En route vers l’orgasme par stimulation des seins – Les bonnes astuces

You are currently viewing En route vers l’orgasme par stimulation des seins – Les bonnes astuces

Aujourd’hui, je vais répondre à Laurent qui voulait en savoir un plus sur les perspectives d’avoir des orgasmes par stimulation des seins. C’est une partie du corps qui attire autant les femmes que les hommes. Il me semble donc intéressant de voir comment il est possible de s’en occuper au mieux pour procurer un plaisir maximum et aller éventuellement jusqu’à la jouissance. Je te donnerai en fin d’article les meilleures astuces pour bien s’occuper de la poitrine de tes partenaires.

Pour regarder cet article sur Youtube, clique ici.

Avant de te parler précisément de l’orgasme mammaire il me semble important de faire quelques rappels généraux sur ces organes que sont les seins.

1. La sensibilité des seins

poitrine masculine musclée

Chez les deux sexes

Pour commencer, c’est important de rappeler que c’est une zone érogène présente chez les deux sexes. Alors même si l’aspect est différent entre les protoseins de l’homme et les glandes mammaires féminines, la sensibilité de la région est commune à l’espèce.

Cela veut donc dire que tout ce que je vais pouvoir t’indiquer ici reste valable pour tes partenaires qu’ils soient masculins ou féminins à quelques approximations près. Ce sont par conséquent des plaisirs que l’on peut totalement partager en couple.

Description des seins

Le sein est composé de trois zones distinctes, le téton, l’aréole et le reste que j’appellerai ici le galbe. On en a deux, car la femme est normalement conditionnée à n’avoir qu’une progéniture à la fois. Le terme générique « poitrine » désigne donc l’ensemble des deux seins.

Le téton, qui culmine sur celui-ci, peut plus ou moins se durcir avec l’excitation, mais également la température ou les émotions fortes. Il est aussi plus ou moins proéminent chez les femmes. Sa sensibilité ne dépend ni de sa forme ni de sa couleur si de sa taille.

Autour du téton, il y a la zone de l’aréole (ou du mamelon). Son étendue est très variable ainsi que son épaisseur. La pigmentation peut de même passer du rose très clair au marron très foncé suivant les individus. Chez les femmes, les aréoles comportent de petites glandes sur le pourtour, responsables de la lubrification pour la lactation.

Au-delà de l’aréole se trouve le reste du sein. Il est plus ou moins proéminent chez les femmes. Chez l’homme comme chez la femme, ce sont des parties graisseuses qui vont constituer le principal de son volume.

Sensibilité

La sensibilité des seins est différente chez chacun. Il y a un facteur physiologique à cela qui donne au toucher et à la pression un pouvoir plus ou moins excitant. Tout comme le contact avec la peau du corps n’est pas toujours ressenti de la même façon chez chacun, il en est de même avec les seins.

Chaque partie du sein a sa sensibilité propre qui peut varier en intensité.

Par exemple, il est possible de n’avoir aucun ressenti au niveau des tétons, mais être très sensible de l’aréole ou du galbe. L’inverse est envisageable également.

Il t’est donc indispensable de bien comprendre les réactions du corps de tes partenaires.

Cependant, il ne faut pas négliger le fait que l’érotisation des seins a aussi une forte origine psychique. Il est ainsi possible par la pensée de rendre les seins plus ou moins sensibles. Il est même faisable à force d’exercices et d’entrainement d’en faire une zone orgasmique comme tu vas le voir.

2. Les seins sont-ils des organes orgasmiques ?

l'orgasme par stimulation des seins

Bien connaître ses partenaires

Mais avant toute chose, tu dois garder en mémoire que tout le monde n’a pas une sensibilité identique au niveau de la poitrine. Il est donc important de savoir si tes pratiques produisent l’effet escompté chez tes partenaires. Cependant, comme je vais te le raconter dans cette histoire, il est possible à force de travail psychique et de stimulation physique de rendre cette zone très sensible au point qu’elle puisse devenir orgasmique.

Une histoire étonnante

Dans ce récit relaté par le site Mademoizelle.com, un Américain atteint d’un cancer a dû subir l’ablation de son matériel génital. Il ne pouvait dès lors plus obtenir d’orgasme. Mais à force de stimulation et d’érotisation de sa poitrine, il a fini par retrouver ce plaisir au travers de caresses sur ses tétons en particulier.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Une liste de souhaits de couple pour lutter contre la routine - la wishlist

Comme tu peux le voir, il est possible d’augmenter significativement les réponses au toucher de cette partie de ton anatomie si elle n’est pas très sensible au premier abord.

Adapter les stimulations des seins en fonction de chacun

Tu dois garder en tête que les réactions aux stimuli sont différentes chez chaque individu. Chez certains il faudra pincer, caresser, malaxer très fort alors que chez d’autres un simple effleurement sera amplement suffisant.

Il y a même des personnes qui ne ressentent presque à rien sur cette zone ou dont le toucher leur déplait. Il faudra donc respecter leur choix.

