Sécheresse vaginale – Des solutions pour des pénétrations enfin plaisantes

You are currently viewing Sécheresse vaginale – Des solutions pour des pénétrations enfin plaisantes

La sécheresse vaginale fait frémir de nombreuses femmes. Beaucoup d’ailleurs se sentent fortement coupables de souffrir de cela. Pourtant comme tu vas le voir, il y a de multiples facteurs qui vont influer sur la lubrification naturelle féminine. Je vais également t’indiquer comment réussir à ne plus jamais être gênée par ce problème en trouvant la solution qui te convient.

Pour regarder cet article sur YouTube, clique ci-dessous

La sécheresse vaginale toucherait un peu moins de 30 % des femmes pour une période plus ou moins longue au cours de leur vie. Ce qui est considérable. C’est pourquoi il m’a semblé pertinent de t’indiquer comment ne plus en souffrir.

1. La sécheresse, ce n’est pas nécessairement lié à la ménopause

Menopause et sexualité

Nous ne sommes pas sur un même pied d’égalité

Même si quand on évoque la sécheresse vaginale, beaucoup pensent tout de suite à la ménopause, celle-ci n’est pas toujours en cause. En effet, chaque personne est différente. Il en va de même pour la lubrification. Celle-ci peut être plus ou moins abondante, plus ou moins épaisse et surtout arriver plus ou moins vite.

Cela dépend beaucoup du niveau d’excitation comme tu le sais, mais pas que. Il est possible d’avoir des glandes dites de Bartholin plus ou moins paresseuses.

Ainsi, il est envisageable d’avoir une très forte excitation et finalement très peu de lubrification.

Tu dois donc garder en tête que ce n’est pas nécessairement lié.

Des éléments perturbateurs

Il existe aussi des perturbateurs qui vont diminuer la production des glandes de Bartholin. C’est souvent contre-intuitif, mais la pilule contraceptive peut avoir cet effet. Pourtant on pourrait à juste titre penser l’inverse, mais ce n’est pas le cas. En effet, comme elle fait croire au corps qu’une conception est en cours, celui-ci ne voit plus d’intérêt à dépenser de l’énergie pour cette fonction puisqu’il imagine qu’une grossesse est à l’œuvre.

Malheureusement, il n’y a pas que la pilule qui peut entrainer ces sécheresses. Parmi les médications en cause, on va trouver beaucoup d’antihistaminiques (les médicaments contre les allergies), les vasoconstricteurs (qui réduisent l’irrigation des zones sexuelles malgré l’excitation), certains antidépresseurs, des médicaments diurétiques, les antiœstrogènes (qui finalement génèrent l’effet ménopause) et même certains antiacnéiques.

Bref, la liste est longue et peut donc facilement produire des conséquences gênantes pour les rapports intimes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Le Vaginisme - des solutions efficaces aux pénétrations douloureuses ou impossibles

Une excitation insuffisante

Je l’indiquais juste avant, la lubrification va également dépendre de l’état d’excitation. Si celui-ci pour diverses raisons n’atteint pas le niveau souhaité, la lubrification ne sera pas aussi intense qu’elle le devrait.

Il y a plusieurs causes possibles à la baisse du désir. Pour commencer, il y a souvent la routine en couple. Lorsque les habitudes s’installent, le cerveau n’a plus son lot de surprises pour amener une forte excitation. C’est pourquoi je recommande de tout faire pour ne pas en arriver là. J’en profite pour t’inciter à t’abonner à la lettre d’information, elle te permettra de recevoir chaque semaine des idées pour égayer ta vie intime.

Certains états psychiques peuvent aussi avoir un gros impact sur le désir. La déprime peut vraiment faire baisser le désir, jusqu’à parfois disparaitre totalement. Cet état perdurera jusqu’à sortir de cette dépression. Ainsi, sans envie et sans désir, puisque c’est le propre de la dépression, il est facile de comprendre que la lubrification ne soit pas du tout au rendez-vous. D’ailleurs, généralement, tu ne seras alors pas du tout attirée par les rapports sexuels dans ces moments là.

D’autres troubles, plus ou moins passagers, peuvent aussi avoir les mêmes conséquences.

La ménopause

Bien entendu, l’âge peut aussi jouer un rôle dans l’abondance de la lubrification. Il est facile de comprendre qu’un organe jeune va avoir tendance à mieux fonctionner que le même bien plus vieux. Donc, il ne faut pas s’étonner qu’au cours de la vie, l’intensité de la lubrification puisse baisser.

Autre point, le corps a en outre la capacité de mettre en veille les organes qui ne servent pas assez. Ainsi, moins tu auras de rapport et plus tes glandes auront une propension à être mises en repos. Il faudra parfois un peu de temps et d’activité sexuelle pour retrouver un niveau satisfaisant. Cela veut aussi dire qu’avec une pratique régulière, la perte de lubrification est fortement retardée.

La ménopause a la plupart du temps une incidence sur la lubrification.

2. Quelles solutions pour retrouver des pénétrations bien plus agréables

toilette intime femme

Maintenant que tu as mieux compris pourquoi la lubrification féminine pouvait varier dans ta vie, je vais te donner des solutions pour réussir à avoir des relations intimes agréables et très satisfaisantes pour chacun des partenaires.

