La masturbation en couple – Dois-tu culpabiliser ?

La masturbation en couple – Dois-tu culpabiliser ?

Pratiques-tu encore la masturbation alors que tu es en couple ? As-tu déjà ressenti une gêne en surprenant ton ou ta partenaire en train de se caresser dans son coin ? La masturbation en solitaire est toujours un sujet tabou, même au sein du couple. Je te propose donc de casser les idées reçues, les interrogations et la culpabilité que cette activité pourrait faire naître.

Il y a en deux cas à étudier dont les points de vue peuvent être opposés. En effet, tu peux être soit du côté de celui ou celle qui va pratiquer ou bien dans celui ou celle qui va surprendre l’autre en pleine action. Il est rare d’avoir la même vision de la pratique ni les mêmes ressentiments entre deux personnes.

1. La pratique de la masturbation en couple

Le couple pendant le confinement

On pourrait se dire que lorsque le couple se forme et qu’une sexualité active se met en place, la masturbation devrait naturellement disparaitre puisqu’à priori inutile. Ce n’est pourtant pas automatique, ni totalement vrai d’ailleurs.

Les principales raisons

Pour commencer, la sexualité est multiple. Elle peut bien sûr se pratiquer à deux, mais peut surtout se pratiquer seule. Ainsi, continuer à te masturber même en étant en couple ne fait qu’étendre un peu plus ton propre champ d’expertise du plaisir.

Ensuite, les sensations ressenties en duo et en solo sont bien souvent très différentes. D’ailleurs, ce n’est généralement pas le même but qui est poursuivi. En couple, tu es dans le partage du plaisir. Tu es aussi dans le don sans te préoccuper du temps qui passe. L’orgasme n’est pas toujours une finalité impérative à atteindre, par contre le plaisir l’est. C’est exactement l’opposé en pratiquant seul(e). Le but est en général d’arriver à l’orgasme, le plus rapidement possible la plupart du temps. Comme tu le vois, cela peut être très complémentaire.

Il est aussi envisageable que les deux partenaires ne soient pas en phase sur le plan des envies et besoins sexuels. L’un peut être toujours ou temporairement plus en demande que l’autre. Et donc entre les moments où les rencontres à deux se produisent, des envies ou des besoins peuvent survenir. La masturbation permet de les apaiser jusqu’au prochain rendez-vous en couple.

Comme je l’ai déjà expliqué dans cet article, la femme et l’homme n’ont pas les mêmes horloges biologiques. Les taux hormonaux varient avec l’âge, et aussi avec le cycle ovarien féminin. Cela joue fortement sur le désir et l’envie de chacun. C’est donc une raison de plus de ne pas toujours être en phase.

Pour finir, cela peut être le vestige d’une habitude prise dans le passé. Une sorte d’addiction souvent exacerbée par la consommation de supports pornographiques qui s’impose à toi. Le besoin de sons et d’images est réclamé par le cerveau pour produire les endorphines apaisantes. En soi, ce n’est pas gênant tant que cela n’a pas de conséquences sur la sexualité du couple. Si ce n’est pas le cas, il est temps de se faire aider pour améliorer la situation. J’en profite pour te rappeler que je propose des séances de coaching dans ce but.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment donner ou obtenir des orgasmes plus puissants sans effort ?

Pourquoi ne dois-tu pas te sentir coupable

Quelle que soit la raison évoquée ci-dessus, la masturbation en solo ou en couple est tout à fait normale.

Tu ne devras surtout pas culpabiliser en la pratiquant. De la même façon, tu ne dois pas non plus culpabiliser de ne pas la pratiquer. Voici un lien vers un article sur la masturbation et la culpabilité que tu peux ressentir. Je t’invite à le lire.

D’ailleurs tant que ta pratique masturbatoire ne fait pas diminuer le nombre et l’intensité de tes rencontres sexuelles à deux, il n’y a pas à s’inquiéter.

Dois-tu en faire part à tes partenaires ?

