir et ton excitation. La communication est également importante pour rassurer un partenaire défaillant.

Je t’invite à me dire dans les commentaires si tu as déjà eu à faire avec une panne d’érection et comment cela s’est alors passé.

Cet article a 2 commentaires

  1. caroline

    hello, bon, je ne vais pas répondre à ta question directement, mais je suis heureuse que tu partages ce point de vue de la pression que ressentent les hommes , dont les épaules sont bien chargées entre virilité, puissance et force.
    le « sois fort » que beaucoup ont entendu dans leur enfance, et adultes aussi, accolé à « un homme ne pleure pas » a induit que beaucoup d’hommes ont camouflé leurs émotions. Comme si pleurer était montrer une faiblesse. or, le contraire de la force n’est pas la faiblesse, mais la douceur, et beaucoup l’ignorent… La communication entre partenaires me semble primordiale pour aider à résoudre la situation.
    PS : les jeux de mots sont très bien amenés dans tes articles 😁

    1. Oui, la pression est forte et dès la prime jeunesse.
      Merci Caroline pour mes jeux de mots. Ce n’est pas toujours simple de les placer avec finesse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.