L’orgasme reste cependant rare par la stimulation des seins

Ainsi, si les stimulations procurent du plaisir, les personnes pouvant accéder à l’orgasme par celles-ci sont plutôt rares. En effet, cela nécessite souvent un long apprentissage pour y arriver. Le cerveau étant plastique, il sera parfois imaginable de recâbler la fonction orgasmique sur la stimulation de la poitrine.

Il faut savoir que les zones activées dans le cerveau lors de l’excitation sexuelle et de l’excitation des seins semblent identiques d’après une étude publiée dans Journal of Sexual Medicine en 2011. C’est donc physiologiquement parlant tout à fait possible.

Des orgasmes puissants

Ceux et celles qui arrivent à atteindre l’orgasme grâce à la stimulation de leur poitrine indiquent que ceux-ci sont aussi ou parfois même plus puissants que ceux procurés par leurs organes génitaux.

Pour caresser cette partie du corps, quelle que soit la technique employée il est préférable de débuter doucement. Ensuite si les stimulations plaisent ou produisent un effet, tu pourras petit à petit intensifier la pression. Tu ne devras pas hésiter à t’enquérir ou à écouter les demandes de tes partenaires sur les actions espérées sur leur poitrine.

D’ailleurs, si c’est toi que l’on caresse, tu pourras aider tes partenaires, en exprimant vocalement tes attentes par rapport aux stimulations reçues.

La jouissance peut prendre un certain temps à survenir

Ainsi, même si les orgasmes ne sont pas faciles à obtenir, en répétant souvent les stimulations, il y a plus de chance d’y arriver. Cela peut se produire chez les plus sensibles en moins de 10 minutes et pour d’autres jusqu’à plus de 30 minutes de jeux.

3. Quelques conseils pour les sensibiliser

Suggerer plutot que montrer

À travers le tissu

Je t’invite à expérimenter les caresses à travers le tissu. L’idéal est d’avoir une étoffe douce et fine. Bien souvent, les tee-shirts sont parfaits pour ce genre d’approche.

Si ta partenaire met des soutiens-gorge, tu pourras aussi venir stimuler les seins par-dessus celui-ci. Tu devras faire attention s’il possède des renforts à ne pas les déformer par un pétrissage trop appuyé. Cela ruinerait le sous-vêtement et vu le prix de ces articles, tu risques de fortement contrarier ta partenaire du moment.

Jouer avec les mains

Les mains et les doigts sont des outils très pratiques. Ils sont très mobiles, agiles et peuvent être très doux.

Tu peux ainsi aller de l’effleurement délicat jusqu’au malaxage très ferme en passant par les caresses, le toucher ou encore le massage.

Pour commencer, tu pourras jouer avec le bout des doigts, mais aussi avec la pulpe de ceux-ci.

Pour finir, tu peux également, venir pleinement prendre ses seins en mains pour les couvrir le plus possible.

Il sera agréable d’en apposer une sur chaque sein, ou bien au contraire te focaliser sur l’un des deux et lui procurer ainsi plusieurs sensations différentes simultanément.

Les meilleures caresses seront réalisées en étant à l’écoute des réactions du corps de tes partenaires en adaptant tes gestes.

En utilisant plusieurs doigts, il est envisageable d’opérer de petits pincements autour du téton, de l’aréole ou encore du galbe. Ces pincements peuvent être continus ou bien être effectués en pincement léger et répétitif.

L’action avec la bouche

Tu pourras également utiliser avec bonheur ta bouche pour sucer ou lécher l’aréole, le téton ou le pourtour du sein, en dessous particulièrement. Pour cela, tu emploieras tes lèvres ou ta langue. Il te sera aussi possible de souffler, ou d’aspirer. À toi d’être inventif(ve).

En même temps que ta bouche s’active sur un sein, il te sera possible d’agrémenter les caresses avec tes mains en venant le presser un peu, le bouger ou faire ressortir les mamelons.

Pour les caresses buccales sur les tétons sensibles, tu peux imaginer que c’est un clitoris. Tu le lècheras alors comme tel avec des mouvements circulaires ou linéaires. Tu pourras ainsi faire varier la vitesse.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   La masturbation en couple - Dois-tu culpabiliser ?

Pour finir, il te sera permis de mettre le plus de seins possible en bouche avec une légère aspiration.

Attention aux dents sur les seins

S’il y a vraiment une attention particulière que tu devras porter, c’est en cas de mordillement. Ceux-ci doivent rester agréables. Une pression trop forte risque de transformer le plaisir en véritable douleur déplaisante.

J’ai eu plusieurs témoignages féminins indiquant une peur de la morsure suite à un partenaire un peu trop violent avec elles.

Sensibiliser les seins avec le froid

La peau est généralement plus sensible dans une ambiance froide. C’est physiologique, les capteurs sont plus réceptifs lorsqu’il fait plus frais et s’anesthésient avec une trop forte température.

