7 astuces pour un cunnilingus qui fera ta renommée

You are currently viewing 7 astuces pour un cunnilingus qui fera ta renommée
Ba Tik - Pexels

Les relations orales que l’on classe à tort dans les préliminaires sont souvent essentielles, surtout dans le plaisir féminin. C’est pourquoi il ne faut vraiment pas s’en passer lors des rapports charnels. En plus, si tu deviens un expert du cunnilingus, le regard de ta partenaire sur tes performances d’amant n’en sera que meilleur. Je vais te donner ici 7 astuces qui te permettront d’obtenir la langue d’or aux prochains SexAwards ! Je t’invite donc à lire jusqu’au bout pour ne pas manquer cette opportunité.

Pour regarder cet article sur YouTube, clique ci-dessous :

Voici donc les 7 astuces qui pourront faire de toi un excellent amant et donner un plaisir intense à ta partenaire.

1. En avoir envie et montrer son désir

La première astuce pour réussir un cunnilingus est aussi la plus importante. Il semble presque évident que lorsque tu n’aimes par réaliser une tâche précise, il est plus que probable que celle-ci soit bâclée pour te débarrasser le plus vite possible de ce fardeau. Dans ces cas-là, je te le dis tout de suite, autant faire autre chose, car cela risque de n’être plaisant pour personne.

Voilà pourquoi il est primordial d’avoir réellement envie de lui offrir un cunnilingus. Cela va te permettre de t’investir et de t’appliquer bien plus intensément dans l’action. Pour exécuter un cunnilingus que ta partenaire va vraiment apprécier, il faut être attentif et concentré sur tes actes. Cela demande, en effet, une bonne coordination de tes gestes.

Ainsi, non seulement, il est essentiel d’en avoir envie, mais il est tout aussi important de montrer ton désir de le pratiquer. Montrer son désir c’est également aider à faire monter le désir chez ses partenaires. C’est déterminant en couple.

Pour résumer, tu offres un cunnilingus si tu en as réellement envie et tu montres alors ton désir de le faire.

2. La surprise ou la lente progression vers la vulve

Droit au but - visage de femme etendu sur un buste de femme nue. Le téton droit a un percing

En second lieu, pour offrir une bonne expérience, il y a deux réels types d’approches diamétralement opposées.

Dans la première, tu vas étonner ta partenaire en allant directement droit au but, presque par surprise. Bien entendu, il faut s’assurer tout de même de son plein consentement. Pour cette technique, tu passeras très vite au cunnilingus bien avant d’autres caresses. Tu fonceras dessus comme un furieux pour aller sans détour titiller le gland de son clitoris. C’est ici ta fougue et la surprise qui feront monter l’excitation.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les Seins - Tout connaître sur ces attributs du désir

À l’opposé, l’autre technique va être d’y aller très doucement pour faire grimper fortement la tension. C’est-à-dire que tu vas prendre ton temps, t’approcher de la zone pour t’en éloigner ensuite, et y revenir, etc. Avant de t’attaquer au gland du clitoris, tu vas avant tout tourner autour, t’intéresser à l’intérieur des cuisses, puis aborder lentement la vulve. Tu pourras graviter à proximité, faire des baisers, souffler dessus du froid ou du chaud, t’aider de ta langue, etc. Tu dois sentir la tension monter chez ta partenaire. À toi alors, suivant ton ressenti, d’accélérer ou de ralentir ta progression vers le gland du clitoris qui reste ton but ultime.

Il n’y a pas une meilleure approche qu’une autre, l’idéal est surtout de varier les plaisirs et de surtout s’adapter au moment.

3. Ne pas uniquement s’occuper du gland du clitoris

Voici la 3e astuce pour réaliser un excellent cunnilingus. C’est de ne pas toujours te focaliser sur le gland du clitoris. En effet, la vulve est une zone très sensible dans son ensemble. Il est vrai que le gland du clitoris est la zone la plus réceptive, cependant, il est tout aussi important de s’occuper des diverses parties de la vulve. Tu pourras également parcourir de ta langue l’intérieur et l’extérieur de la fente vulvaire. Il pourra être agréable d’aller jouer avec l’entrée du vagin. Les plus aventureux pourront y glisser la langue. Bien évidemment, tout se fait par petites touches en revenant ensuite vers le gland du clitoris.

Attention toutefois, à ne pas décevoir ta partenaire, car si tu fais cela en pleine montée vers l’orgasme, tu risques de complètement gâcher celui-ci.

C’est donc plutôt une astuce que tu utiliseras au début d’un cunnilingus, mais que tu éviteras sur la fin.

