7 dangers du porno sur ta sexualité

You are currently viewing 7 dangers du porno sur ta sexualité

Tu sous-estimes trop souvent l’impact que représente la consommation de pornographie dans ta vie sexuelle. C’est pourtant un fléau, qui touche plus fréquemment les hommes, puisque cela peut vite se transformer en addiction. Je le constate régulièrement lorsque j’aide certaines personnes qui sont affectées par cette dépendance avec une thérapie appropriée. Je ne te cache pas qu’il faut en général beaucoup de volonté et de temps pour retrouver une vie sexuelle normale après des années de consommation. Les effets peuvent aller d’une baisse forte de la libido à de grosses difficultés à obtenir une érection. C’est pourquoi je t’indique dans cet article les 7 dangers principaux qui te guettent à cause du porno.

Pour regarder cet article sur YouTube, clique ci-dessous :

Si après avoir lu cet article, tu as l’impression de te retrouver dans cette problématique, je t’invite à rapidement entreprendre une thérapie pour traiter cette addiction.

1. On s’habitue à trop en voir

le slow sex - un homme une femme un lit

Le premier problème que provoque le porno, c’est tout avant tout de t’habituer à voir de la nudité, mais aussi et surtout des organes génitaux sous tous les angles et en très gros plan. Ainsi, tu peux facilement être devant des dizaines et des dizaines de corps différents, qui seront souvent en plus plutôt proches de tes attentes physiques.

En opposition, lorsque tu es avec tes partenaires, tu n’auras qu’un seul corps devant tes yeux, toujours le même. De plus, au fil des années, il va prendre de l’âge.

Le risque est donc d’éprouver du désintérêt pour tes partenaires simplement parce que tu es saturé(e) d’images diverses et variées de corps potentiels, mais sans aucune réalité.

En effet, cela reste des images que tu ne pourras que regarder, mais jamais toucher, gouter et sentir. Or c’est principalement par nos sens que nous recevons du plaisir.

2. Tellement loin des réalités

Second point, il faut garder en tête que la plupart de ces productions sont très éloignées de la réalité. Sans même évoquer les scénarios des films X qui souvent se limitent à des histoires plus banales les unes que les autres, il en va de même pour les productions dites « amateur ».

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Mes partenaires n'arrivent pas à me donner de plaisir et encore moins d'orgasme ! Que faire ?

En effet, tu ne dois pas oublier que tout ce que tu trouves sur internet dans ce milieu, c’est principalement pour être regardé. Or la popularité s’évalue d’une seule façon, c’est par l’accumulation d’abonnés et de vues.

Ainsi, il faut toujours faire dans le sensationnel, la démesure, jusqu’au grotesque.

C’est donc bien souvent un concours de sensationnalisme, alors qu’il serait bien mieux d’être dans un registre sensuel avec tes partenaires.

3. désensibilisation

dormir en couple nus

J’aborde ici le troisième danger de la pornographie sur ta sexualité et ton couple. Comme beaucoup de choses, plus on y est confronté et moins on y est sensible. C’est vrai dans la majorité des domaines. Nous avons toutes et tous une faculté d’accoutumance. Celle-ci n’est jamais saine.

Or plus tu vas t’habituer à des scènes pornographiques et plus il t’en faudra plus pour produire le même effet. C’est donc la course vers la démesure que ce soit en quantité qu’en intensité.

Petit à petit, ta sensibilité sera tellement amoindrie que tes partenaires réels n’arriveront plus à provoquer suffisamment d’excitation pour lancer le désir. C’est alors un drame puisqu’il te sera très compliqué d’avoir des relations sexuelles avec tes partenaires. C’est vraiment frustrant, aussi bien pour toi que pour ceux-ci ou celles-ci.

Ainsi, au lieu d’avoir une très forte excitation lors de sollicitation sexuelles, tu as toutes les chances d’aller vers le manque total d’envie ou encore si l’envie est là, une grosse baisse de l’excitation. Chez l’homme, cela va se traduire par des difficultés d’érection.

4. En vouloir toujours plus

Comme je viens de te le signaler dans le danger précédent, tu vas avoir besoin de toujours plus de stimulations visuelles pour arriver au même résultat. Ainsi, pour ne pas perdre trop de temps, ce n’est pas la durée que tu vas augmenter, mais plutôt l’intensité des scènes que tu regardes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment bien faire sa toilette intime ? Les bonnes pratiques pour hommes et femmes

Plus celles-ci seront nouvelles et fortes et plus ton excitation adviendra rapidement… jusqu’à ce que tu t’habitues à ce niveau d’énergie et que l’effet en soit considérablement amoindri.