Divers lubrifiants

Pour commencer, ce qui vient en premier lieu dans la plupart des esprits, c’est puisqu’il n’y a pas assez de lubrification, ajoutons du lubrifiant. En effet, c’est une première possibilité, même si ce n’est pas la seule.

Il est bien sûr envisageable d’avoir recours à la salive si la lubrification n’est pas assez intense. Si tu souhaites utiliser celle-ci, il est préférable de le faire soit en humectant préalablement tes doigts pour les appliquer sur la zone. Tu peux aussi le faire directement avec ta bouche et ta langue en étalant joyeusement celle-ci au sein de la vulve. Je crois que dans la plupart des cas, il est plutôt malvenu de cracher directement sur la fente vulvaire de ta partenaire. C’est souvent un geste peu apprécié, car très vulgaire.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Quel sextoy choisir pour un usage sur un sexe féminin ?

Dans le cas d’un défaut de lubrification plus intense, je préconise généralement d’utiliser un produit du commerce à base d’eau. Par contre, il faudra régulièrement penser à en remettre si la lubrification naturelle n’a pas pris le relais, car la peau et les muqueuses absorbent assez vite le liquide. Ces produits sont totalement compatibles avec les préservatifs.

Il est possible également d’utiliser des lubrifiants à base de silicone. Cependant même si ceux-ci ont l’avantage de ne pas sécher, ils ont le désavantage en formant un voile entre les parois du vagin et le pénis, de rendre les sensations un peu moins intenses. Il ne doit pas être employé en présence de préservatifs, car cela les rend poreux et donc totalement inefficaces. Ce type de lubrifiant demande par contre de bien laver la zone ensuite pour retirer cette pellicule qui empêche d’avoir une bonne respiration de la peau.

Il est également possible d’utiliser des produits plus naturels, comme l’huile de coco, l’huile de jojoba ou la cire d’abeille par exemple. L’avantage, c’est qu’ils sont tout à fait comestibles (sauf pour le jojoba). C’est parfait pour alterner les jeux de bouche aux pratiques digitales et sexuelles.

Prendre plus de temps pendant les préliminaires

Il y a aussi une autre raison à un défaut de lubrification qui n’est pas lié à l’état de production des glandes de Bartholin. En réalité, c’est surtout lié au temps nécessaire pour déclencher le début de cette lubrification. Il faut, très souvent, plusieurs minutes de stimulation pour que le désir soit suffisant pour produire l’effet escompté.

Pour cela, il n’y a généralement pas 36 solutions. Il faut prendre le temps de s’embrasser, de se toucher, de se caresser mutuellement. Tu dois aussi montrer à l’autre ton envie que cette personne te fasse de l’effet. C’est ce que l’on nomme les préliminaires, même si je n’aime pas particulièrement ce mot qui est trompeur. En effet, ils n’ont rien en réalité de préliminaires, ils font partie des incontournables pour toute bonne relation sexuelle.

Ici, dans le cas qui nous occupe, cela va permettre au corps et surtout à la vulve de la femme de bien se préparer à la pénétration qui va venir. Une lubrification va se mettre en place progressivement. Plus les préliminaires seront longs et intenses et plus celle-ci a de forte chance de l’être aussi.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment éviter de recevoir des dickpics non sollicitées ?

Quelques astuces

Je vais terminer par quelques astuces pour améliorer grandement l’excitation et ainsi la lubrification.

De nombreuses femmes sont particulièrement excitées lorsqu’elles reçoivent un cunnilingus. Non seulement tu vas vraiment faire monter le désir, mais tu vas aussi participer à bien humidifier la zone avec ta salive, c’est donc un combo gagnant pour chacun.

Pour que le désir et ainsi la lubrification se mettent en place, il est habituellement préférable que la femme soit parfaitement détendue et qu’elle puisse réellement lâcher prise. Pour cela, je recommande souvent de se focaliser sur ses sens. Tu sais, on en a 5, le gout, l’odorat, l’ouïe, le toucher et la vue. Ce sont des sources de plaisirs qui vont te permettre en te concentrant dessus de vraiment faire monter la tension.

Il est aussi tout à fait possible pendant les moments intimes de communiquer oralement ta passion pour ton ou ta partenaire. Les mots peuvent être pour certaines personnes des facteurs supplémentaires d’excitation. Parfois, ce seront des termes doux et affectueux qui seront appréciés et d’autres fois il faudra que ce soit plus cru. Bien évidemment, les deux partenaires doivent être en phase pour que cela fonctionne.

Enfin, et ce sera mon dernier conseil, il est vrai qu’il est préférable qu’il y ait une bonne lubrification. Attention toutefois de ne pas être dans l’excès, car cela diminue aussi quelque peu les sensations. Comme pour tout, une juste mesure est indispensable.


J’espère maintenant que tu ne prendras plus comme une fatalité de parfois souffrir d’un inconfort à cause d’une sécheresse vaginale. Il existe en effet de multiples façons de réussir à pallier ce problème qui finalement n’en est pas un. Tu ne dois surtout jamais culpabiliser d’un manque de lubrification. Comme je te l’ai indiqué, ce n’est jamais ta faute. Mon meilleur conseil sera de toujours avoir à portée de main le lubrifiant qui te convient le mieux. Ainsi, tu as alors toutes les chances que tes rapports soient les plus plaisants possibles pour chacun.

Je te propose de me dire dans les commentaires quelles sont les solutions que tu utilises en cas de problème de lubrification.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.