4. Stimuler par l’intérieur

sextoys vibrants dans le bain

Tu dois le savoir, mais le clitoris est un organe bien plus grand que ce qu’il montre. Il est donc aussi possible de stimuler le clitoris par l’intérieur en passant par le vagin. C’est donc l’astuce que je te propose ici. Tu vas donc pendant que ta langue s’occupe du gland de son clitoris, utiliser tes doigts ou un sextoy pour venir en pénétration stimuler la partie interne du clitoris.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les femmes fontaines - Abordons le mythe de l'éjaculation féminine

Chaque femme étant différente dans son plaisir, il faudra être à l’écoute de son corps et comprendre ainsi ce qui l’excite le plus. Il est parfois difficile de réussir à faire deux choses en même temps de façon correcte, c’est pourquoi il faut souvent pratiquer pour exceller.

5. Ne pas oublier le reste du corps

Nous arrivons sur la 5e astuce. Alors, il est vrai que le principe du cunnilingus est de produire du plaisir jusqu’à un orgasme potentiel en venant délicatement (ou pas) lécher le gland du clitoris de ta partenaire. Dans l’astuce précédente, je t’indiquais qu’il pouvait être intéressant aussi de stimuler la partie interne du clitoris. Ici, je vais t’inviter à ne surtout pas oublier tout le reste de son corps.

Évidemment, la position que tu as avec la tête entre ses jambes va un peu limiter tes actions. Cela ne doit pas pour autant t’empêcher d’utiliser tes mains, TES DEUX MAINS. Je t’incite d’ailleurs si possible à leur faire exécuter des tâches différentes. Tu peux t’occuper de caresser ses fesses, ses seins, son ventre, le dos, mais aussi les cuisses ou les mollets.

Je te propose de diversifier les massages que tu pourras prodiguer. Cela pourra être très doux ou au contraire plus vigoureux. Il faut surtout prêter attention à ses réactions. L’idée ici est de multiplier les stimulations pour lui faire perdre complètement la tête.

6. lancer des coups d’œil

les blocages à la pratique masturbatoire

On passe maintenant au point suivant. Tu dois le savoir, mais on peut vraiment en dire beaucoup avec le regard. C’est donc cette astuce que je te propose de mettre en avant ici.

Je t’invite dès lors, de temps à autre à trouver le contact visuel avec ta partenaire. Dans ce regard, tu dois envoyer l’information que tu adores la manger ainsi et que tu as très envie de la rendre dingue. Un regard de braise a souvent un pouvoir d’excitation intense.

De plus, cela permet à ta partenaire de voir ce que tu es en train de lui faire. Chez beaucoup de femmes, cela augmente aussi leur excitation.

7. Le 69 n’est pas la meilleure option

Nous arrivons déjà à la 7e astuce. En général pour qu’un orgasme soit intense, il est presque indispensable de bien se concentrer sur son plaisir. Or pour cela, il est préférable de ne pas avoir l’esprit absorbé à autre chose.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Doit-on en finir avec le soutien-gorge ? Le « No Bra », une tendance ou une liberté pour la femme ?

C’est pourquoi je ne recommande pas le 69 où chaque partenaire s’occupe mutuellement du sexe de l’autre. En effet, pour bien s’occuper de son ou sa partenaire, il est important d’être plutôt concentré et à l’écoute. Or cela va monopoliser une grosse partie de l’attention du cerveau. Ainsi, les stimulations sexuelles seront de ce fait, fortement amoindries.

C’est pourquoi il est préférable de dissocier ces deux attentions gourmandes, même si de temps à autre, cela peut être intéressant. Par conséquent, je ne recommande pas le 69 si tu veux vraiment offrir un plaisir intense à ta partenaire.

Bonus : Écouter ta partenaire quand elle te dirige

Femme nue tenant une pancarte sur laquelle est écrit "Écoute moi !"

Nous parvenons à la fin, mais je crois que j’ai encore un conseil à te donner. Ce sera le bonus de cet article. Seules les personnes qui liront jusqu’au bout pourront en bénéficier, cela permettra de départager les bons des meilleurs.

Même si tu connais bien ta partenaire, il peut arriver que de temps à autre, elle soit en attente de quelque chose de précis. Il est alors possible que ta partenaire te fasse oralement une suggestion d’action. Dans ce cas, je te recommande vraiment d’être à son écoute et de suivre ses instructions.

Il ne faudra surtout pas penser qu’elle te dirige parce que tu n’es pas à la hauteur. En réalité, à ce moment-là, c’est plutôt ce qu’elle t’indique qui va la faire vibrer. C’est bien souvent difficile de le deviner.

Donc, si elle te propose de lui prêter certaines attentions, je t’invite à essayer du mieux possible de lui donner satisfaction.


J’espère maintenant que tu sauras mettre de toutes les chances de ton côté pour lui offrir un plaisir très intense qui pourra éventuellement la conduire à l’orgasme. Surtout, tu ne dois jamais prendre ombrage si ce que tu tentes ne fonctionne pas. Cela arrive. Il ne faut vraiment pas t’inquiéter. Tu devras ouvrir le dialogue, si par contre c’est fréquent. Cependant, bien souvent, ce que tu feras avec envie donnera une forte satisfaction à ta partenaire.

Je te propose de me dire dans les commentaires si tu as une astuce personnelle dans ta pratique du cunnilingus qui rend tes partenaires folles de plaisir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.