Il est souvent préférable de travailler sur tes fantasmes qui eux peuvent tout à fait être intenses, extravagants et éloignés de la vérité. En effet, ceux-ci n’ont pas vocation à être réalisés. Ils doivent plutôt servir de moteur à ta libido.

5. Habitude prise par le cerveau

Nous arrivons au 5e danger qui est celui qui va présenter le plus de problèmes pour la sexualité du couple. Pour le comprendre, il est nécessaire de bien appréhender le fonctionnement de notre cerveau. Celui-ci est un grand faignant. Il va faire en sorte de toujours faire le minimum en économisant les ressources au maximum. Ainsi, pour que cela soit possible, il va « câbler » des automatismes, ce qui se traduit par des habitudes.

De la sorte, ton cerveau va prendre l’habitude de la trilogie suivante : Visionnage de pornographie, masturbation et orgasme à la clé.

Ce sera sa meilleure voie d’accès au plaisir et à la jouissance. Plus tu consommeras et plus ces trois éléments seront associés.

Par conséquent, petit à petit, la sexualité en couple risque d’être surpassée par ces moments solitaires. C’est quand même dommage de se couper de toutes les interactions que l’on peut développer à plusieurs.

6. Problème de dépendance et d’addiction

La Chambre à coucher et son lit pour le couple

La conséquence du point précédent va induire le danger numéro 6. En effet, plus tu vas consommer de pornographie et plus tu vas habituer ton cerveau en associant visionnage, masturbation et plaisir.

Or la satisfaction et surtout l’orgasme qui en découle vont produire des hormones qui vont venir combler le centre du plaisir. Or petit à petit, celui-ci va prendre l’habitude de recevoir cette dose hormonale et elle sera réclamée avec une force croissante quand il ne l’aura pas.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Friendzone, Pourquoi est-ce un mauvais prétexte ?

C’est ainsi que naissent la dépendance et l’addiction à la pornographie puisqu’elle procure du plaisir (visionnage) et qu’elle conduit indirectement à l’orgasme.

Il est donc essentiel pour s’en préserver de dissocier le plus possible le visionnage de la stimulation. Je suis bien conscient que personne malheureusement ne procède ainsi.

7. baisse de la libido

Voici le 7e et dernier danger que provoque la pornographie. C’est l’addition des points précédents qui va petit à petit diminuer ta libido.

En effet, ton excitation va devenir plus difficile à obtenir devant tes partenaires habituels, ce qui peut conduire à des pannes ou à un manque criant d’envie.

C’est en outre un effort à faire en couple pour entamer une relation sexuelle alors que c’est tellement plus simple de se satisfaire soi-même dès que l’envie se fait sentir.

C’est également ta machine à fantasme provenant de ton imagination qui va aussi se gripper. À force d’être dans un visionnage passif, tu ne vas plus être capable d’alimenter tes fantasmes par l’imaginaire. Or, c’est bien par ce biais que l’excitation s’invite en couple.

Comme tu peux le voir, la pornographie est un sérieux risque pour la santé de ton couple et pour la sexualité dans celui-ci.


J’espère que tu comprends mieux maintenant pourquoi il est indispensable de ne pas consommer de la pornographie quotidiennement. Si c’est ton cas et que tu commences à voir des effets négatifs avec ton expérience sexuelle, je te suggère d’envisager un traitement contre l’addiction à la pornographie. Malheureusement, trop souvent on minimise la consommation en restant dans le déni devant la dépendance. C’est pourtant nécessaire de se faire aider pour en sortir.

Cet article a 2 commentaires

  1. Aurelie

    Merci pour cet article éclairant sur un sujet que je pense désormais de société tant cela semble être devenu un fléau, notamment chez les jeunes, mais pas que. Je ne consomme pas de porno mais j’ai justement trouvé cet article très intéressant pour comprendre ses effets et peut-être aussi parfois les comportements ou réactions de mes partenaires.

    1. Harmonie Des Corps

      Merci Aurélie, en effet, j’ai de plus en plus de patients pour traiter ce problème d’addiction à la pornographie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.