la masturbation mutuelle – partie 2 – l’autostimulation – un solo à deux

You are currently viewing la masturbation mutuelle – partie 2 – l’autostimulation – un solo à deux
Deon Black & Malvestida Magazine - Unsplash

Dans un précédent épisode, je te parlais de la masturbation mutuelle croisée en couple. Je vais compléter cela par l’autostimulation coordonnée en duo. Tu apprendras que cela permet d’avoir une relation sexuelle lorsque les conditions sont difficiles. Je vais t’indiquer ici sept points à prendre en compte pour réussir une technique plaisante pour chacun.

Pour regarder cette vidéo sur Youtube, clique ici.

Pour aller encore plus loin dans cette approche sexuelle de l’autostimulation croisée, il faut comprendre que chacun des partenaires va s’occuper de la stimulation de son propre sexe. Comme tu vas le voir dans les points suivants, c’est très intéressant à pratiquer ainsi.

1. La gêne

La peur de prendre des initiatives
alexandra gorn – unsplash

Tu as certainement dû entendre quand tu étais enfant cette injonction :

« On ne touche pas ses organes génitaux en public ».

Or tout ce qu’on t’inculque jeune reste gravé profondément et durablement. Ainsi, même si tu t’adonnes à la masturbation en solitaire sans honte ni remords, il n’en sera peut-être pas de même en couple.

En effet, il y a souvent un blocage dû à une gêne. Cet acte est devenu quelque chose d’intime que tu auras peut-être du mal à partager. Tu peux également avoir peur d’être vu(e), d’avoir honte de ta pratique. Il est possible aussi d’avoir la crainte de décevoir, de passer pour quelqu’un de perverti, d’obsédé.

Pourtant il n’en est rien, la masturbation est une activité normale dont tu ne dois jamais te sentir humilié(e). Au contraire, c’est un bienfait que tu donnes à ton corps.

2. Excitant

Tu dois cependant garder en tête pour lever cette peur qui pourrait t’empêcher de pratiquer que c’est généralement très excitant pour tes partenaires que de participer ensemble.

Le plaisir est ici multiple puisqu’il y a celui ressenti par tes propres caresses, mais également, celle par la vue qui s’offre à toi. Celle-ci est doublée de sons que tes partenaires peuvent émettre, que ce soit leur respiration, les bruits de la masturbation, leurs paroles, leurs cris parfois.

Pour finir, il y a aussi l’exaltation du cerveau à découvrir l’autre en pleine exécution d’un acte qui est généralement fait dans la solitude.

Toutes ces stimulations externes vont largement aider à faire monter la tension pour un plaisir intense pour chacun et vers un orgasme très satisfaisant.

De plus comme il est facile de contrôler chacun de son côté sa technique pour accélérer ou ralentir l’envol vers la jouissance, il est aisé d’essayer de synchroniser le feu d’artifice.

3. Facile à mettre en œuvre

Ce qui est bien avec l’autostimulation en couple, c’est que c’est facile à mettre en œuvre, quelle que soit ton expérience. En effet, dès que tu sais déjà pratiquer la masturbation en solo, tu es tout à fait apte à passer à l’autostimulation à deux.

Tu réussiras plus aisément à faire tomber la barrière de la peur ou de la honte si chacun avance ensemble petit à petit dans l’exercice.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment bien embrasser, l'art délicat du baiser

Il est possible de commencer en gardant ses vêtements ce qui permet d’éliminer pas à pas les complexes.

En réalité, le plus difficile sera de lancer l’idée dans l’esprit de chacun. Il faut donc le suggérer à son ou sa partenaire afin que chacun entre dans le jeu de concert.

Si toutefois tu obtenais un refus pour cette pratique, ne t’offusque pas. Il te suffit de passer à autre chose, tout le monde n’est pas toujours prêt(e) à débuter ainsi.

4. Les avantages de l’autostimulation en couple

couple enlacé
Dainis Graveris – unsplash

Pour commencer, on peut la pratiquer facilement un peu partout. En effet, comme il n’est pas obligatoire de retirer ses vêtements, il est même possible de le faire dans des endroits où l’on pourrait être vu. Tu peux aussi la réaliser en effectuant d’autres tâches ne nécessitant pas trop d’attention. Cela va ajouter une dose d’excitation dans l’acte.

Ensuite, le gros avantage, c’est que l’on peut pratiquer une activité sexuelle en couple… à distance.

Et oui, comme chacun se caresse de son côté, il suffit d’un moyen de communication pour faire la liaison. Ainsi, il est possible de jouer dos à dos, dans une pièce différente ou encore dans un lieu éloigné. Le seul pré requis pour que l’on puisse parler de relation sexuelle partagée, c’est un lien vocal au minimum ou vidéo pour les plus intrépides.