La question la plus épineuse pour toi est de savoir si tu dois évoquer ou non ta pratique.

Bien souvent si tu t’exprimes par toi-même sur tes occupations manuelles, tu risques de subir de l’incompréhension, ou pire du mépris.

Je suggère donc de n’en parler que si ton ou ta partenaire t’interroge à ce propos. Il est cependant inutile de lui mentir. Mais s’il ou elle ne demande rien, alors garde ce jardin secret pour toi. Il est normal d’en avoir un et de le cultiver.

Puis-je me masturber pendant les ébats pour réussir à jouir ?

Tu peux aussi te questionner sur la convenance de se masturber devant son ou sa partenaire.

Il existe un cas où tu ne dois pas hésiter à le faire. Ce cas est celui où tu n’arrives pas à la jouissance lors de l’acte. C’est ton ou ta partenaire qui ne parvient pas à te donner ce plaisir ou bien toi qui n’arrive pas à le prendre ainsi.

Or si tu sens ou si tu penses qu’en te caressant, tu peux réussir à obtenir cette jouissance, alors tu ne dois pas t’en priver.

Surtout lors de ce moment, ne réfléchis pas à ce que ton ou ta partenaire pourrait imaginer. Trop souvent, tu te fais de fausses idées. Non seulement ton ou ta partenaire ne s’offusquera pas de ton geste, mais en plus si tu atteins l’orgasme, ce sera un double plaisir de son point de vue.

  • En effet, le premier plaisir sera que toi aussi tu partages un moment de délice.
  • Et ensuite, cela le ou la soulagera de la charge mentale de devoir à tout prix te donner un orgasme.

Donc la prochaine fois, n’hésite plus et offre-toi la jouissance dont tu es digne lors de tes ébats en couple.

2. Découvrir que ton ou ta partenaire pratique la masturbation en couple

Surprise femme brune

Comment réagir en surprenant son ou sa partenaire en pleine masturbation

Que tu t’adonnes ou non à la masturbation solitaire, c’est toujours surprenant de découvrir que son ou sa partenaire la pratique également. Cette surprise est souvent plus forte quand on ne procède pas soi-même, puisqu’on peut pense (à tort), que l’autre n’a pas non plus besoin de cela.

L’effet de surprise en découvrant qu’un des deux partenaires se masturbe en couple

Cet effet de surprise ne doit surtout pas conduire à questionnement. Bien souvent, en découvrant le petit secret de ton ou ta partenaire, tu te sens un peu dévalorisé(e). Tu peux penser que tu ne le ou la satisfais pas assez. Que c’est la raison pour laquelle il ou elle prend du plaisir seul ! Tu peux aussi supposer que tes compétences sexuelles si mauvaises qu’il ou elle est alors dans l’obligation de faire par lui-même ou par elle-même ce que tu n’arrives pas à lui procurer.

Pourtant c’est une grosse erreur de penser ainsi. Faire l’amour à deux et seul ne sont pas des comportements incompatibles, mais au contraire très complémentaires comme j’ai pu te l’expliquer plus haut.

En tout cas si tu surprends ton ou ta partenaire en pleine action, sauf si c’est vraiment évident, je te conseille de faire comme si tu n’avais rien remarqué. Cela te permettra de réfléchir à froid ensuite sur ce que tu viendras de découvrir. Faire culpabiliser ne sera jamais un bon moyen d’entamer un dialogue constructif.

Des rythmes différents

Dans un couple, il arrive parfois que les désirs sexuels des deux partenaires soient assez identiques. Mais bien plus souvent, une certaine désynchronisation est en place. L’un peut avoir plus de besoins. Il est aussi possible que lorsque l’un a une envie, ce ne soit pas le bon moment pour l’autre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   La sexualité pendant le grossesse, un sujet encore tabou

Dans ces cas là, pour ne rien imposer, la masturbation en solitaire est une excellente option. Ce sera bien meilleur en tout cas, tu en conviendras, que d’aller voir ailleurs.