Ainsi, pour aider à sensibiliser la poitrine, il est recommandé de le réaliser dans une atmosphère un peu fraiche.

Tu pourras aussi apporter du froid, en jouant par exemple avec de l’eau, ta salive ou un glaçon.

Attention cependant, un trop grand froid va avoir l’effet inverse à celui recherché en désensibilisant les zones affectées.

Le combo gagnant

Il est aussi très satisfaisant de s’occuper avec la bouche d’un sein et en agrémentant tes attentions en utilisant ta main pour venir t’occuper de l’autre sein.

Ce double plaisir procurera des sensations très différentes. Cela va grandement exciter tes partenaires. C’est donc à ne pas négliger.

Dans le même état d’esprit, tu peux de même jouer avec sa poitrine avec tes mains, en pratiquant en même temps la sexualité orale. Ainsi, pendant la fellation ou le cunnilingus, venir titiller ses seins pourra aussi mettre fortement en émoi.

Alors c’est vrai, il est plus que probable que si un orgasme arrive, il sera plutôt dû à la caresse sur le sexe. Cependant, cela permet d’associer les seins au plaisir dans un but d’apprentissage.

Les gadgets électroniques

Si tu possèdes un jouet sexuel vibrant, il te sera envisageable de l’utiliser pour venir stimuler les aréoles ou les tétons. Les vibrations seront plus ou moins intenses en fonction du contact plus ou moins appuyé, mais également des fonctionnalités de l’engin.

Cependant, comme tout vibromasseur, au bout d’un moment, il y a un risque d’engourdissement à cause des vibrassions parfois trop puissantes.

Il est aussi possible d’utiliser certains womanizer sur les tétons. Bien sûr, cela ne s’adresse qu’aux personnes ayant les tétons sensibles, sinon, cela n’aura qu’un très faible intérêt.

Un peu de BDSM, ça peut aider

Il est aussi possible d’utiliser une fine cordelette et de nouer chaque extrémité sur un téton. Il sera ensuite envisageable de jouer avec cette ficelle en tirant doucement dessus dans diverses directions.

Dans le même ordre d’idée, tu pourras t’amuser avec des pinces à seins pour venir emprisonner les tétons ou toute autre partie de la poitrine.

Certaines personnes utilisent des pinces à linge, mais j’aurai tendance à le déconseiller, car le pincement est souvent trop fort.

Les massages

Pour finir, tu pourras mettre de l’huile pour réaliser des massages de la poitrine. Il est préférable d’utiliser une huile à faible absorption par la peau afin d’assurer une glisse constante et durable. À toi de trouver l’huile végétale qui te convient en fonction de la texture et de l’odeur qu’elle dégage.

Tu pourras ainsi effectuer un massage avec tes mains, mais également à l’inverse, te servir de ta poitrine pour venir directement masser le corps de tes partenaires. C’est principalement recommandé pour les poitrines un peu volumineuses.

Je vais terminer par une dernière remarque. Souvent, au début d’un câlin amoureux, la sensibilité des seins est à son maximum. Mais au fur et à mesure de leur stimulation, la sensibilité a tendance à diminuer. Dans ces cas-là, tu devras petit à petit augmenter l’intensité de tes attentions pour un résultat identique. Cependant, il ne faudra pas oublier alors de t’aviser que cela plait toujours pour ne pas aller trop loin et engendrer de la douleur.


Bon, je crois qu’avec toutes ces astuces, tu es maintenant bien mieux armé(e) pour essayer de stimuler davantage les seins de tes partenaires. Il ne faut pas oublier avant tout que c’est le plaisir que l’on recherche. L’orgasme s’il arrive par ces manipulations sera le bonus supplémentaire. Cependant, tu dois garder en tête que peu de personnes y parviennent facilement. Mais à force de stimulation et de persévérance, l’orgasme peut se montrer un jour sans prévenir. Alors, surtout ne te prive pas de prêter attention à la poitrine de tes partenaires.

Je t’invite à me dire dans les commentaires si tu t’occupes souvent des seins de tes partenaires et quelle partie de ceux-ci tu préfères stimuler.

Cet article a 4 commentaires

  1. Rozalski Nicolas

    J’adore ça c’est vraiment ce que je préfère ^^

  2. Lola Plumeti

    Hello ! Au risque de surprendre, peut être, je fais partie de la team de celles qui n’aiment pas vraiment qu’on leur touche les seins. Ils sont sensibles mais pour moi c’est agaçant, presque désagréable. Je ne remets pas en cause les compétences de mon partenaire, je me dis que c’est une question de goût.

    1. Non, pas de surprise, comme je l’indique, chaque personne à sa sensibilité propre de sa poitrine. Comme tu l’indiques, chez toi elle est extrêmement sensible ce qui rend les sollicitations inconfortables. C’est fort dommage, car tu aurais pu du fait de cette sensibilité être une bonne candidate à l’orgasme mammaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.