L’autostimulation en couple offre l’avantage de pouvoir se pratiquer lorsqu’un handicap peut gêner les rapports sexuels plus classiques. Chacun adapte alors ses gestes pour palier au handicap.

Dans le même ordre d’idée, c’est totalement sans danger pour chacun. Il n’y a aucun risque de grossesse non désirée ou de transmission d’IST.

Pour finir, l’avantage majeur, me semble-t-il, est que cette pratique permet finalement d’indiquer à chacun des partenaires comment l’on aime recevoir les caresses. C’est un potentiel de connaissances important que tu vas pouvoir tirer de cette expérience. Cela peut remplacer de longs moments d’essais avec tes partenaires pour arriver à leur donner le plaisir ultime.

Par exemple si tu es avec un homme, tu regarderas comment il tient son sexe avec sa main, comment il entreprend le mouvement et puis tout au long comment cela progresse jusqu’à l’éjaculation.

Dans le cas d’une femme, tu noteras la méthode dont elle applique ses doigts sur son clitoris. Combien en utilise-t-elle ? Insère-t-elle quelque chose dans son vagin ? Tout comme pour le cas de l’homme, il faudra étudier la façon dont elle débute son massage, puis suivre son évolution jusqu’à l’orgasme.

5. Meilleur lâcher-prise

On dit souvent que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. C’est dans ce cas très vrai. En effet, une fois passée la peur du regard de l’autre, la situation autorise un laisser-aller très favorable au plaisir.

Ainsi, il n’y a aucune pression de ta part sur ta propre technique quand tu te connais par cœur. Cela permet à ton cerveau d’être bien plus connecté aux sensations que va renvoyer ton corps. La volupté sera donc plus intense. Cela engendrera une détente plus profonde et un meilleur lâcher-prise souvent synonyme d’orgasme puissant.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   De quoi je me mêle ! - Coup de gueule

La vue de ton ou ta partenaire jouant avec son sexe va également fortement stimuler ton esprit qui va dès lors amplifier l’excitation.

6. Le côté exhibitionniste

masturbation mutuelle par l'autostimulation

Présenter son corps à son conjoint est pour certaines personnes un réel plaisir. Pour les autres, cela peut aussi être un moyen de se rassurer sur leur physique.

En effet, entendre ton ou ta partenaire te complimenter sur ce qu’il ou elle a devant les yeux est très valorisant. Même si tu as des complexes, observer tes partenaires te contempler avec envie peut vraiment faire plaisir et diminuer fortement la mauvaise image que tu as de toi.

Ensuite, oser t’exposer en train de te masturber est aussi plaisant pour chacun. Même si au départ cela peut être très intimidant pour toi, une fois que tu seras entré(e) en action, tu verras l’excitation monter chez chacun.

Tu peux donc t’amuser de cela en montrant peu ou beaucoup. Il te sera de même possible de te dévoiler petit à petit. En clair, tu pourras jouer avec son excitation, mais également sa frustration. C’est un petit jeu qu’il faut vraiment expérimenter.

7. Un plaisir assuré

Je vais terminer par ce dernier point qui est à mon sens très important. Par cette pratique, tu vas t’assurer de prendre une jouissance maximum. Pourquoi en sera-t-il ainsi ? Et bien tout simplement parce que tu sais mieux que quiconque accéder à ton plaisir et le faire monter pour réussir à atteindre l’orgasme.

De plus, tu pourras toi-même tout contrôler, et te garantir ainsi qu’il n’y aura pas de phase à vide lors de la stimulation. Cela se produit fréquemment lorsque ce sont tes partenaires qui te caressent. En effet, il arrive qu’ils perdent le rythme ou bien changent de technique alors qu’il ne faudrait pas. Sans une volonté de ta part avec ta propre masturbation, cela ne se produira pas.

En jouant de cette façon à deux, tu peux aussi être à l’écoute du plaisir de tes partenaires. Ainsi en essayant de suivre le mouvement tu pourras tenter l’approche d’un orgasme synchronisé. C’est souvent une belle récompense pour ce jeu à deux.


J’espère qu’à travers cet article tu auras pris en compte les enjeux positifs de pratiquer l’autostimulation en couple. C’est une activité plaisante qu’il faut expérimenter et qui peut avoir de réels bénéfices tant du côté du plaisir que de la confiance en soi. C’est aussi une belle marque de confiance d’ouvrir ainsi tes plaisirs les plus intimes.

Je t’invite à me dire dans les commentaires si tu pratiques déjà l’automasturbation en couple et si ce n’est pas encore le cas, si tu penses le faire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.