Ne pas négliger l’excitation que cela peut procurer

En faisant cette découverte, l’effet de surprise passé, tu peux trouver cela excitant. Cependant chez certaines personnes cette excitation sera refoulée à cause de la morale et des tabous.

Je ne saurais que te conseiller d’éloigner ce refoulement et de prendre l’excitation comme telle. Tu devras t’en servir pour booster ton imagination et ta libido. Après tout, la vie intime de ton couple ne regarde que vous.

Que penser s’il ou elle continue à se masturber alors que vous êtes en couple ?

Finalement, le plus important, lorsque tu découvres cette pratique chez ton ou ta partenaire, est de faire le rapprochement avec vos parties de jambes en l’air. Il y a alors deux cas de figure. Le premier sera celui où la sexualité de ton couple n’est pas extra, et l’autre celui où tu n’as vraiment pas à t’en plaindre.

Lorsque tout va bien dans ta sexualité

Dans ce cas-là, pourquoi est-ce que la découverte de l’activité masturbatoire de ton ou ta partenaire devrait changer quelque chose ?

Si tout va bien pour toi, mais que ton ou ta partenaire éprouve le besoin de se masturber, y a-t-il un problème ?

Il n’est pas possible de répondre pour les cas existants. C’est donc à toi de communiquer avec tes partenaires pour savoir si vos relations sexuelles sont satisfaisantes aussi de son point de vue. Si c’est le cas, c’est parfait. Sinon, échanger sur ce qui pourrait être amélioré sera une bonne solution.

Lorsque la sexualité en couple est décevante

Dans le cas où tes ébats sexuels seraient rares, ou bien totalement insatisfaisants pour l’un des deux ou pour les deux partenaires, alors il faut réagir.

En effet, dans ces cas-là, la masturbation est souvent un pis-aller pour celui qui la pratique. Or tant que celle-ci sera suffisante, ton ou ta partenaire n’aura peut-être pas la tentation d’aller voir ailleurs. Mais cela risque à un moment ou un autre à déboucher sur de l’infidélité.

Or, j’imagine que c’est quelque chose que tu voudrais éviter. Bien trop souvent, c’est le début de la fin du couple.

Il est alors impératif de communiquer au sujet de vos relations ratées. Cela aurait dû être fait avant, c’est toujours plus compliqué d’en parler après une longue période où le problème s’est installé.

En effet, si pour ta part, cela n’était pas trop gênant, ce n’est vraisemblablement pas le cas de ton ou ta partenaire. Il est alors urgent de réagir pour ne pas que cela conduise vers des difficultés à venir de plus en plus importants.

C’est également une bonne occasion de se faire aider par du coaching.

Si mes partenaires pratiquent la masturbation, dois-je aussi m’y adonner ?

Tu viens de découvrir que ton ou ta partenaire pratique la masturbation et que côté sexualité commune, tout se passe bien. Cependant jusque là tu n’osais plus te masturber en solo, sous prétexte que tu étais en ménage.

Il t’appartient alors de te déculpabiliser et de décider si l’envie de t’y remettre de ton côté te permettrait d’arriver à un bon équilibre pour ta sexualité. En tout cas, tu peux toujours essayer et juger de l’effet produit.

J’espère que tu seras maintenant un peu plus à l’aise avec la masturbation en couple. Bien évidemment, chaque personne est différente et chaque duo est unique, il te sera nécessaire de l’adapter suivant ta situation propre. Tant que celle-ci ne nuit pas à tes relations à deux, et que tu ne te caresses pas pour les remplacer, mais plutôt comme complément, il n’y a pas à t’inquiéter. Dans le cas contraire, je te recommande d’ouvrir très vite le dialogue pour éviter que les problèmes ne s’accumulent.

Je t’invite à m’exprimer ton avis sur la pratique de la masturbation dans le couple. D’ailleurs, penses-tu que ton ou ta partenaire s’y adonne ?

Laisser un commentaire